Bannière Salon Beige

Partager cet article

C'est arrivé un...

C’est arrivé un 25 mars…

C’est arrivé un 25 mars…

“A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines.” Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 25 mars: saints du jour français ou en France.
    • St Humbert, o.s.b., moine bénédictin à Laon puis à l’abbaye de Maroilles (✝ 680)

Moine de l’abbaye de Laon, dans l’Aisne. Sa noble famille pensait qu’il ferait ainsi une bonne carrière dans l’Eglise en devenant un jour évêque. A la mort de ses parents, il revint dans ses domaines, à Mézières sur Oise, pour y régler quelques questions d’héritage. Il y trouva de nombreux esclaves de l’un et l’autre sexe, des lits moelleux et une table excellente, des distractions et des chasses à courre, tant de choses qui lui retirèrent le goût de la vie monastique. Il y passa de nombreuses années, jusqu’au jour où saint Amand l’emmena en pèlerinage à Rome. Il en revint totalement changé. L’abbaye de Laon lui étant fermée, il entra dans celle de Maroilles dont la pauvreté fut bien contente de trouver sa fortune. Et c’est là qu’il passa ses dernières années dans la pauvreté, la pénitence et la prière.

C’est au cours de son 2e voyage à Rome que Saint Humbert, fondateur de l’abbaye de Maroilles (en 652), revint avec des reliques et une statuette de ‘Madame Marie’ qui deviendra à Maroilles Notre Dame des Affligés, patronne de l’église abbatiale. Saint Humbert mériterait d’être plus fréquenté. Solide moine, à la personnalité bien trempée, formé à l’école épiscopale de Laon, il fut compagnon de Saint Amand. Le pape Martin 1er l’ordonne évêque missionnaire, il n’a pas trente ans. Évangélisateur des Pays-Bas et du pays des Helpres (désigne ‘le pays des deux Helpes’, du nom de la rivière qui passe à Avesnes sur Helpe – 59440), il meurt à Maroilles vers l’an 682.

  • St Hermeland, abbé dans l’île d’Indre († v. 720)

Dans l’île d’Indre près de Nantes, vers 720, saint Hermeland (Herblain), qui quitta la cour du Roi Clotaire III pour entrer à l’abbaye de Fontenelle, et de là fut envoyé comme premier abbé d’une fondation monastique voulue par l’évêque de Nantes saint Pasquier.

  • le 25 mars : Fête de l’Annonciation.

Annonciation par Sandro Botticelli

L’Annonciation est une fête catholique et orthodoxe instituée en mémoire de l’annonce faite à la Vierge Marie de sa maternité divine :

«… l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David; cette jeune fille s’appelait Marie. L’ange entra auprès d’elle et lui dit : Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi.» À ces mots, elle fut très troublée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit : Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voilà que tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé fils du Très Haut…» (Évangile selon Saint Luc, I, 28).

Maître de Liesborn

L’Annonciation est un des mystères centraux du culte chrétien. C’est en effet le moment où le divin s’incarne en homme : l’archange Gabriel annonce à Marie son nouveau statut de mère du Fils de Dieu, si elle l’accepte, et lui explique qu’elle portera un enfant en son sein tout en restant vierge.

L’Annonciation par Léonard de Vinci

  • le 25 mars 708 : élection du pape Constantin 1er.
  • le 25 mars 1267 : le Roi saint Louis fait le vœu de se croiser.

Il prononce ce vœu au cours des fêtes de l’Annonciation et devant les reliques de la Passion du Christ.

  • le 25 mars 1347 : naissance de sainte Catherine de Sienne mystique, tertiaire dominicaine et théologienne italienne et Docteur de l’Eglise.

Elle pousse le pape à revenir à Rome et travaille ardemment à l’unité de l’Eglise. Elle a une intense vie mystique, avec des extases durant lesquelles ses disciples, émerveillés, copient les prières qui s’échappent de ses lèvres. Son “Dialogue”, est un des classiques de la langue italienne, retraçant ces entretiens enflammés avec le Christ, qu’elle rejoint à 33 ans, dans la vision béatifique. “Elle est proclamée docteur de l’Église en 1970. Elle est co-patronne de l’Europe.

  • le 25 mars 1409 : début du Concile de Pise.

Le concile de Pise a été convoqué pour tenter de régler le sérieux problème du Grand Schisme d’Occident. Les cardinaux déposent Benoît XIII (installé à Avignon) et Grégoire XII et élisent le cardinal de Milan sous le nom d’Alexandre V. Il y a alors trois papes. C’est l’échec du concile.

