Bannière Salon Beige

Partager cet article

C'est arrivé un...

C’est arrivé un 4 mars….

C’est arrivé un 4 mars….

“A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines.” Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 4 mars : saints du jour français ou en France.
    • Bx Humbert III, comte de Savoie (1136-1189)

À Chambéry en Savoie, l’an 1158, le bienheureux Humbert III, comte de Savoie. Après plusieurs mariages, il quitta le pouvoir pour se faire moine à Hautecombe, mais ses barons le contraignirent à reprendre le pouvoir et à se remarier. Au bout de quelques années, il put reprendre la vie monastique, dont il fit profession juste avant de mourir.

  • Bse Marie-Louise de Lamoignon, en religion Mère Saint-Louis, Fondatrice de la Congrégation des « Sœurs de la Charité de Saint-Louis»

Marie-Louise-Élisabeth, fille de Chrétien François de Lamoignon de Basville, garde des sceaux de France en 1787, naît à Paris le 3 octobre 1763, dans l’hôtel particulier des Lamoignon, et fait partie de la haute noblesse française.

Elle est baptisée le jour même à l’église Saint-Sulpice. Louise-Élisabeth est proche de sa grand-mère, Madame Berryer, qui reçoit la famille dans son château de Thubeuf en Normandie et qui veille à la piété de sa petite-fille, tout en lui donnant des précepteurs de qualité. La fillette est influencée par Bourdaloue qui est le directeur spirituel de la famille. Elle n’oubliera jamais les grâces reçues de sa première communion, à l’âge de huit ans.

Marie-Louise-Élisabeth épouse, en la chapelle de l’hôtel Lamoignon, en février 1779, Édouard François Mathieu Molé, conseilleur au Parlement de Paris, issu d’une famille de grands magistrats. Ils auront cinq enfants dont deux atteignent l’âge adulte. Madame Molé forme, grâce à M. de Pancemont, nouveau curé de sa paroisse Saint-Sulpice, un groupe de dames pour secourir la pauvreté du quartier pendant le dur hiver 1788-1789. Au cours d’une retraite, elle sent l’appel du Christ.

Puis la Révolution survient, la famille reste en France, malgré un court intermède à Bruxelles en 1791. Le comte et la comtesse Molé de Champlâtreux sont de retour en janvier 1792 pour se mettre en règle avec la loi du 9 novembre 1791 sur les émigrés. Ils sont cependant arrêtés et enfermés à la Conciergerie. Madame Molé est libérée à cause de son état de santé, mais son mari, homme intègre et charitable, est guillotiné, le jour de Pâques 1794.

Madame Molé est profondément affectée par l’exécution de son mari et la mort de sa fille de quatre ans en 1794 et songe à entrer dans un ordre contemplatif. Elle a trente ans, et renouvelle son pacte avec la Croix du Christ. Elle est expulsée de chez elle. Elle ne retrouve sa propriété de Méry-sur-Oise que l’année suivante. Elle perd son frère qui combat contre la Convention thermidorienne en Bretagne en 1795. C’est une nouvelle épreuve.

Elle est cependant dissuadée, à cette époque, d’entrer en religion par son confesseur, M. de Pancemont, avec qui elle correspond clandestinement et qui, revenu d’exil est devenu évêque de Vannes, l’encourage plutôt à fonder quelques années plus tard une congrégation religieuse, la congrégation des « Sœurs de la Charité de Saint-Louis », le 25 mai 1803. Le Concordat est entré en vigueur depuis quelques mois, et la liberté religieuse peut s’établir en France. Madame Molé s’installe à Vannes avec quelques compagnes et sa mère, Madame de Lamoignon, dans un premier couvent acheté par elle, près du port de Vannes. Ses deux enfants étant « établis », elle y ouvre des classes pour les fillettes de familles pauvres.

Elle prononce ses vœux sous le nom de Sœur Saint-Louis (Mère Saint-Louis lorsqu’elle devient supérieure de la Congrégation) et les vocations affluent. Elle y anime notamment un atelier de dentelle et de tissage du coton.

Lorsque Pie VII (Barnaba Chiaramonti, 1800-1823) vient sacrer Napoléon Ier, il bénit la fondatrice et ses compagnes. Une nouvelle épreuve crucifiante survient en 1807, lorsque Mgr de Pancemont meurt d’une attaque d’apoplexie. Une nouvelle maison de charité ouvre en 1808 à Auray, dans l’ancien couvent des cordelières, puis fonde un noviciat séparé en 1810. La congrégation est reconnue civilement par une ordonnance royale, en 1816. En 1824, elle achète l’ancien couvent de Saint-Gildas de Rhuys pour y ouvrir une école gratuite et une œuvre de retraites.

Mère Saint-Louis quitte, à Vannes, sa demeure terrestre, pour la rencontre avec Dieu, le 4 mars 1825, serrant sur son cœur le crucifix qui ne la quittait pas depuis ses jeunes années. Au décès de la Fondatrice, la Congrégation compte une cinquantaine de religieuses.  Elles désirent vivre selon son esprit et porter aux déshérités l’amour de Dieu qui les habite. L’œuvre de Mère Saint-Louis s’est poursuivie en France, et dans d’autres pays : Angleterre, Canada, États-Unis, Haïti, Madagascar, Mali, Sénégal, Martinique, Mexique de sorte qu’on peut dire que sa Congrégation a pris une dimension internationale.

Le procès diocésain de béatification débute en 1959, le diocèse de Vannes déposant le dossier à Rome en 1962.

