C’est arrivé un 9 janvier…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 9 janvier: saints du jour français ou en France.
    • St Honoré de Buzançais, marchand et martyr († 1250)

Marchand de bestiaux à Thénezay en Poitou, avec sa fortune il dotait des jeunes filles pauvres et fut assassiné par des voleurs qu'il avait réprimandés.

  • Bse Alix Le Clerc, vierge et co-fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame (Chanoinesses de Saint-Augustin) (1576-1622)

Alix, en religion Marie-Thérèse de Jésus, naît le 2 février 1576 à Remiremont, dans le duché de Lorraine, alors indépendant de la France. Son père, Jean Le Clerc, seigneur de Roville-aux-Chênes, avait épousé Anne Sagay, descendante d'une ancienne famille d'Épinal, et Alix sera leur seule enfant. C'était une belle jeune fille, elle était riche et passait sa jeunesse dans la joie et l'insouciance, aimant danser et se divertir : « J'avais tant de compagnie de vanité et de jeunesse… J'aimais fort à danser. »

Vers ses 18 ans, elle quitte sa ville natale avec ses parents pour un petit village d'Hymont dépendant de la cure de Mattaincourt. Toujours insatisfaite, mais déterminée, elle se confie au jeune nouveau curé arrivé, le 1er juin 1597. C'était saint Pierre Fourier « Il me tombait toujours en l'esprit qu'il faudrait faire une nouvelle maison de filles pour y pratiquer tout le bien que l'on pourrait. » Elle entraîne avec elle quatre amies. Elles désirent donner leur vie à Dieu : elles vont s'essayer à vivre ensemble, prier et faire l'école aux petites filles dont, en ce temps, personne ne s'occupe. Le Concile de Trente s'était clos en 1563. De la volonté de rénovation pastorale et sociale de Pierre et de l'intuition créatrice d'Alix, la Congrégation Notre-Dame naît à Noël 1597, à Mattaincourt.

Durant vingt-cinq ans, avec Pierre Fourier, Alix connaît les difficultés des premières fondations, lutte pour maintenir l'esprit du projet d'origine, participe à l'élaboration des constitutions de la congrégation, vivant elle-même une intense expérience spirituelle, séjournant dans les maisons qui s'ouvrent, proche de ses sœurs, leur souhaitant en fin de lettre : « Que Dieu soit votre amour entier. »

Elle meurt le 9 janvier 1622 au monastère de Nancy, récemment fondé et est béatifiée le 4 mai 1947 par le vénérable Pie XII.

Quand Pierre Fourier est canonisé, en 1897, on dénombre 31 monastères-écoles de Notre-Dame en Europe. Puis ce sont les fondations au Brésil, au Vietnam, en RD Congo, à Hong Kong, au Mexique.

  • le 9 janvier 1144 : le pape Célestin II fulmine la bulle papale Milites Templi qui demande aux fidèles d'aider l'Ordre du Temple.

Cette bulle est à l'origine de l'expansion de l'ordre et de son importance en Terre Sainte.

  • le 9 janvier 1317 (ou le 6 selon les sources): Philippe V le Long est sacré Roi en la cathédrale de Reims.
  • le 9 janvier 1431 : début du procès de Jeanne d'Arc.

Une attaque est menée par Jeanne sur Compiègne, mais doit être rapidement abandonnée. Elle est capturée lors d'une deuxième tentative le 23 mai 1430 par les Bourguignons. Elle essaye de s'échapper par deux fois, mais elle échoue. Elle est rachetée par les Anglais et confiée à Pierre Cauchon, évêque de Beauvais et allié des Anglais


Elle est emprisonnée dans le donjon du château de Philippe Auguste, seule construction parvenue jusqu'à nous et appelée maintenant Tour Jeanne d'Arc.

Accusée d'hérésie, Jeanne la Pucelle comparaît à Rouen devant un tribunal composé de 40 membres qui est présidé par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais. La première séance publique a lieu le 21 février, dans la chapelle royale du château de Rouen. Le 24 mai, Jeanne d'Arc abjure et reconnaît ses péchés avant de se rétracter le 28. Jeanne est brûlée vive sur la place du Vieux-Marché à Rouen, le 30 mai. Elle est proclamée Patronne secondaire de la France par le pape Pie XI en 1922. La première comparution de Jeanne a lieu le 21 février.

L'interrogatoire.

  • le 9 janvier 1514 : mort d'Anne de Bretagne, Duchesse de Bretagne et Reine de France.

La duchesse Anne de Bretagne, qui a porté différents titres au cours de sa vie et de ses mariages, meurt le 9 janvier 1514 à Blois. Tour à tour archiduchesse d'Autriche, Reine de France, reine de Sicile et de Jérusalem, puis duchesse de Milan, elle est la fille de François II, Duc de Bretagne, et de sa seconde femme Marguerite de Foix. Elle a été, dans l'ordre, mariée par procuration avec l'empereur Maximilien 1er, puis les Rois Charles VIII et Louis XII. Par sa vie, elle a permis que la Bretagne reste en paix avec la France.

Gisant d'Anne de Bretagne et de Louis XII à la Basilique de Saint DENIS

  • le 9 janvier 1522 : élection du pape Adrien VI.

