Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 3 mars…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 3 mars 468 : saint Simplice est élu pape.

C'est sous son pontificat que s'écroule en 476 l'empire romain. Il le passe à lutter contre l'arianisme et contre les conséquences des invasions barbares.

  • le 3 mars 1357 : une ordonnance royale, approuvé par les États Généraux réunis à Paris, réforme la monnaie et accorde des subsides au Dauphin.

Le Royaume de France est en guerre contre les Anglais. Pendant la captivité du Roi Jean Le Bon, son fils le dauphin (futur Charles V le sage) publie cette ordonnance sous la pression des états généraux (coalition du clergé, de la noblesse et des bonnes villes dont Etienne Marcel est le représentant le plus influent) qui venaient de lui accorder soldats et subsides. Le pouvoir royal renonce à tout impôt non voté par les états, s´engage à réformer les finances et la justice et à pratiquer une politique d´économies.

Contrairement à nombre d'affirmations d'historiens qui voient dans ce texte l'amorce d'un nouveau régime politique, cherchant à contrôler la monarchie par la finance, ce texte n'a rien de révolutionnaire. Il présente une grande cohérence : la recherche du Bien Commun et s'inscrit dans le grand courant réformateur qui a pris naissance avec saint Louis, s'est poursuivi avec Philippe le Bel (ordonnance de 1303), les sages décisions de Jean II en 1360, le règne de Charles V, l'ordonnance cabochienne de 1413, les Etats de Tours de 1484.

Lire le livre L´ordonnance du 3 mars 1357. Les Valois dans la tourmente de Serge SAVISKY aux éditions Canope qui est une thèse de doctorat en histoire du droit qui détaille très bien cela.

  • le 3 mars 1431 : Gabriele Condulmer est élu pape, devenant le 207ème pape sous le nom d'Eugène IV.

Voir la chronique du 23 février

  • le 3 mars 1494 : les Conseillers de Rouen décident de construire une grande salle où les marchands de la ville pourront se réunir.

C'est la première étape de la construction de l'actuel Palais de justice.

  • le 3 mars 1599 : le pape Clément VIII fait cardinal Robert Bellarmin.

Robert Bellarmin a alors toutes les chances de lui succéder comme pape (Clément VII meurt en Mars 1605). Cependant le cardinal Bellarmin ne souhaite pas devenir Pape ; il va cependant jouer un très grand rôle dans les discussions relatives à la grâce, qui opposent catholiques et réformés à cette époque.

Tiré de Saint Robert Bellarmin par Aimé Richardt, éd. François-Xavier de Guibert.

  • le 3 mars 1605 : décès de Clément VIII.

Pape depuis le 30 janvier 1592, il avait Saint Philippe Néri comme confesseur. Travailleur acharné et rigoureux il mène une politique équilibrée dans une Europe en pleine guerre de religion. Il a participé activement à la conversion d'Henri IV au grand mécontentement de l'Espagne qui y a vu une perte d'influence.

A ne pas confondre avec l'anti pape Clément VIII du grand schisme d'Occident.

  • le 3 mars 1638 : une alliance franco-suédoise est renouvelée pour trois ans.

Dans le cadre de la guerre de Trente Ans, qui aboutit au démembrement de l'Allemagne en états territoriaux et assure à la France la prépondérance politique durant la seconde moitié du siècle. Au Nord, les Suédois, recevant de nouveaux subsides français, vont reprendre l'offensive.

  • le 3 mars 1766 : le Parlement de Paris, qui a pris fait et cause pour son homologue de Rennes, se soumet à la séance de la flagellation en présence de Louis XV.

Le Parlement de Bretagne vient de refuser d'enregistrer le projet de cadastre de Bertin. Louis XV, en colère de n'avoir pas pu faire les réformes qui devaient permettre au royaume de se remettre, va au devant du parlement et tient un lit de justice. Cette séance s'appelle la séance de la Flagellation, du nom de la fête religieuse du jour.

