Bannière Salon Beige

Partager cet article

C'est arrivé un...

C’est arrivé un 30 décembre…

C’est arrivé un 30 décembre…

“A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines.” Léon XIII, Rerum Novarum

Rappelons-nous :

  • le 30 décembre : saints du jour français ou en France.
    • St Perpet, évêque de Tours († 494)

Saint Perpetuus, originaire d’une famille sénatoriale d’Auvergne, dans la première moitié du Ve siècle, fut désigné par l’éclat de ses vertus au clergé et au peuple de Tours pour gouverner leur Église, en 461.

La gloire de l’épiscopat de saint Perpetuus, ce fut son amour pour saint Martin et pour la basilique qu’il avait fait construire en son honneur, basilique que les auteurs et les poètes de l’époque comparent au temple de Salomon et regardent comme une des merveilles du monde. La construction de ce temple, digne du saint qui devait y être honoré, dura vingt-deux ans ; sa consécration se fit avec une grande solennité ; Perpetuus y avait invité un grand nombre d’évêques et de religieux.

Lorsqu’on voulut exhumer le corps de saint Martin pour le transporter dans un sanctuaire du nouvel édifice, on éprouva des difficultés insurmontables, et l’on ne put remuer le cercueil ; le projet allait être abandonné, quand un vieillard inconnu, revêtu du costume d’abbé, s’approcha et dit : « Ne voyez-vous pas que saint Martin est prêt à vous aider ? » Et aussitôt, de ses mains, il souleva sans effort le corps du bienheureux. C’était sans doute un ange envoyé du ciel ou peut-être saint Martin lui-même.

De nombreux miracles s’opérèrent plus que jamais au tombeau de saint Martin, et depuis ce temps le nom de saint Perpetuus se trouva lié à toutes les gloires de la superbe basilique. Le saint évêque de Tours bâtit beaucoup d’autres églises ; de là vient qu’on le représente avec un édifice sacré sur la main, symbole qui convient fort bien à l’un des plus grands bâtisseurs d’églises qui aient jamais existé.

St Perpetuus aima les pauvres, son clergé et son Église d’un ardent amour, comme son testament en fait foi. Voici quelques lignes de ces pages vraiment épiscopales : « Au nom de Jésus-Christ. Ainsi soit-il. Moi, Perpetuus, pécheur, prêtre de l’Église de Tours, je ne veux pas partir de ce monde sans laisser un testament, de peur que les pauvres ne soient privés des biens dont la bonté du ciel m’a libéralement doté, et de peur que les biens d’un prêtre ne passent à d’autres familles qu’à mon Église. Je donne et lègue à tous les prêtres, diacres et clercs de mon Église, la paix de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Ainsi soit-il. Que le Seigneur Jésus détruise du souffle de sa bouche tous les impies ! Ainsi soit-il, ainsi soit-il ! Paix soit à l’Église, paix soit au peuple, à la ville et à la campagne… Pour vous, mes frères bien-aimés, ma couronne, ma joie, mes seigneurs, mes enfants, pauvres de Jésus-Christ, indigents, mendiants, malades, orphelins, veuves, vous tous, je vous fais et constitue mes héritiers… »

  • St Germer, abbé du monastère à Flay († v. 660)

À Flay sur le territoire de Beauvais, vers 660, saint Germer, abbé du monastère fondé par lui en ce lieu.

Dans le diocèse de Beauvais il est fêté le 24 septembre.

  • St Roger, évêque dans les Pouilles († XIIe siècle)

 L’évêque de Cannes était mort quelques années plus tôt, quand les habitants de Barletta, dans les Pouilles italiennes, vinrent piller la cathédrale de Cannes pour emporter des reliques. C’était chose habituelle à l’époque.

Ils rapportèrent de leur expédition un coffre de reliques, le trône épiscopal, des vases sacrés, et le corps de l’évêque Roger. L’année suivante, ils durent restituer les objets du vol, sauf le corps de l’évêque que son successeur ne considérait pas comme si précieux. Alors les habitants de Barletta voulurent le rendre précieux.

Ils le canonisèrent et composèrent un office. « Accorde-nous, par ses prières et ses vertus, d’être à jamais préservés de tout mal » dit l’oraison du nouveau saint Roger.

  • le 30 décembre 274 : martyre du pape saint Félix 1er.

Elu le 5 janvier 269, il réaffirme la double nature du Christ : divine et humaine.

