Bannière Salon Beige

Partager cet article

C'est arrivé un...

C’est arrivé un 9 février…

C’est arrivé un 9 février…

“A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines.” Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 9 février: saints du jour français ou en France.
    • St Ansbert, évêque de Rouen († v. 695)

À Hautmont sur la Sambre, dans le Hainaut, vers 695, le trépas de saint Ansbert, qui fut abbé de Fontenelle puis évêque de Rouen et mourut relégué en exil par le maire du palais Pépin d’Héristal.

  • le 9 févier 249 : décès de Sainte Apolline martyre chrétienne.
  • le 9 févier 772 : élection du pape Adrien Ier, qui devient le 95e pape de l’Église catholique.

Le pape Adrien et Charlemagne

Il mit fin à la première crise iconoclaste. Il décède le 29 décembre 795.

  • le 9 févier 1119 : début du pontificat de Calixte II.
  • le 9 février 1350 : mariage de Jean II le Bon et de la veuve de Philippe de Bourgogne, Jeanne d’Auvergne
  • le 9 févier 1621 : début du pontificat de Grégoire XV.

Alessandro Ludovisi, naît à Bologne en 1554 ; le souverain pontife choisit le nom de Grégoire XV. Pape de transition, son pontificat est assez riche, mais particulièrement court, puisqu’il décède en juillet 1623, un peu plus de deux après son élection.

  • le 9 févier 1651 : Louis XIV prisonnier aux Tuileries.

La Fronde des princes bat son plein. Mazarin a déjà dû fuir la capitale. Le jeune Roi et sa mère ont tenté de fuir Paris la veille. Mais une émeute les a retenus avec la cour. Le futur cardinal de Retz mène les émeutiers ; il finira emprisonné un an plus tard. La milice bourgeoise de Paris se rend au Palais-Royal pour s’assurer de la présence du Roi Louis XIV. La famille royale est donc prisonnière, empêchée de rejoindre Mazarin à St-Germain.

  • le 9 févier 1718 : des colons français débarquent en Louisiane.
  • le 23 févier 1747 : le Dauphin Louis épouse Marie-Josèphe de Saxe, fille du roi de Pologne à Versailles.

Voir la chronique du 23 février.

  • le 9 févier 1778 : le Mont-de-piété ouvre à Paris.

Il ouvre rue des Franc-bourgeois. Framboisier en est le directeur. Le Roi Louis XVI avait ordonné sa création pour soulager la misère à Paris.

  • le 9 févier 1792 : le séquestre des biens des émigrés est prononcé, il sera réglementé le 29 mars.
  • le 9 févier 1794 : les colonnes infernales poursuivent leurs massacres.

Le 9 février, alors que l’on destitue Carrier à Nantes, on fusille deux cents personnes à la Haie-aux-Bonshommes près d’Angers, et deux cents trente-cinq personnes près des redoutes de Bournand au sud de Saumur.

  • le 9 févier 1801 : la paix de Lunéville marque la fin de la deuxième coalition.

La France et l’Autriche signent un traité de paix à Lunéville qui confirme et renforce les clauses du traité de Campoformio (le 17 octobre 1797). La rive gauche du Rhin revient définitivement à la France, ainsi que la Belgique. L’Autriche est évincée d’Italie. Elle ne conserve que la Vénétie tandis que le Piémont et Gênes sont soumis à l’influence française.

  • le 9 févier 1818 : un jeune curé arrive dans sa paroisse, il se nomme Jean Marie Vianney et sera connu mondialement sous le nom de Saint Curé d’Ars.

Alors qu’il ne trouvait pas le chemin de sa future paroisse, il demande la bonne direction à un gamin qu’il croise. Il lui dit en le quittant :

« Tu m’as montré le chemin du village, je te montrerai celui du Ciel. »

Il y reste 41 ans, jusqu’à sa mort. Sa paroisse est à l’image de la France, déchristianisée et ravagée par 10 ans de persécutions sanglantes suivis de plus de 12 ans de guerres ininterrompues. Dans Ceux qui croyaient au Ciel, Geneviève Esquier, après avoir résumé sa vie et son apostolat paroissial note (page 314):

«En ce milieu du XIXe siècle, dans une France où montent un libéralisme et une morale laïque qui relèguent la vie théologale à une façon de vivre archaïque sur la palette pluraliste des opinions possibles, parce qu’il a cru à l’Amour et à la liberté donnée à chacun de lui dire « oui », parce qu’il a offert sa vie pour les pécheurs, le curé d’Ars a converti sa paroisse, redonné tout son sens au ministère sacerdotal, converti à travers les frontières et les âges, des générations, qui viennent encore aujourd’hui en pèlerinage demander son intercession, et maintenu en France l’histoire et la victoire invisibles de la Grâce, au cœur de l’une de nos plus grandes tourmentes politiques.