  • le 3 mars 1798 : message du Directoire annonçant l'effondrement de la Rome pontificale.

     

  • le 3 mars 1808 : l'armée de Murat occupe Madrid.
  • le 3 mars 1857 : Français et Anglais déclarent la guerre à la Chine.

Prenant prétexte de l'assassinat du missionnaire français Chapdelaine, les gouvernements anglais et français déclarent la guerre à la Chine.

  • le 3 mars 1858 : quatorzième apparition de Notre Dame à Lourdes.

Dès 7 heures le matin, alors que sont présentes trois mille personnes, Bernadette se rend à la Grotte, mais la Vierge n'apparaît pas. Après l'école, elle entend par locution intérieure l'appel de Notre Dame. Elle se rend à la Grotte et lui redemande son nom. Notre Dame lui répond par un sourire.

Son curé Peyramale lui répète ensuite : "Si la Dame désire vraiment une chapelle, qu'elle dise son nom et qu'elle fasse fleurir le rosier de la Grotte".

  • le 3 mars 1859 : signature d'un traité secret franco-russe.

Ce traité garantie la France de la neutralité bienveillante de la Russie en cas de guerre entre l'Autriche et la France.

  • le 3 mars 1871 : création d'un Comité exécutif provisoire de la Garde Nationale de la Commune de Paris.

La garde nationale se fédère sous l'autorité d'un Comité central qui élit le 15 mars, Giuseppe Garibaldi comme général en chef, mais celui-ci refuse. La nouvelle instance affirme vouloir instaurer une «République démocratique et sociale». La Commune de Paris, mythe de la gauche et de l'extrême gauche en France s'est créée par refus des résultats de l'élection au suffrage universelle de l'assemblée nationale. Cette dernière fortement conservatrice ne plaît pas aux politiciens parisiens, qui depuis 1830 et 1848 ont pris l'habitude d'imposer au pays leur vues, et ceci en mépris absolu de la démocratie et de la liberté, dont ils se disent les plus ardents défenseurs. Relire Historiquement correct de Jean Sévillia sur le sujet n'est pas inutile (Editions Perrin; de la page 202 à 224)

  • le 3 mars 1873 : le biologiste Louis Pasteur invente le procédé de fabrication et de conservation de la bière pasteurisée.

Tableau d'Albert Edelfelt représentant Louis Pasteur

  • le 3 mars 1875 : première représentation de Carmen à Paris.

Lors de la première représentation de Carmen à Paris, le compositeur Georges Bizet est chahuté par les spectateurs car son opéra transgresse les conventions de l'Opéra-comique.

  • le 3 mars 1930 : terribles inondations dans le Midi.

Les inondations qui se déroulent du 1 au 4 mars, font de terribles dégâts. Montauban est isolée, Moissac est détruite. Plus de deux cents morts et des milliers de sinistrés.

  • le 3 mars 1942 : l'aviation anglaise bombarde les usines Renault de Billancourt.

Le raid fait six cent vingt-trois morts sur le site et dans les alentours.

  • le 3 mars 1945 : ordonnance créant une école primaire unique par le Gouvernement Charles De Gaulle

     

  • le 3 mars 1974 : la France choisit le nucléaire.

Pierre Messmer, alors Premier ministre, lance un vaste programme nucléaire pour limiter la consommation de pétrole au profit de l'atome. Entre 1974 et 1975, 13 nouvelles centrales nucléaires seront lancées par EDF.

  • le 3 mars 1999 : la république des coquins.

Affaire Dumas : Christine Deviers-Joncour met en cause Roland Dumas en affirmant lui avoir offert des statuettes antiques d'une valeur de 300 000 francs.

  • le 3 mars 2004 : loi sur la laïcité.

Le Parlement français adopte définitivement le projet de loi sur la laïcité qui interdit le port de signes religieux "ostensibles" dans les écoles, collèges et lycées publics à compter de la rentrée scolaire 2004.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services