  • le 25 mars 1455 : décès du pape Nicolas V.
  • le 25 mars 1507 : l’armée du Roi de France, Louis XII, intervient à Gênes pour rétablir l’ordre.

Voir la chronique du 28 avril.

   

Louis XII devant Gênes. L’étendard de Louis XII représente Saint-Michel affrontant un porc-épic, emblème du Roi.

  • le 25 mars 1581 : la fête du Nouvel An est célébrée pour la dernière fois en ce jour; désormais, avec l’entrée en vigueur du calendrier grégorien, l’année débutera le premier janvier.

En effet le pape Grégoire XIII fait adopter le calendrier grégorien en octobre 1582, dans les états pontificaux ; le Roi de France Henri III le suit en décembre 1582. Or ce nouveau calendrier commence au 1 janvier.

  • le 25 mars 1593 : naissance de Saint Jean de Brébeuf, missionnaire jésuite français au Canada, martyr.

Il est l’un des huit Martyrs canadiens canonisés le 29 juin 1930. Le Père Brébeuf a été nommé patron du Canada en 1940. Voir la chronique du 16 mars.

  • le 25 mars 1643 : saint Jean Eudes fonde la congrégation de Jésus et de Marie, à Caen.

Grand acteur de la contre-réforme avec beaucoup de saints Français, St Jean Eude fonde, entre autres, la Congrégation de Jésus et de Marie, qui est dédiée à la formation sacerdotale dans des séminaires.

Portrait par Leblond (1673)

  • le 25 mars 1799 : défaite française de Jourdan contre les Autrichiens de l’Archiduc Charles à la bataille de Stockach.

La bataille de Stockach, en Allemagne, oppose l’armée du Danube aux ordres de Jean-Baptiste Jourdan à l’armée autrichienne de l’archiduc Charles-Louis d’Autriche. Les 40.000 Français sont repoussés par les 60 000 soldats autrichiens. Les Français battent en retraite, donnant la victoire aux forces autrichiennes.

  • le 25 mars 1802 : la Paix d’Amiens.

Ce traité est signé entre la France d’un côté, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Hollande, et l’Empire Ottoman, de l’autre. Il met fin à la seconde coalition. La France connaît enfin la paix après 10 ans de guerre. De paix d’Amiens, le traité devient, Trêve d’Amiens un an plus tard avec la reprise de la guerre.

  • le 25 mars 1809 : création d’une seconde maison d’éducation de la Légion d’Honneur.

Un décret impérial organise les maisons d’Écouen et de St-Denis pour les orphelines de la Légion d’Honneur. Cette seconde maison doit être installée dans le cloître de l’ancienne abbaye royale de Saint-Denis, qui a été spoliée par l’État aux débuts de la révolution. Elle est inaugurée le 1er juillet 1811, mais l’emménagement des premières élèves n’a lieu qu’en 1812.

  • le 25 mars 1815 : l’Autriche, le Royaume-Uni, la Prusse et la Russie s’allient contre Napoléon.
  • le 25 mars 1858 : seizième apparition de Notre Dame à Lourdes.

C’est lors de la seizième apparition, en en la fête de l’Annonciation que Notre Dame révèle enfin son nom, à Sainte Bernadette qui raconte :

“Elle leva les yeux au ciel, joignant en signe de prière ses mains qui étaient tendues et ouvertes vers la terre, et me dit: Que soy era immaculada councepciou”.

Bernadette part en courant répétant, sur le chemin, ces mots qu’elle ne comprend pas. Le curé est bouleversé car Bernadette ignorait cette expression théologique qui désigne la Sainte Vierge. Quatre ans plus tôt, en 1854, le pape Pie IX a institué le dogme de l’Immaculée Conception.

  • le 25 mars 1957 : signature du traité de Rome.

La France, l’Allemagne de l’Ouest, l’Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas signent à Rome les traités constituant l’organisation européenne de l’atome (Euratom) et la Communauté économique européenne (CEE). L’objectif de ces deux institutions est de créer un marché commun unifié et de supprimer les barrières douanières. Le texte prévoit que la CEE soit régie par plusieurs institutions : la Commission, qui veille au respect du traité et tient un rôle d’exécution ; le Conseil des ministres, rassemblant, selon les sujets, les ministres des Etats membres ; l’Assemblée et la Cour de justice, qui sont également chargées de la CECA et de l’Euratom. Le traité de Rome entre en vigueur le 1er janvier 1958.