Pour cela, Satan lui a crié un jour : « s’il y en avait trois comme toi sur la terre, mon royaume serait détruit. »

  • le 9 févier 1849 : nouvelle République romaine de Mazzini.

L’abolition des États pontificaux est décrétée par une Assemblée constituante et la république romaine est proclamée. À sa tête est placé Giuseppe Mazzini. Toutefois, l’armée française de Louis Napoléon, commandée par Oudinot, met un terme à l’insurrection et rétablit le pape Pie IX dans ses pouvoirs. Celui-ci réintègrera Rome au cours du mois d’avril 1850.

  • le 9 févier 1859 : Napoléon et l’Italie.

Dans une brochure intitulée Napoléon III et l’Italie, Louis de la Guéronnière (1816-1875) rend publiques les idées de l’empereur sur le problème italien. Véritable porte-parole de Napoléon III en matière de politique étrangère, il récidive le 22 décembre par une autre brochure : Le Pape et le Congrès.

A la Salette la Vierge dira aux voyants le 19 septembre 1846 :

« Que le vicaire de mon Fils, le Souverain Pontife PIE IX, ne sorte plus de ROME après l’année 1859 ; mais qu’il soit ferme et généreux, qu’il combatte avec les armes de la foi et de l’amour ; je serai avec lui.

Qu’il se méfie de NAPOLÉON ; son cœur est double, et quand il voudra être à la fois Pape et empereur, bientôt DIEU se retirera de lui : il est cet aigle qui, voulant toujours s’élever, tombera sur l’épée dont il voulait se servir pour obliger les peuples à le faire élever. »

  • le 9 févier 1893 : condamnation de Ferdinand de Lesseps.

Lesseps est condamné, avec son fils Charles, pour malversation à 5 ans de prison et 3000 Francs d’amende; Fontane à 2 ans et 3000 Francs, pour escroquerie, dans le procès de la Compagnie de Panama.

  • le 9 févier 1909 : l’Allemagne reconnaît les intérêts spéciaux de la France au Maroc.
  • le 9 févier 1930 : massacre de la garnison française, à Yen Bay en Indochine.

Dans la nuit du 9 au 10 février 1930, vers deux heures du matin, dans la garnison de Yen Bay, en plein cœur du Tonkin, 200 tirailleurs tonkinois, appuyés par une soixantaine d’insurgés venus de l’extérieur, s’emparent des armes, assassinent cinq officiers et sous-officiers français et en blessent six autres. Le 10 février, à 20 h 30, des hommes à bicyclette lancent des bombes dans différents endroits de Hanoï.

L’ennemi était donc au cœur même des troupes chargées de maintenir la sécurité. Six mois auparavant, en août 1929, le gouverneur général Pasquier assurait pourtant au ministre des Colonies que d’ici à un mois l’Annam et la Cochinchine seraient « épurés » des anarchistes et des communistes.

  • le 9 févier 1934 : le maréchal Pétain est nommé ministre de la Guerre.
  • le 9 févier 1942 : le paquebot français Normandie, réquisitionné et en cours de transformation en transport de troupes, brûle et chavire dans le port de New York.

Réquisitionné par les États-Unis en 1941, le fleuron des paquebots français, construit en 1935, a été rebaptisé le “La Fayette”. Il subit des travaux de réaménagement en vue d’en faire un transport de troupes quand, le feu se déclenche à bord, dû à l’imprudence d’un soudeur. Le “Normandie” brûle et chavire dans le port de New York. Le coût de remise en état étant estimé trop important par les américains qui le vendent pour la casse 1946.

 

Pendant cinq ans, le paquebot gît dans le port de New York

  • le 9 févier 1994 : affaire des HLM de Paris.

Le juge Eric Halphen se voit confier une affaire de fausses factures. C’est le début de l’affaire des HLM de Paris qui fera tomber la Mairie à gauche après 25 ans de direction par la droite.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. Vous allez dire que je verse dans l’anti-américanisme primaire, mais ces salauds d’amerloques nous ont coulé non seulement notre beau “Normandie” (ces crétins n’ont pas tenu compte des avertissements et conseils des marins français qui connaissaient leur navire bien mieux qu’eux !), mais il est probable qu’ils soient également responsables de la perte de notre croiseur sous-marin “Surcouf”, battant pavillon de la France Libre, éperonné par un cargo américain (je crois que cela n’est pas entièrement prouvé)…

    Autant je respecte le peuple américain, autant j’éprouve des sentiments pas du tout chrétiens envers leurs politiques et leurs financiers, ramassis de vautours abjects sans foi, ni loi, irresponsables et totalement méprisants (et d’abord totalement ignorants) des autres cultures et civilisations !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services