Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 29 octobre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Rappelons-nous :

  • le 29 octobre 1187 : appel à une troisième croisade.

La mort de Baudouin IV de Jérusalem, le roi lépreux, marque le déclin des royaumes Francs. Saladin, profitant des tensions entre Guy de Lusignan, le successeur de Baudouin IV, et Renaud de Chatillon, a conquis Jérusalem (voir la chronique du 2 octobre). Le pape Grégoire VIII lance un appel à une nouvelle conquête de la Terre sainte, en publiant ce jour la bulle Audita tremendi. Il éveille ainsi l'enthousiasme de l'empereur Frédéric Barberousse ; il obtient de Philippe Auguste, Roi de France et du roi d'Angleterre la fin de leur conflit. C'est ainsi qu'une immense armée prend le chemin de l'Orient. Toutefois, malgré cela, la croisade ne rencontre pas le succès escompté. À peine arrivé en Asie Mineure, Barberousse est emporté par les eaux du Cydnos. Philippe Auguste, quant à lui, ne tarde pas à rentrer en France, après avoir reconquis Saint-Jean-d'Acre en compagnie de Richard Cœur de Lion. Ce dernier poursuit seul la reconquête, mais échoue à reprendre Jérusalem.

  • le 29 octobre 1591 : début du pontificat d'Innocent IX.


Giovanni Antonio Facchinetti est élu sous le nom d'Innocent IX, suite au décès de Grégoire XIV. C'est le 228ème pape. Son mandat ne dure que 62 jours, car il décède brutalement le 30 décembre de la même année.

  • 29 octobre 1685 : l'Édit de Potsdam.

Le 29 octobre 1685, soit douze jours à peine après la révocation de l'Édit de Nantes par Louis XIV, le Grand Électeur de Brandebourg Frédéric-Guillaume 1er de Hohenzollern publie l'Édit de Potsdam. Par cet édit, il propose aux huguenots français de s'installer sur ses terres. Ils se voient offrir dix ans d'exemption d'impôt, des terrains et même la liberté de suivre leur culte en français et de conserver le droit français et leurs propres magistrats.

  • le 29 octobre 1692 : décès de Melchisédech Thévenot.

Bibliothécaire, physicien, écrivain, cartographe et diplomate, Melchisédech Thévenot décède à Issy le 29 octobre 1692. Il est célèbre pour être l'auteur d'importants travaux scientifiques et avoir inventé le niveau à bulle en 1661. Membre de l'Académie des sciences dès 1685, il rédige également un traité de natation intitulé "Art de Nager démontré par figures avec des avis pour se baigner utilement".

  • 29 octobre 1709 : Port-Royal dissout sur ordre de Louis XIV.

Le 29 octobre 1709, le Roi Louis XIV met un terme au jansénisme. Il disperse les religieuses de Port-Royal des Champs et fait raser l'abbaye en janvier1713.

  • 29 octobre 1722 : Louis XV se rend à l'abbaye de St-Rémi de Reims.

Il approche et touche quelques 2000 scrofuleux et dit : "le Roi te touche, Dieu te guérit". Il gracie 700 prisonniers. A partir de 1739, Louis XV, dont la vie est non conforme à l'évangile, refuse pour la fête de Pâques confession, communion et cérémonie rituelle. Il ne touchera jamais plus les écrouelles.

  • le 29 octobre 1763 : Sade est emprisonné à Vincennes.

A 24 ans, le Marquis Donatien Alphonse François de Sade est incarcéré sur ordre royal, à Vincennes. Premier d'une longue série, cet emprisonnement suit une condamnation pour "débauche outrée". Il passe près de 30 années en prison.

Sade est membre de la loge « Les amis de la liberté » du G.OD.F à Paris. Le franc-maçon François Labbé dira de lui : « On pourrait se demander si le vice sadien et la vertu maçonnique ne représentent pas un même concept, celui de la liberté ».

Cité par François Maris Algoud dans Histoire de la perversion de l'intelligence et des mœurs (Editions de Chiré, page 89)

  • le 29 octobre 1932 : mise à l'eau du "Normandie".

Le plus grand paquebot du monde (312 m) sort des chantiers navals de saint Nazaire. Fleuron de la compagnie générale transatlantique, il peut recevoir 1972 passagers. Réquisitionné par les Etats-Unis pendant la guerre le Normandie finira sa vie à New-York en 1942, ravagé par un incendie, voir la chronique du 9 février.

 

  • le 29 octobre 1959 : premier numéro de « pilote ».

Le magazine est créé par François Clauteaux, né à Nantes en 1920, chrétien convaincu et ancien résistant. Les 300.000 exemplaires sont immédiatement vendus. Les lecteurs font connaissance avec de nouveaux héros dont un certain Astérix le Gaulois ou Tanguy Laverdure, Barbe-Rouge… Des séries qui continuent à enthousiasmer la jeunesse.

  • le 29 octobre 1979 : mort de Robert Boulin.

Le Ministre du travail de Valéry Giscard d'Estain meurt noyé dans un étang de la forêt de Rambouillet. Son corps est retrouvé le lendemain matin. La thèse officielle est celle du suicide. Le ministre aurait pris du valium et se serait noyé dans 50 cm d'eau dans la forêt ! Pourtant la mort de Robert Boulin a toutes les caractéristiques d'un assassinat plutôt qu'un suicide. Voir l'excellent article de Valeurs Actuelles sur le sujet rédigé en 2012.

  • le 29 octobre 2004 : adoption par les responsables des Etats membres de la constitution européenne.

Les représentants des États membres de l'Union européenne se réunissent à Rome afin de signer le texte de la Constitution européenne. Elle vise à rassembler les différentes décisions adoptées tout au long de la construction européenne (traité de Rome, traité de Maastricht, traité d'Amsterdam, traité de Nice). Il est prévu que la Constitution entre en vigueur le 1er novembre 2006, à condition que tous les États membres l'aient ratifiée. Mais le 29 mai et 1er juin 2005, la France, puis les Pays-Bas, la rejettent. Le traité de Lisbonne renégocié par le président français suivant, Nicolas Sarkozy, reprend les principaux aspects de cette constitution rejetée par les peuples !

Partager cet article

1 commentaire

  1. Concernant l’édit de Potsdam du 29 octobre 1685, qui avait été la base de l’accueil de 20000 huguenots français, émigrés de France j’avais appris quelques détails intéressants lors de la visite de l’Eglise réformée française de Berlin il y a une dizaine d’années (laquelle existe encore). Bien sûr les descendants de huguenots français se sont progressivement assimilés,en parlant allemand dans leur vie quotidienne. Cependant jusqu’en 1914 se tenaient encore des cultes en Français dans les églises réformées huguenotes de Prusse. Ce n’est qu’au début de la 1ère guerre mondiale, soit plus de 200 ans après le début de l’émigration que la pratique fut abandonnée, pour ne pas faire douter du patriotisme allemand des descendants de huguenots. Ils ont eu au cours des siècles une grande influence, sur l’industrie, l’art de vivre, la mode et la cuisine berlinoise.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services