Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 9 octobre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 9 octobre : fête de Saint Denis de Paris.

De Saint Denis, on ne connaît pas grand chose. Il a même été parfois confondu avec à Saint Denis l'Aréopagite, ce qui est impossible puisque ce dernier a été converti par Saint-Paul au Ier siècle.

Si son nom apparaît pour la première fois en l'an 520 dans La Vie de Sainte Geneviève, c'est Saint Grégoire de Tours dans Historia Francorum, (L'Histoire des Francs), qui nous livre quelques détails sur ce saint mystérieux.

Saint Denis serait arrivé avec deux compagnons (Eleuthère et Rustique) en Gaule vers 250 ou 270, pendant des persécutions contre les chrétiens, envoyé par Saint Corneille ou par Denys (le pape d'alors); il se serait fixé à Lutèce pour propager la Foi, et en devient l'évêque. Saint Denis meurt supplicié sur l'actuelle Montmartre, ce qui signifie Mont des martyrs. On dit qu'après avoir été décapité, il ramasse sa tête qu'il porte de Montmartre à l'emplacement de l'actuelle basilique Saint Denis où il est enseveli.

La décollation des trois saints Denis, Rustique et Éleuthère, au tympan du portail nord de la basilique Saint-Denis.

  • le 9 octobre 768 : Carloman Ier et Charlemagne sont tous deux couronnés Rois des Francs.

Carloman Ier et Charlemagne sont tous deux couronnés Rois des Francs, à la mort de leur père Pépin le Bref.

A Charles est attribuée la partie de territoire que possédait son père, et à Carloman le royaume qui avait été celui de leur oncle Carloman. En 771, Carloman décède. Charles est alors élu souverain de tout le royaume franc. Voir les chroniques du 25 décembre, du 28 janvier et du 2 avril.

  • le 9 octobre 1047 : décès du pape Clément II.
  • le 9 octobre 1514 : mariage du Roi Louis XII et de Marie d'Angleterre.

Le Roi Louis XII, après le décès d'Anne de Bretagne, se remarie en troisièmes noces à Abbeville avec Marie d'Angleterre âgée de 16 ans. Par cette union entre les deux familles royales, se disloque la Sainte Ligue, et le Roi de France espère sceller la réconciliation entre la France et l'Angleterre. Le Roi meurt seulement trois mois après s'être marié avec Marie, sans descendant de cette union.

  • le 9 octobre 1683 : le Roi Louis XIV épouse Madame de Maintenon.

A 45 ans, le Roi, veuf de Marie-Thérèse d'Autriche, épouse en secret Françoise d'Aubigné, devenue par ses faveurs Madame de Maintenon, elle ramène le Roi à la foi catholique, élève les enfants illégitimes du Roi et de madame de Montespan. La nouvelle épouse du Roi va fonder une maison d'éducation des jeunes filles nobles et sans fortune à Saint-Cyr, près de Versailles

  • le 9 octobre 1688 : mort du médecin et architecte français Claude Perrault.

Claude Perrault est né le 25 septembre 1613 à Paris. Il est connu pour avoir élaboré les plans de la façade orientale du Palais du Louvre. Membre de l'Académie royale des sciences en 1666, il rédige par la suite des ouvrages sur l'anatomie, s'intéresse par la mécanique. Il meurt le 9 octobre 1688, des suites d'une infection.

  • le 9 octobre 1757 : naissance Charles X, futur roi de France.
  • le 9 octobre 1768 : les troupes paolistes mettent en déroute l'armée française à Borgo.

Voir la chronique du 9 mai.

  • le 9 octobre 1793 : fin du siège de Lyon.

Commencé le 7 août le siège s'achève. Une répression terrible s'abat sur la ville.

La Convention déclare :

«…tout ce qui fût habité par le riche sera démoli ; il ne restera que la maison du pauvre… Lyon fit la guerre à la liberté ; Lyon n'est plus» (décret du 12 octobre 1793).

