Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

C’est moi que je cause comme je veux

"Taper la poulpe ou battre sa coulpe ?" là est la question pour un membre du gouvernement…

Partager cet article

14 commentaires

  1. Bêtise et vulgarité sont les deux mamelles de la Sarkozie.

  2. c’est énorme, c’est hilarant; Vive la France, vive le gouvernement! vive la cohérence!

  3. C’est intéressant. Il y a dans cette locution imagée une référence à la gent mollusque, associée à celle d’un geste d’application locale, qui rappelle le truculent « s’en tamponner le coquillard », dont la signification est certes plutôt inverse de la contrition, mais sans doute plus conforme à la mentalité d’un ministre de la République.
    La personnalité de Madame Amara flotte quelque part entre Jacques Lacan et Bérurier.

  4. Ou pour reprendre Desproges : “si j’aurais lu tous les livres je serais été pas plus avancé pour causer dans le poste”.

  5. Brigitte Bardot va déposer une plainte!

  6. Dans cette même émission elle a dit aussi que les odeurs de merguez faisait partie de la culture francaise

  7. Défense et illustration de la langue française, notamment face à l’invasion de l’anglais, d´habitude c’est sur Radio Courtoisie… Mais quand c’est sur un blog de Libé, ça mérite d’être signalé :
    http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2009/11/cette-ridicule-task-force-black-rock.html

  8. Si ce n’est pour la manger, on battra la poulpe pour qu’elle nous lâche.
    Quelle misère!

  9. Au moins tous les mots sont français! Et la phrase est marrante. Sans doute est-elle utilisé d’une manière courante et par dérision.
    D’ailleurs si Madame F Amara a été choisie pour faire partir du gouvernement ce n’est pas pour ses qualités d’érudition mais bien pour son expérience sur le terrain.
    Je ne veux pas la défendre en tant que membre du gouvernement, mais je pense elle doit en voir de toutes les couleurs avec certains d’après ce qu’en a dit l’ex-secrétaire d’état Laporte sur la grande camaraderie qui régnait entre les ministres! C’est vrai qu’elle aurait pu refuser le poste, mais elle croyait peut-être qu’elle pourrait faire quelque chose d’utile.

  10. Apparemment, le public présent et en particulier les journalistes ont eu du mal à conserver leur sérieux…
    Et avec de tels exemples, on s’étonnera des difficultés à faire s’exprimer en français correct étudiants et élèves.

  11. On peut regretter la familiarité mais je pense qu’elle connaît la véritable expression…
    Qui ne prononce jamais avec humour “tu m’as enduit avec de l’erreur”?
    C’est vrai qu’à la télé, en public et avec une focntion de représentation, j’aurais évité…

  12. ce gouvernement c’est le radeau de la méduse !

  13. Ce n’est pas taper la poulpe qui faut dire mais taper “le” poulpe, nom masculin du latin polypus (pieuvre).

  14. Cette expression fait florès, presque autant que la diversitude de Mme Royal.
    Enfin quelque chose qui fait rire !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services