Déclarée vénérable par Saint Jean-Paul II, le 16 janvier 1986, Louise-Elisabeth de Lamoignon, épouse Molé de Champlâtreux (Mère Saint-Louis), a été proclamée bienheureuse le 27 mai 2012, en la solennité de Pentecôte, sur l’esplanade du port de Vannes, par le cardinal Angelo Amato, Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, qui représentait le Pape Benoît XVI.

Une première en Bretagne !

  • Bse Placide (Eulalie Viel), vierge (1815-1877)

Martyrologe Romain : À Saint-Sauveur-le-Vicomte en Normandie, l’an 1877, la bienheureuse Placide (Eulalie Viel), vierge, qui dirigea avec zèle et humilité la Congrégation des Sœurs des Écoles chrétiennes de la Miséricorde.

  • le 4 mars 561 : décès du pape Pélage Ier.

Il a condamné l’origénisme. Il a commencé les travaux de l’église de Saint-Philippe et Saint-Jacques à Rome.

  • le 4 mars 1188 : naissance de Blanche de Castille.

Fille d’Alphonse IX, roi de Castille et d’Eléonore d’Angleterre. Elle épouse en 1200 Louis de France, futur Louis VIII, fils aîné de Philippe Auguste, Roi de France. Elle met au monde 12 enfants. Elle devient reine de France en 1223. Désignée régente du royaume en 1226 à la mort de Louis VIII, jusqu’à la majorité de son fils Louis, le futur Louis IX ou saint Louis, elle l’est encore en 1248, quand saint Louis part pour la 7ème croisade en 1250. Elle s’occupe de rassembler l’énorme rançon pour la libération de son fils, fait prisonnier devant Damiette. Elle meurt le 27 novembre 1252, deux ans avant que la rançon soit entièrement rassemblée et que le Roi soit libéré.

  • le 4 mars 1429 : Jeanne d’Arc arrive à Chinon, en vue de rencontrer le futur Roi Charles VII.

Celui-ci hésite à la recevoir.

  • le 4 mars 1465 : le Roi Louis XI quitte Poitiers, pour un pèlerinage vers Notre-Dame-du-Pont de St-Junien.

Roi particulièrement pieux, il est pratiquement impossible d’énumérer tous les pèlerinages qu’il fait pendant son règne.

  • le 4 mars 1515 : le Roi François Ier, en qualité d’arrière petit-fils de Valentine Visconti, revendique le duché de Milan.

Le jeune Roi poursuit les guerres d’Italie de son prédécesseur.

  • le 4 mars 1606 : Henri IV occupe Sedan pour mettre fin à la révolte du duc de Bouillon.

 

  • le 4 mars 1806 : Napoléon déclare au Conseil d’Etat:

“Je ne vois pas dans la religion le mystère de l’Incarnation mais le mystère de l’Ordre social. La religion rattache au Ciel une idée d’égalité qui empêche le riche d’être massacré par le pauvre”.

  • le 4 mars 1812 : Napoléon signe une convention avec l’Autriche du même type que celle conclue avec la Prusse.

Le corps d’armée autrichien sera de trente mille hommes, toutefois, dans une note secrète adressée à Alexandre Ier, le 2 juin, Metternich donne tous les apaisements sur l’emploi volontairement inefficace de ces troupes.

  • le 4 mars 1813 : les troupes russes qui combattent l’armée de Napoléon atteignent Berlin.

Les troupes françaises évacuent la ville sans combattre.

  • le 4 mars 1832 : décès de Jean-François Champollion, 41 ans, égyptologue.

Jean-François Champollion est un égyptologue français né le 23 décembre 1790, qui le premier a déchiffré les hiéroglyphes, système d’écriture de l’Égypte ancienne. Il est auteur d’Egypte sous les pharaons, en 1814, dédicacé à Louis XVIII, et du Précis du Système Hiéroglyphique des anciens Egyptiens en 1824.

Voir la chronique du 23 décembre.

  • le 4 mars 1858 : quinzième apparition de Notre Dame.

Devant huit mille personnes Notre Dame apparaît de nouveau. De son côté le curé Peyramale ne veut toujours pas entendre parler de construction de chapelle.

  • le 4 mars 1906 : parution des résultats du dernier recensement : 39 252 245 habitants, dont 1 009 415 étrangers.

 

  • le 4 mars 1917 : l’armée allemande entreprend un important repli sur le front Ouest.

Des deux côtés on cherche la bataille décisive. Prudent et économe de ses hommes Pétain déclare bientôt :

« J’attends les chars et les Américains. »

  • le 4 mars 1930 : un millier de morts dus aux inondations dans le Sud-ouest.

Fin des terribles inondations qui saccagent le Languedoc et le Sud-ouest, et ont causé la mort de 700 personnes. Douze départements submergés par les eaux sont sinistrés. Moissac est en partie rasée, Montauban et Agen partiellement détruites. Le président de la République Paul Doumergue annonce le 7 mars une aide d’urgence de un milliard de francs. La décrue sera complète le 24. Bilan définitif : un millier de morts.

 

Moissac le 4 février 1930

  • le 4 mars 1979 : le pape Jean-Paul II publie Redemptor Hominis.

C’est sa première encyclique ; elle porte sur la dignité de l’homme, et constitue une mise en garde contre les risques de la course aux armements et du progrès technique non maîtrisé. L’encyclique est consultable entièrement ici :

http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/encyclicals/documents/hf_jp-ii_enc_04031979_redemptor-hominis_fr.html

  • le 4 mars 1993 : premier vol du Dassault Falcon 2000.

Les pilotes sont Jean Pus et Guy Mitaux-Maurouard.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services