Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

« C’est violent, c’est brutal » : Marine Le Pen parle-t-elle du traitement qu’elle a infligé à son père ?

« C’est violent, c’est brutal » : Marine Le Pen parle-t-elle du traitement qu’elle a infligé à son père ?

Evoquant Marion Maréchal et son choix ne pas la soutenir, Marine Le Pen a choisi le pathos et la victimisation plutôt que de reconnaître que le choix de sa nièce est cohérent politiquement. En sous-entendant une trahison, Marine Le Pen oublie que Marion Maréchal a quitté le RN depuis 2017, qu’elle reste une femme libre (Libertés, libertés chéries…).

Par ailleurs, selon Gautier Le Bret (CNews), Marine le Pen ou son entourage aurait transmis les informations d’hier afin de provoquer une accélération des prises de parole de Marion Maréchal dans le Parisien et Le Figaro…

Rappelons donc à Marine Le Pen que le traitement qu’elle a infligé à son propre père était autrement plus violent et brutal. Si Marine Le Pen (et sa sœur) a « élevé Marion les premières années de sa vie », Jean-Marie Le Pen a élevé Marine toute son enfance et lui a transmis le FN en héritage. Voici ce que disait Bernard Antony :

Je regarde aujourd’hui le déroulement de sa propre élimination du parti dont il a été, lui, pendant quarante ans, le créateur et le chef. Elle se fait au mépris de toute piété filiale par sa fille après qu’il lui en ait transmis l’héritage. Je trouve cela indigne.
Marine le Pen aurait pu en effet simplement et dignement exprimer sa ferme opposition aux regrettables déclarations renouvelées de son père, marteler qu’elles n’engageaient nullement le Front National. Cela lui aurait évité de perpétrer un parricide politicien qui demeurera sur elle, quel que soit son avenir, comme une tâche indélébile. Et le fait d’avoir fait exécuter son père en se gardant, avec M. Philippot, d’être présente à l’hallali, ajoute à la misère du procédé.

Rappelons également à Marine Le Pen que les humiliations imposées à sa nièce lorsqu’elle était au RN étaient également violentes et brutales. Gilbert Collard témoigne:

J’ai vécu l’histoire deMarion et de sa relation avec Marine et je peux témoigner que Marion a beaucoup, beaucoup souffert, beaucoup… C’était une histoire incroyable et très pénible pour elle, dont elle ne veut pas parler. Je l’ai eu au téléphone ce matin. Elle était très malheureuse de voir que Marine ne se souvient pas de ce que Marion a subi (…)”

Pour mémoire :

Florian Philippot prépare-t-il l’exclusion de Marion Maréchal Le Pen ? [source]

RN : “Tout ce qui ressemble de près ou de loin à un identitaire, un catholique ou un conservateur doit être écarté par tous les moyens” [source]

Florian Philippot a confié à l’un de ses fidèles une mission discrète :recenser tous les comptes Twitter qui ont apporté leur soutien à Marion Maréchal-Le Pen [source]

IVG : Florian Philippot estime que Marion Maréchal-Le Pen est seule et isolée au sein du FN [source]

Partager cet article

4 commentaires

  1. Marine a cru qu’en tuant son père , elle aurait son rond de serviette au dîner du Crif;
    erreur.

  2. On a envie de rétorquer à Marine : “pas vous, pas ça !”… ou rappeler à l’avocate ce vieil adage juridique : “nemo ne auditur propriam turpitudinem allegans “…

  3. Oui, vous avez entièrement raison, et voir les médias en faire des caisses sur la soit-disant trahison de Marion me conforte dans cette opinion.

  4. On ne peut pas s’occuper de chats, d’élevage de chats en tant qu’agricultrice et ‘en même temps’ s’occuper d’un père âgé et de très haute volée. Marion veut survivre au lent naufrage de Marine, et cela depuis longtemps. Marine est dans une impasse existentielle. Quelle femme sera-t-elle dans trois ans ? Une fois le père mort, comment la roche tarpéienne va-t-elle frapper la tête de Marine, seule, abandonnée de tous ? Alors que Marion Maréchal, épouse de Vincenzo SOFO, porte la vie en elle ! Son enfant s’appellera SOFO.

Publier une réponse