Bannière Salon Beige

Partager cet article

C'est arrivé un...

C’est arrivé un 5 mars…

C’est arrivé un 5 mars…

“A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines.” Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 5 mars : saints du jour français ou en France.
    • St Virgile d’Arles, évêque († v. 618)

À Arles en Provence, vers l’an 618, saint Virgile, évêque, qui donna l’hospitalité à saint Augustin et ses moines qui se rendaient en Angleterre, sur la recommandation du pape saint Grégoire le Grand.

  • le 5 mars 524 : martyr de Lucius 1er, 22ème

Immédiatement déporté par l’empereur Trébonien Galle après son élection le 25 juin 253, il meurt martyr, le 5 mars 254.

  • le 5 mars 1626 : le traité de Monzon entre la France et l’Espagne confirme l’indépendance du canton suisse des Grisons.

Il interdit aussi à l’armée espagnole le passage du Valteline, en Italie.

  • le 5 mars 1658 : naissance d’Antoine Laumet de La Mothe Cadillac.

Né le 5 mars 1658 et mort en 1730, Antoine Laumet débarque en Nouvelle-France à 25 ans, et change son nom en de Lamothe-Cadillac. Soldat, explorateur et administrateur français, il fonde la ville de Détroit et le fort Pontchartrain en 1701 et devient, de 1710 à 1716, gouverneur de la Louisiane. C’est en son honneur que la voiture Cadillac a été ainsi nommée.

C’est sur le site de la future ville de Détroit que débarque Lamothe Cadillac, le 24 juin 1701. S’amorce alors la construction du fort de Détroit; le début d’un nouveau foyer de colonisation à l’ouest des Grands Lacs.

  • le 5 mars 1759 : le pape Clément XIII met L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert et De l’esprit d’Helvétius à l’index.

Il suit en cela les sages conseils donnés par le ministre de Louis XV, le cardinal Fleury au pape Clément XII (voir la chronique du 29 janvier).

  • le 5 mars 1795 : Traité de Bâle, la Prusse se retire de la guerre contre la France.

Le futur Maréchal d’Empire Louis-Alexandre Berthier est nommé général de brigade.

  • le 5 mars 1798 : les Français occupent Berne.

La Suisse fidèle à sa politique de neutralité se tient à l’écart des guerres entre la France et l’Europe. La France cherche un prétexte pour envahir la riche confédération helvétique. Suite à un incident mineur, le 28 janvier, ses troupes entrent dans le pays de Vaud et, le 5 mars après la victoire du Grauholz, les Français occupent Berne, donnant ainsi le coup de grâce à la vieille Confédération des XIII Cantons. L’un des objectifs de Bonaparte est réalisé : une partie du trésor des villes suisses dérobé par l’occupant va servir, non pas à financer l’expédition d’Angleterre à laquelle il a renoncé, mais celle d’Egypte, qu’il est en train de préparer dans les premiers mois de l’année 1798. Napoléon Bonaparte, lui, vient d’être nommé général en chef de l’armée d’Orient.

  • le 5 mars 1800 : Bonaparte reçoit les chefs de l’Ouest royaliste, dont Cadoudal et Bourmont et tente en vain de les rallier à une politique nationale.

Bonaparte reçoit les chefs de l’Ouest royaliste aux Tuileries. Tout l’ouest vient de se soumettre. Il reçoit entre autres Georges Cadoudal, le général de Bourmont, le comte de Châtillon, le chevalier de Saint-Hilaire. L’entrevue est un échec.

  • le 5 mars 1811 : un bataillon britannique repousse deux régiments français à la Bataille de Barossa, en Espagne.
  • le 5 mars 1814 : Napoléon décrète la guerre de partisans à Fismes pour s’opposer à l’invasion.

C’est la réponse de l’empereur aux généraux alliés qui avaient déclaré qu’ils passeraient par les armes tout paysan armé. A part apporter des renseignements aux débris de la Grande Armée, les Français sont las et ne souhaitent que la paix. Napoléon n’est pas suivi.

  • le 5 mars 1883 : création à Paris de Henry VIII, opéra de Camille Saint-Saëns.

 

  • le 5 mars 1889 : la Chambre des députés transmet au Garde des Sceaux une pétition demandant l’interdiction des missions religieuses.

 

  • le 5 mars 1959 : le président De Gaulle déclare à Peyrefitte qu’il ne croit pas à la possibilité d’intégrer les Algériens musulmans avec les Français.

“Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre… (…) ils se sépareront”.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services