Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 5 juin…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 5 juin : saints du jour français ou en France.
    • St Allyre, évêque de Clermont († 384)

Dans la cité des Arvernes, en 384, saint Allyre, évêque. Appelé à Trèves par l'empereur Maxime pour qu'il délivre sa fille d'un esprit mauvais, à son retour il s'en alla vers le Seigneur.

  • Bx Sanche, originaire d'Albi et martyr  († 851)

À Cordoue en Andalousie, l'an 851, le bienheureux Sanche, martyr. Capturé dans son enfance à Albi et élevé à la cour du calife, il n'hésita pas à affronter le martyre pour la foi du Christ, durant la persécution des Maures.

  • le 5 juin 774 : Charlemagne, Roi des Francs et des Lombards.

    Après avoir assiégé et pris Pavie, la capitale lombarde, après 9 mois de siège, Charlemagne détrône Didier, roi des Lombards. Il le ramène prisonnier en France. Les États Lombards constituent une sorte de vice-royauté franque. Dans les actes officiels, Charlemagne est désormais désigné sous le double titre de Roi des Francs et de roi des Lombards. Il s'adjoint en outre le titre de "patrice des Romains".

  • le 5 juin mars 1249 : prise de Damiette par Saint Louis, décès d'Hugues X de Lusignan, seigneur de Jarnac.

Il est un des plus puissants barons du royaume de France de son époque. Adversaire de Blanche de Castille, puis d'Alphonse de Poitiers, Hugues de Lusignan doit, en juin 1242, après quinze jours de siège, rendre la très puissante forteresse de Frontenay, actuelle ville de Frontenay, dont Saint Louis fait raser les murs pour la punir de son opposition au pouvoir royal.

Hugues de Lusignan est finalement vaincu le 21 juillet 1242, lors de la bataille de Taillebourg et il se soumet au Roi, avant de rendre hommage au frère du Roi, le comte de Poitiers. Il doit ensuite accompagner le Roi en croisade et meurt devant Damiette ; tout comme son père 30 ans plus tôt.

Gravure du XVIIIe, Saint Louis sautant à l'eau et débarquant à Damiette

  • le 5 juin 1305 : élection de Clément V, à Pérouse.

L'archevêque de Bordeaux, Bertrand de Got devient pape sous le nom de Clément V. Il s'installe à Avignon. Il est le premier d'une série de papes français, jusqu'à Grégoire XI, Pierre-Roger de Beaufort, qui mourra en 1378. Clément V est aussi passé dans l'histoire pour avoir ordonné la suppression de l'ordre du Temple.

Portrait de Clément V

Cathédrale de St-Bertrand-de Comminges

  • le 5 juin 1316 : le Roi Louis X « Le Hutin » meurt d'un refroidissement à Vincennes. Son frère Philippe devient régent.

Louis X naît le 4 octobre 1289 et est sacré le 24 août 1315. Le fils de Philippe IV le Bel meurt après un peu plus d'un an d'un pitoyable règne. Ses deux frères vont lui succéder, puis la dynastie des Capétiens directs s'éteint, comme dans l'ancien testament. Difficile de ne pas penser au testament de Saint Rémi qui concerne la monarchie française :

« Que ses jours soient abrégés et qu'un autre reçoive sa royauté! »(cf. la chronique du 13 janvier).

  • le 5 juin 1595 : victoire d'Henri IV à la Fontaine-Française.

Le Roi de France, malgré sa conversion et son sacre, rencontre encore de nombreuses oppositions. Henri IV est parti ce matin-là en éclaireur, et tombe prématurément sur les troupes espagnoles. Il les charge malgré son infériorité numérique ; il a moins de 3000 soldats avec lui ; grâce à l'effet de surprise il les oblige à battre en retraite. Les Espagnols de Velasco et les Ligueurs à Fontaine-Française se regroupent à Fontaine-Française, où le Roi a regroupé tous les habitants qu'il a trouvés, les a équipés de tous les objets en métal disponible. Devant la masse qui s'oppose aux troupes de la Ligue, les Espagnols fuient définitivement. La victoire du Roi aboutit finalement au démantèlement de la Ligue.

  • le 5 juin 1662 : carrousel grandiose, aux Tuileries, pour célébrer la naissance du Dauphin.

Le Roi Louis XIV donne une grande fête dans le jardin des Tuileries. Plusieurs milliers de spectateurs contemplent les savantes évolutions de cinq quadrilles, cinq troupes de cavaliers exécutant des parades.

  • le 5 juin 1874 : Traité de Saïgon.

Le traité de Saïgon de 1862 transfère à la France la souveraineté sur des parties importantes de l'Annam, créant la colonie de Cochinchine, le grenier à riz du Viêt Nam, et lui donnant accès à la péninsule indochinoise. En 1874, un second Traité de Saïgon est signé entre le dernier empereur d'Annam (Viêt Nam), Tu Duc, et la France, représentée par son négociateur, Paul-Louis-Felix Philastre. Il établit la reconnaissance par le Vietnam de la souveraineté française sur les trois provinces du Sud (la future Cochinchine), cédées par l'Annam, en plus de Saïgon et de l'île de Poulo Coudor. Par le fleuve Rouge et le port de Hanoï, la France s'offre de facto une voie commerciale avec la Chine.

  • le 5 juin 1940 : début de la bataille de France.

Le général Weygand, rappelé du Proche Orient pour relever Gamelin a accepté le défi insurmontable. Il lance aux armes françaises : « Que la pensée de la patrie blessée vous inspire l'inébranlable résolution de tenir là où vous êtes. Le sort de notre patrie et l'avenir de nos fils dépendent de votre ténacité. »

Les Allemands sont surpris. Les Français enfin commandés tiennent le choc. Mais seule l'intervention des réserves pourra rétablir la situation. C'est alors que le général Fortune, commandant la 51DI britannique décide seul de reculer. Peu à peu tout le front se disloque sous les coups de Rommel et de ses blindés.

Partager cet article

2 commentaires

  1. La stratégie du hérisson de Weygand était une absurdité contre les chars. Elle n’a pas tenu. Elle était de toutes façons trop tardive.

  2. Comme s’il était inscrit dans les gènes des Anglais qu’à un moment donné il vaut mieux faire mal à la France que de ne rien faire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services