Collot d'Herbois puis Fouché s'acharnent sur la ville. La guillotine est installée place des Terreaux. On mitraille dans la plaine des Brotteaux. Au bilan : 1893 exécutions, 1,5% de la population de la ville, destruction méthodique de la ville avec la mise en place de brigades de démolisseurs, les remparts, le château de Pierre-Scize, les façades est et ouest de la place Bellecour, la «Grande Allée» (actuelle cours Vitton) sont rasée, 160 maisons sont rasées entre le pont de pierre et, la statue de Louis XIV est fondue avec les cloches des églises pour en faire des canons. Beaucoup de ponts sont endommagés.

Lyon est « débaptisée » en «Ville-affranchie», et Précy, qui dirigeait la défense de la ville contre les révolutionnaires, s'est échappé pour continuer une guerre de partisans au dehors. Voir la chronique du 11 octobre.

Deuxième terreur, massacres de Lyon, 14 décembre 1793.

  • le 9 octobre 1835 : naissance de Camille Saint-Saëns, musicien français.

Virtuose très précoce, il donne son premier concert à 11 ans, entre au Conservatoire à 13 ans. À l'âge de 18 ans, il est nommé organiste de l'église Saint-Merry, à Paris. Sa réputation suscite l'admiration de musiciens tels Hector Berlioz et Franz Liszt.

Saint-Saëns compose des œuvres romantiques comme Le Rouet d'Omphale, ou encore la fameuse Danse macabre et le Carnaval des animaux, une grande fantaisie zoologique, mais aussi douze opéras, dont "Samson et Dalila" en 1877, des oratorios, symphonies, concertos, ainsi que des musiques de film comme "L'Assassinat du duc de Guise" et meurt en 1921.

  • le 9 octobre 1854 : début du siège de la ville de Sébastopol.

Il va durer 11 mois jusqu'au 12 septembre 1855.

  • le 9 octobre 1890 : premier vol de l'avion Éole de l'ingénieur français Clément Ader.

Dans le parc du château Armainvilliers en Seine-et-Marne, Clément Ader réussit à faire s'élever un engin à 20 centimètres au-dessus du sol et à parcourir 50 mètres. Il s'agit d'un aéroplane, baptisée "l'Eole", qui ressemble à une grande chauve-souris dotée d'un moteur à vapeur de son invention et d'hélices en bambou ; l'ensemble pèse 295 kilos. Quelques années plus tard il construit l'Éole III, qu'il baptise : l'Avion.

C'est le premier vol d'un engin ailé et motorisé plus lourd que l'air.


Eole lll

  • le 9 octobre 1896 : à Chalons, le tsar russe Nicolas quitte le président français Félix Faure.

Après avoir passé en revues des troupes françaises dans le camp militaire de la ville, le Tsar Nicolas fait ses adieux ; ému, il dit :

"C'est pour toujours, n'est-ce pas ?" Faure répond "Oui Sire, pour toujours !".

  • le 9 octobre 1928 : la pièce "Topaze" de Pagnol est créée au Théâtre des Variétés à Paris.
  • le 9 octobre 1934: le roi de Yougoslavie est assassiné à Marseille.

Un terroriste croate tue à bout portant Alexandre Ier en visite à Marseille, et le ministre des affaires étrangères français, Louis Barthou, qui l'accompagne.

  • le 9 octobre 1945 : Pierre Laval est condamné à mort.
  • le 9 octobre 1945 : fondation de l'ENA.

L'école nationale d'administration est fondée à Paris. Elle a pour but de former des hauts fonctionnaires destinés à constituer les cadres supérieurs de l'administration. En 1992, l'école a été délocalisée à Strasbourg. Cette « élite » vit totalement coupée des réalités quotidiennes des Français.

  • le 9 octobre 1958 : décès du pape Pie XII, à 82 ans.

Eugenio Pacelli a été nonce apostolique en Allemagne de 1917 à 1930. Il est pape du 2 mars 1939 (voir la chronique du jour). Pie XII ouvre les institutions du Vatican aux victimes du nazisme dans la Rome occupée, mais n'intervient pas publiquement contre les persécutions. Par son action directe et indirecte il permet de sauver entre 700 000 et 860 000 juifs. Il est considéré à l'époque comme le plus farouche opposant du nazisme, et les institutions juives l'ont remercié à de nombreuses reprises pour ses actes. Le cardinal Giuseppe Roncalli lui succède sous le nom de Jean XXIII.

