C’est arrivé un 3 juin …

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 3 juin 544 ou, 545, ou 548 : décès de sainte Clotilde, épouse de Clovis et reine de France.

Voir la chronique du 4 juin.

  • le 3 juin 1098 : les croisés prennent Antioche, lors de la première croisade.

Le siège a commencé le 20 octobre précédent. La place forte d'Antioche est prise par les croisés en 1098 au bout de huit mois. À peine la ville conquise, la défense des remparts assurée et le patriarche orthodoxe remis sur son siège, le 7 juin l'armée de Kerbogha arrive. Les croisés assiégeurs deviennent à leur tour les assiégés; leur situation est bientôt désespérée. C'est alors qu'a lieu le miracle de la sainte lance. Les Francs sont vite épuisés, affamés et démotivés. Pierre Barthélémy affirme avoir eu une vision de saint André lui révélant que la Sainte Lance se trouve enterrée dans la cathédrale Saint-Pierre d'Antioche. Après une journée de recherches, sous le dallage de la cathédrale, la Sainte Lance est trouvée. Après cette découverte, saint André promit à Pierre Barthélémy la victoire pour les croisés si ces derniers jeûnaient durant cinq jours. Le lundi 28 juin, les croisés sortent de leur forteresse et malgré une pluie de flèches, chargent le centre de l'armée turque, qui panique et s'enfuit en débandade. Début 1099, les croisés prennent la route de Jérusalem, désormais ouverte.

  • le 3 juin 1692 : 12 bateaux français échoués dans la baie de la Hougue sont incendiés par les Anglais, sous les yeux de Jacques II.

Voir la chronique du 29 mai ; les bateaux rescapés de la bataille de Barfleur ont dû venir à la Hougue pour réparer. Sous les yeux de Jacques II, que Louis XIV venait secourir, les Anglais détruisent les derniers bateaux de la flotte française censée débarquer un corps expéditionnaire en Angleterre pour le réinstaller sur le trône.

  • le 3 juin 1800 : Cadoudal rentre d'Angleterre pour tenter de ranimer la Chouannerie.

La flotte britannique débarque Cadoudal sur l'île d'Houat, d'où il gagne la côte, car les Anglais ravitaillent en armes et en munitions les Chouans de Guillemot et Sol de Grisolles. Cadoudal réorganise ses troupes et divise la Bretagne en neuf régions, chacune sous les ordres d'un adjudant-général, équivalent de brigadier.

  • le 3 juin 1806 : Napoléon écrit au roi de Naples Joseph Bonaparte.

"Quel amour voulez-vous qu'ait pour vous un peuple pour qui vous n'avez rien fait, chez lequel vous êtes par droit de conquête avec 40 à 50.000 étrangers ?".

  • le 3 juin 1875 : décès du compositeur français Georges Bizet.

Georges Bizet, né en 1838, meurt brutalement à Bougival. Admis au Conservatoire à 10 ans, consacré par le premier Grand Prix de Rome en 1857, à 19 ans, il crée des musiques de pièces de théâtre ou d'opéras-comiques, dont son célèbre "Carmen". Il meurt soudainement à 40 ans

  • le 3 juin 1899 : la Cour de cassation casse et annule le jugement rendu en 1894 contre Dreyfus et le renvoie devant le conseil de guerre de Rennes.

Le deuxième procès de Dreyfus s'ouvre.

  • le 3 juin 1943 : De Gaulle et Giraud créent le CFLN.

Le Comité français de la libération nationale (CFLN) est créé à Alger. Ce dernier prétend légiférer pour tout le territoire national ; il détruit systématiquement toutes les lois de Vichy, rétablissant les textes de la III république et prépare l'Epuration globale et systématique de la France. Déjà en 1943, De Gaulle a levé les lois d'interdiction de la Franc-maçonnerie prises par le gouvernement du maréchal Pétain. En juin 1944, le CFLN prend le nom de Gouvernement provisoire de la République française

  • le 03 juin 1944 : le CFLN (Comité français de libération nationale) s'auto désigne par ordonnance : « Gouvernement provisoire de la République française (GPRF).

De Gaulle est élu président du Gouvernement provisoire de la République française.

  • le 3 juin 1950 : Maurice Herzog au sommet de l'Annapurna.

L'expédition française dans l'Himalaya dirigée par Maurice Herzog réalise la première ascension de l'Annapurna qui culmine à 8 078 mètres. C'est la première fois qu'une équipe d'alpinisme atteint un sommet de plus de 8 000 mètres. Maurice Herzog y laisse tous ses orteils et les doigts des deux mains. Elu député en 1962, Maurice Herzog sera secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports de 1963 à 1966.