  • le 30 décembre 533 : entrée en vigueur du Code Justinien, qui acquiert force de loi dans tout l’empire romain d’Orient.

Le Code de Justinien est plus connu sous le nom scientifique de corpus juris civilis. C’est la plus grande compilation de droit romain antique. Tout en ayant repris les textes classiques, les auteurs ont su adapter des textes d’époque très différentes, car tirés de toute l’histoire romaine, de la Loi des Douze Tables datant des débuts de Rome aux constitutions impériales du Bas-empire, pour constituer un ensemble cohérent, assez différent du droit romain classique, car accordé au christianisme. Il est l’ancêtre de notre code civil actuel.

  • le 30 décembre 1097 : violent tremblement de terre à Antioche, assiégée par les troupes de la Première croisade, ressenti jusqu’à Edesse.
  • le 30 décembre 1370 : élection du pape Grégoire XI.

Pierre Roger de Beaufort est le neveu du pape Clément VI qui le promeut diacre et cardinal en 1348, à seulement dix-huit ou peut-être dix-neuf ans. En tant que cardinal, il s’occupe activement de l’université de Pérouse, en Italie, où il devient docteur en droit canonique et théologien, fort habile d’après ses pairs. « Là, il gagne l’estime de tous par son humilité et sa grande pureté de cœur».

À la mort d’Urbain V, les cardinaux l’élisent pape, le 201ème, en un tour de scrutin et à l’unanimité, à Avignon, en décembre, 1370. Grégoire XI est le dernier pape de nationalité française. Après sa mort, le 27 mars 1378, commence le Grand Schisme d’Occident.

  • le 30 décembre 1419 : la flotte castillane détruit la flotte anglo-hanséatique face au port de La Rochelle.
  • le 30 décembre 1428 : des renforts anglais arrivent devant Orléans.

La situation de la ville semble désespérée. C’est la dernière grande ville de France encore fidèle au « Roi de Bourges », titre dérisoire donné par les Anglais et les « élites parisiennes » de l’époque.

  • le 30 décembre 1505 : Érard de La Marck est élu à l’unanimité prince-évêque de Liège, avec l’appui du pape Jules II (1503-1513) et du Roi de France Louis XII, contre Jacques de Croy, évêque de Cambrai, soutenu par Philippe le Beau.
  • le 30 décembre 1591 : décès du pape Innocent IX.
  • le 30 décembre 1650 : le Parlement fait Remontrances au Roi Louis XIV en faveur des princes frondeurs Condé, Conti et Longueville.
  • le 30 décembre 1671 : création de l’Académie royale d’architecture.

L’Académie royale d’architecture est créée par Louis XIV, inspiré par Colbert et Blondel, son 1er directeur. Elle s’établit au Palais-Royal à Paris.

  • le 30 décembre 1758 : les Français marchent sur Madras (Inde).
  • le 30 décembre 1871 : Littré, le duc d’Aumale, Loménie et Rousset sont élus à l’Académie française.

Le premier est l’auteur d’un célèbre dictionnaire qui fait toujours référence pour la langue française

  • le 30 décembre 1880 : la France annexe Tahiti, territoire sous protectorat qui devient un territoire colonial.
  • le 30 décembre 1882 : création de l’école normale supérieure de garçons de Saint-Cloud.
  • le 30 décembre 1907 : décret de création de douze Brigades Mobiles régionales de police judiciaire, les « Brigades du Tigre ».
  • le 30 décembre 1949 : la France accorde sa souveraineté au Viêt Nam.
  • le 30 décembre 1958 : les pays de l’Afrique occidentale française (AOF) décident de former une Fédération au sein de la Communauté française.
  • le 30 décembre 1971 : les Églises catholique et anglicane annoncent qu’elles sont parvenues à un accord sur l’enseignement essentiel concernant la Communion.
  • le 30 décembre 1993 : le Vatican et l’état d’Israël engagent leurs premières relations diplomatiques.

Signature à Jérusalem d’un accord devant conduire à l’établissement de relations diplomatiques entre le Saint-Siège et l’État hébreu. L’entente historique met fin à 2 000 ans de mésentente entre Juifs et Chrétiens. Les deux signataires s’engagent à un respect mutuel de leurs libertés et lieux de culte et à promouvoir leurs échanges culturels en Terre sainte. Israël reconnaît ainsi le droit de l’Église de gérer ses propres établissements sur son territoire.30

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services