  • le 9 octobre 1960 : un manifeste de 200 intellectuels pour la défense de "l'Algérie française" est publié.
  • le 9 octobre 1981 : abolition de la peine de mort en France.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Peu savent que le peuple s’est soulevé ailleurs que dans l’ouest de la France, c’est dans presque toutes les provinces que le peuple s’est soulevé et a été massacré en représailles !
    Il est regrettable que les livres qui parlent de cette période tragique ne parlent que de la Vendée et Bretagne. (parfois la Normandie)

  2. Mme de Maintenon, épouse morganatique, n’a jamais été reine de France. Elle n’en a jamais eu le statut. Elle n’assistait pas à la messe aux côtés du roi, le matin. (Conférence récente du conservateur de Versailles).
    Vous dites n’importe quoi.

  3. Les Bollandistes (entre autres) ne sont pas d’accord avec vous: Denis de Paris et Denis l’Aréopagite pour eux seraient le même. Simplement mort à plus de 100 ans, après que le pape l’eut envoyé à Paris à 75 ans.

  4. Même devenue l’épouse légitime mais secrète du roi Louis 14, madame de Maintenon ne fut jamais “reine de France”, veuillez rectifier svp.

  5. En 1981, j’étais opposé à la peine de mort et je le suis toujours. En tant que Chrétien d’abord mais aussi en tant qu’homme. Laissons à l’Islam le privilège du « Tu ne tueras pas sauf si… ». Pour moi c’est « Tu ne tueras pas ! » mais on a le droit de se défendre et de se protéger, bien sûr.
    Le problème, c’est qu’aujourd’hui la peine de mort existe toujours en France, à cause du « sauf si… » et qu’elle est à sens unique. Cela s’appelle le terrorisme et le meurtrier est presque toujours un musulman. Qu’il se tue ou pas par son acte, ceci n’a rien à voir à l’affaire. Ses victimes, la plupart françaises et innocentes ont été condamnées à mort.

  6. On eût aimé qu’une Ségolène Royal ramenât son mari à la religion, éduquât mieux ses enfants et créât d’autres jolies choses… Hélas, n’est pas n’importe qui Mme de Maintenon.

  7. Magnifique ses valeurs de la république ,grâce a ses valeureuses action digne des suppôts djihadistes quelle joie et quelle bonheur aujourd’hui ?

  8. “A 45 ans, le Roi, veuf de Marie-Thérèse d’Autriche, épouse en secret Françoise d’Aubigné, devenue par ses faveurs Madame de Maintenon, elle ramène le Roi à la foi catholique, élève les enfants illégitimes du Roi et de madame de Montespan. La nouvelle reine va fonder une maison d’éducation des jeunes filles nobles et sans fortune à Saint-Cyr, près de Versailles.”
    Il me semble que la marquise de Mainteneon n’a jamais reçu ou revendiqué le titre de reine !

  9. Réponse @ Saint-Georges. Il est bien peu probable (malgré les bollandistes) qu’il y eût eu un évêque de Paris dès le premier siècle.

  10. Non, Mme de Maintenon n’a jamais été Reine de France, merci à Jean Ferrand et à San Juan de l’avoir rappelé !
    Par contre, en ramenant Louis XIV vers la religion, elle a malheureusement distillé un esprit allant contre les français réformés. Elle n’est pas la seule coupable, l’opinion (eh oui, l’opinion publique existait déjà !) était également favorable à la funeste révocation de l’Edit de Nantes, dont nous payons encore aujourd’hui les conséquences !
    Nos compatriotes réformés étaient tous des éléments actifs et capables, et ce sont des pays étrangers qui ont profité de leurs qualités…
    Je précise que je suis catholique, fier de l’être, qui entends le rester, mais qui ne crois absolument pas à une stricte “pureté catholique” pour notre belle France, notre beau royaume invisible.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services