C’est plus grave de donner une fessée que de priver un enfant de son père

Dans la nuit de vendredi à samedi, l'Assemblée nationale a adopté un amendement au projet de loi Egalité et Citoyenneté visant à abolir la fessée. La définition de l'autorité parentale dans le Code civil a ainsi été précisée : parmi les devoirs qui la composent figure « l'exclusion de tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles ».

Laisser un commentaire