Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Cette droite qui rompt avec Sarkozy

Trois ténors de la droite montrent leur distance avec le président de la rupture. E-Deo annonce en effet la création de nouveaux sites pour Jérôme Rivière qui a dernièrement perdu son siège à l’Assemblée nationale et pour Christian Vanneste (site ouvert dès demain), qui a conservé le sien malgré l’infamie dont il fut frappé à l’UMP pendant les législatives. Et c’est au sein du CNI qu’il s’apprête désormais à conquérir la municipalité de Tourcoing marquée du sceau du socialisme depuis des décennies. En cas de victoire, c’est toute la Communauté urbaine de Lille qui passera à droite.
Le troisième n’est autre que Nicolas Dupont-Aignan dont le parti "debout la République" quitte officiellement l’UMP pour dénoncer le "troisième reniement d’engagements de campagne" du Chef de l’Etat. Il ajoute :

"Tous les Français qui avaient cru qu’avec Nicolas Sarkozy la
France allait redevenir maîtresse de son destin, ne peuvent que
déchanter. Derrière ces renoncements successifs, il y a,
malheureusement,
le constat que la Présidence Sarkozy débute comme
celle de François Mitterrand ou de Jacques Chirac : après avoir gagné
l’élection sur le thème « la France est de retour », on gouverne en
obéissant à Bruxelles devenu le nouveau maître.
"

Elu sur des idées de droite et gouvernant avec un point moyen au centre, Nicolas Sarkozy doit bien savoir que la séduction ne dure qu’un temps. C’est donc bien lui qui crée cette rupture avec ces anciens compagnons de route qu’il déçoit par tant de reniements et ceux-là voient en tout ça une occasion en or à exploiter en ouvrant un front à la droite du chef de l’Etat.

Lahire

Partager cet article

9 commentaires

  1. Quand je pense qu’il reste encore dans ce pays des andouilles qui n’ont toujours pas compris que ce sont les loges maçonniques et personne d’autre qui detiennent la réalité du pouvoir politique dans ce sens, je me prends a à nourrir des doutes prononcés sur l’intelligence des politiques tous bords confondus. Pourtant tout le monde a vu comment les loges ont été célébrées à l’Elysée comme Matigon où Raffarin et Chirac leur ont ouvert tout grand les portes en commémoration des bons et loyaux services rendus à la République. Comme tout le monde a vu comment Sarkozy a été adoubé par Chirac qui ne l’a reconnu comme dauphun qu’après amende honorable et engagement ferme de continuer l’oeuvre entreprise (on excusera l’euphémisme) de plus belle. Craignez donc des catastrophes hyperboliques, car c’est bien tout ce qu’un homme doué d’une telle inspiration peut apporter à la France

  2. Christian Vanneste,voilà l’homme providentiel de la nouvelle droite.

  3. Tous ces gens là ont la carte de l’UMP. Ils savent que depuis 30 ans voire plus ce parti nous conduit dans l’impasse et la turpitude généralisée.
    S’ils ont vraiment du courage , qu’ils rejoignent la droite nationale !!
    Peut être ont-ils envie de devenir les Srkos-bis de 2012 en se reclamant d’une nouvelle rupture (la rupture de la rupture)

  4. Ce sont des gens courageux (voir menaces de “représailles” de P.Devejian à l’encontre de N.D-A qui ne faisait que tirer objectivement au clair la portée du TCEbis). Cela dit et l’autre étape, et d’aller au bout et de constituer une alliance pour permettre un vaste mouvement national qui puisse – pourquoi pas ? – s’ouvrir sur la gauche patriote. Il faut défendre le bien commiun avant que NS balance tout.
    Cela dit, il était évident que L’UMP et NS feraient ce à quoi nous assistons (une droite atlantiste, mondialiste, dévote du grnad marché – travail du dimanche -…) bien loin de la tradition politique qui fonde la droite. Sur le SB, nous avons eu de longs débats sur ce thème, on peut recommencer la comédie qui se joue depuis 30 ans…
    Et quand je pense que des catholiques ont donné main forte à cette imposture, comme le dit excellement la revue “Catholica”, il y a vraiment un problème du modérantisme catholique comme allié objectif d’une révolution permanente. Je fais référence à la manipulation des points non négociables par Liberté Politique et les arguments destinés aux crétins qu’on nous a servis (on ne vote pas pour un programme mais pour un homme”.. prlons en…).

  5. Comment les électeurs ont-ils pu croire M. Sarkozy après tout ce qu’il avait dit et fait précédemment – et malgré les nombreuses mises en garde, et rappels de faits précis, tels que ceux du SB ?
    Cet aveuglement qui perdure est inimaginable…

  6. Encore plus grave, quand je pense des des électeurs du FN ont voté pour Sarko….. voilà le résultat. Il n’en ont pas eu assez de De Gaulle, pour voter pour son dauphin…..
    Pauvre France….. une population peureuse qui écoute les boniments d’un bon vendeur de rêves, qui a peur de s’engager une bonne fois pour toute dans le nationalisme.
    Regardons autour de nous …….

  7. Ne pensez vous pas que faire de NS un gaulliste est un peu osé ? Les gaullistes de droite comme de gauche me semblent bien plus intéressants que l’actuel occupant de l’Elysée qui est “ailleurs”, comme il le reconnait lui même par l’emploi de l’étrange expression de “la France d’après”.
    A mon sens, la situation actuelle oblige à mettre au second plan les divisions passées pour se réunir sur les graves dangers présents (UE post-démocratique et totalitaire, largage de la langue française…).

  8. @Bernard
    C’est un peu réducteur les loges maçonniques, les lobbys financiers sont aussi aux commandes.
    Sarkozy n’est qu’un pion entre leurs mains.

  9. Le drame c’est qu’à Tourcoing, deux hommes de valeur se disputent les voies de la droite:
    d’une part, Christian Vanneste
    et d’autre part, le leader Tourquennois du FN, Christian Baeckeroot, présent à la marche pour la vie etc.
    Espérons qu’ils puissent s’entendre, mais je crains que Vanneste ait peur de prendre Baeckeroot sur sa liste… Ca ferait désordre à l’UMP !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services