Le Hollandais Adriaan Floriszoon, né à Utrecht en 1459, est élu pape le 9 janvier 1522 sous le nom d'Adrien VI. Ce sera le dernier pape non-italien avant Jean-Paul II. Il est pape un an, jusqu'au 14 septembre 1523.

  • le 9 janvier 1554 : naissance de Grégoire XV, pape.
  • le 9 janvier 1571 : décès de Nicolas Durand de Villegagnon, militaire français

Né à Provins vers 1510, il est le fils d'un procureur du Roi au bailliage de Provins. Sur la recommandation de son oncle Philippe Villiers de l'Isle-Adam, grand maître de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Nicolas Durand de Villegagnon entre dans cet ordre en 1531; il devient chevalier de Malte. Il prend part en 1541 à l'expédition de Charles Quint contre Alger.

En 1548, il commande la flotte française envoyée en Écosse pour ramener Marie Stuart à la cour de France, en vue de ses fiançailles avec le Dauphin François. Il réalise alors un exploit naval considéré jusqu'alors comme impossible en trompant la vigilance des Anglais.

Rentré en France, après ses campagnes en Hongrie et au Piémont, il est nommé en 1553 vice-amiral de Bretagne.

Il reçoit en 1555 le commandement de la flotte mise par le Roi Henri II à la disposition de Gaspard II de Coligny pour installer une colonie au Brésil, où les protestants français pourraient exercer librement leur religion.

Il part du Havre le 14 août 1555 sur deux navires, chargés de 600 marins et passagers et arrive dans la baie de Rio de Janeiro le 10 novembre ; il débarque dans l'île de Serigipe, qui porte aujourd'hui son nom. Villegagnon y fait élever le fort Coligny, voulant appeler Henryville la bourgade qu'il compte créer sur une côte qu'il appelle la « France Antarctique ».

Le fort Coligny est attaqué par les Portugais en 1560 et les Français en sont chassés ; ils se réfugient dans les forêts environnantes et s'installent avec les Indiens. Ils parviennent à maintenir une relation commerciale avec la France jusqu'en 1567, période à laquelle les Portugais se décident à une occupation véritable de la région. Aujourd'hui, cette île appelée Ilha Villegaignon abrite l'École navale brésilienne.

Il meurt le 9 janvier 1571 dans la commanderie hospitalière de Beauvais-en-Gâtinais près de Nemours.

  • le 9 janvier 1613 : Champlain publie ses mémoires de voyage.

Champlain obtient un privilège pour publier ses "Voyages du sieur de Champlain Xaintongeois, de 1604 à 1612", avec une carte de la Nouvelle-France.

Tirée de : The canadian encyclopedia

  • le 9 janvier 1719 : Philippe V d'Espagne déclare la guerre à la France.

Depuis la mort de Louis XIV en 1715, la France vit sous la Régence du duc d'Orléans, qui gouverne au nom du Roi Louis XV, encore mineur. L'Espagne tente de déstabiliser la France, en y mettant en route un plan d'insurrection et prévoit une conquête de la Sicile en 1718.

En découvrant le complot, le régent français déclare la guerre à Philippe V en janvier 1719. La France envoie, au printemps 1719, une armée aux ordres du maréchal Berwick, qui traverse les Pyrénées et qui entre dans la province basque. Elle doit se retirer en novembre en raison de difficulté d'approvisionnement. Une autre offensive vers la Catalogne permet la conquête de Fuenterrabia, Urgel et Saint-Sébastien, mais doit être abandonnée pour les mêmes raisons.

En Amérique du Nord, la guerre prend la forme d'un conflit franco-espagnol qui se déroule entre la Louisiane française et la Floride espagnole. En 1719, les Français, venant de Louisiane sous le commandement du gouverneur Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, s'emparent de Pensacola. Dans l'ouest, l'expédition Villasur, en 1720, est une cuisante défaite espagnole face aux forces franco-pawnees.

Philippe V est vaincu en Espagne même. L'Espagne obtient une paix clémente par le traité de Madrid en 1720 : les Bourbons d'Espagne renoncent définitivement au trône de France. Trois ans plus tard, Louis XV monte officiellement sur le trône de France.

  • le 9 janvier 1873 : mort de Napoléon III, ex-empereur des Français.

L'ex-empereur des Français meurt, en exil comme son oncle, dans sa résidence de Camdem Place, dans le comté de Kent en Angleterre, où il vivait depuis le désastre de 1870. Atteint de la maladie de la pierre, l'ex-Napoléon III était fortement handicapé.

Le neveu de Napoléon 1er avait participé à deux complots contre Louis-Philippe, pour lesquels il finit en prison à vie au fort de Ham. Il s'en évade et se réfugie en Angleterre. Élu premier président de la Deuxième République en 1848, il mène un coup d'Etat le 2 décembre 1851.

  • le 9 janvier 1909 : accord franco-allemand reconnaissant la prépondérance de la France sur le Maroc.
  • le 9 janvier 1932 : Aristide Briand démissionne.

C'est le début de la valse des ministères : Pierre Laval le 13, André Tardieu le 19 février. Ce qui attend Hollande après les municipales…

  • le 9 janvier 1939 : annonce de la découverte du Francium, par Marguerite Perey, élève de Marie Curie.

 

Laisser un commentaire