  • le 3 juin 1963 : décès de Pape Jean XXIII, à 81 ans.

Angelo Giuseppe Roncalli Il meurt le 3 juin 1963, jour de la fête de la Pentecôte. Il vient de promulguer l'encyclique Pacem in terris, adressée à tous les hommes de bonne volonté. Il est canonisé le 27 avril 2014 par le pape François sans procès de canonisation, par le processus de la Canonisation équipollente.

  • le 3 juin 1968 : l'armée française occupe les émetteurs de l'ORTF (plan Stentor).
  • le 3 juin 2016 : fête du Sacré Cœur. (fête amovible)

Cette fête est célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte. Le Sacré Cœur est apparu un certain nombre de fois à Sainte Marguerite Marie Alacoque. Les deux plus célèbres sont celles de juin 1675 et du 17 juin 1689.

Lors de la première Jésus demande, en lui montrant son Cœur: « Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes, […] jusqu'à s'épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart qu'ingratitude.  Je te demande que le premier vendredi après l'octave du saint sacrement soit dédié à une fête particulière pour honorer mon cœur… ».

La famille royale et l'Eglise de France ont effectué de nombreuses démarches auprès des papes pour que se répandent cette dévotion, que Clément XIII approuve officiellement et institue le 6 février 1675.

Le 17 juin 1689 (voir la chronique du jour), 100 ans jour pour avant que la révolution française soit réalisée sur le plan législatif, le Christ lui donne un message pour le Grand Roi, afin de sauver sa famille et la France de leurs ennemis.

Il l'a charge de 4 messages pour le monarque français :

  • le premier message s'adresse au Roi ; le Christ « désire entrer avec pompe et magnificence dans la maison des princes et du Roi, pour y être honoré, autant qu'il y a été outragé, méprisé et humilié en sa passion. »

    Il ajoute : << Fais savoir au fils aîné de mon Sacré-Cœur que, comme sa naissance a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu' il fera de lui-même à mon cœur adorable qui veut triompher du sien et, par son entremise, de celui des grands de la terre… pour le rendre triomphant de tous les ennemis de la Sainte Église »

  • le second message concerne encore Louis XIV, Jésus Christ voulant : "établir son empire dans le cœur de notre Grand monarque, duquel il veut se servir pour l'exécution de ses desseins. "
  • Le troisième message demande au Roi : " d'être peint sur ses étendards et gravé sur ses armes pour le rendre victorieux de tous ses ennemis, en abattant à ses pieds les têtes orgueilleuses et superbes, afin de le rendre triomphant de tous les ennemis de la Sainte-Eglise ".
  • Le quatrième message est : de " faire construire un édifice où sera le tableau de ce divin Cœur, pour y recevoir la consécration et les hommages du Roi et de toute la cour. Dans cet édifice le chef de la nation française reconnaîtra l'empire du divin Cœur sur lui-même et la nation, il proclamera sa royauté, se dira lieutenant du Christ ".

Sainte Marguerite-Marie résume les conséquences du culte public au Sacré-Cœur : " Je prépare à la France un déluge de grâces lorsqu'elle sera consacrée à mon divin cœur. "

Des 4 demandes du Christ seule la dernière a été réalisée. Il reste à trouver « le chef de la nation française qui reconnaîtra l'empire du divin Cœur sur lui-même et la nation, et qui proclamera sa royauté, se disant lieutenant du Christ. »

Rappelons les promesses du Christ pour ceux qui pratiquerons et répandrons la dévotion à son Sacré-Cœur :

Le 27 décembre 1673, le Sacré Cœur apparaît à Marguerite Marie Alacoque et lui demande d'avoir une dévotion à son Sacré Cœur. Il fixe les deux principales dévotions, l'heure sainte et la communion du 1er vendredi du mois. A tous ceux qui se consacreront à son Sacré Cœur il promet :

«    1- Je leur donnerai toutes les grâces dans leur état.

2- Je mettrai la paix dans leur famille.

3- je les consolerai dans toutes leurs peines.

4- Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.

5- Je répandrai d'abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.

6- Les pécheurs trouveront dans mon cœur la source et l'océan infini de la miséricorde.

7- Les âmes tièdes deviendront ferventes.

8- Les âmes ferventes s'élèveront à une grande perfection.

9- Je bénirai les maisons où l'image de mon Sacré Cœur sera exposée.

10-. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.

11- Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon cœur, où il n'en sera jamais effacé.

12- Je te promets, dans l'excès de la miséricorde de mon cœur, que mon amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredi, neufs fois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu'ils ne mourront point dans ma disgrâce ni sans recevoir les sacrements, et qu'il se rendra leur asile assuré à cette heure dernière. »(*)

Laisser un commentaire