  • le 25 mars 1962 : la France rappelle son ambassadeur à Moscou pour protester contre la reconnaissance par Moscou du Gouvernement provisoire de la République algérienne.
  • le 25 mars 1977 : Paris élit son maire pour la première fois au suffrage universel.

Paris n’avait plus eu de maire élu depuis la Commune. C’est le RPR, Jacques Chirac qui est élu.

  • le 25 mars 1984 : le Pape Jean Paul II consacre le monde, en particulier la Russie, au Cœur Immaculé de Marie.

C’est la première fois qu’un pape pose ce geste en lien avec tous les diocèses du monde. Moins de 2 mois plus tard, le 13 mai 1984, la Russie connaît un incendie sans précédent à Severomorsk où une part significative (30 % disent certains experts) de la capacité destructive de la flotte soviétique est anéantie. L’incendie dure plusieurs jours et y 5 ans plus tard, le mur de Berlin s’effondre sans effusion de sang (voir la chronique du 9 novembre).

Le pape s’adresse à Notre Dame et dit : “Eclaire spécialement les peuples dont tu attends de nous la consécration et l’offrande, “notamment la Russie!

Il obéit en cela à la demande exprimée par la Vierge Marie à Fatima en 1917, dont la première apparition date du 13 mai 1917. Depuis cette chute la Russie connait une conversion constante et fulgurante vers le Christianisme. Mais elle n’est pas encore catholique.

  • le 25 mars 1995 : le Vatican rend publique la 11ème encyclique de Jean-Paul II, “Evangelium vitae”(«L’Évangile de la Vie »).

L’avortement et l’euthanasie sont « des crimes qu’aucune loi humaine ne peut prétendre légitimer », y déclare Jean-Paul II dans une encyclique, « Evangelium Vitae ».

  • le 25 mars 1996 : les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne signent un traité mettant fin à un demi-siècle d’expérimentations atomiques dans le Pacifique sud.

 

  • le 25 mars 2002 : fraude.

Edith Cresson, ancienne Premier ministre française, dont elle détient le record de plus petite durée à ce poste, est inculpée par la justice belge de fraude entre 1995 à 1999 alors qu’elle était commissaire européenne.

 

  • le 25 mars 2016 : Jubilé ou Grand Pardon de Notre Dame du Puy.

Le premier jubilé connu de Notre-Dame du Puy a lieu en 1065; celui de 1407 demeure le premier attesté par des documents sûrs.

Il a lieu lorsque le 25 mars, jour de l’annonciation (conception du Christ selon l’esprit saint), coïncide avec le vendredi saint (mort du Christ sur la croix). En 2005, le précédent jubilé a attiré 250000 pèlerins, venus implorer « le grand pardon ». Le suivant, aura lieu en 2157!

Le Père Roland Bresson dans une brochure de présentation du Jubilé du Puy, écrit:

« En un seul jour : celui de sa conception et celui de sa mort, Jésus assume exactement la condition humaine. En cette coïncidence des deux mystères fondamentaux du projet de Dieu, l’homme peut contempler l’Emmanuel qui a pris chair de sa chair pour lui. Il est né comme nous, pour que nous renaissions dans le baptême comme lui, et il est mort comme nous, pour que nous ressuscitions comme lui. Il s’est fait homme pour que nous devenions des dieux… L’Incarnation est tout entière pour la déification de l’homme qui se réalise par la mort et la résurrection du Christ. Cette entrée historique dans la vie et la mort humaines, fait de Jésus-Christ non pas un héros hors d’atteinte et seulement admirable. Il est le Dieu qui affronte l’ennemie héréditaire de l’homme : la mort. Et il affronte celle-ci sur son terrain : en mourant dans la souffrance et le don total de lui-même, pour que sa divinité triomphe de la mort et ouvre à tout homme le chemin de sa victoire sur la mort.

Comment une telle mystique de la date du 25 mars, un si saisissant rappel du cœur du message chrétien, se sont-ils conservés dans un seul lieu au monde : la cathédrale du Puy? Cela reste mystérieux… »

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Pour être précis, quand le 25 mars tombe le jour du Vendredi Saint, la fête du Grand Pardon du Puy-en-Velay est célébrée le 15 Août suivant. En 2016, j’ai participé à cette fête en compagnie de mes parents au milieu d’une foule immense et pleine de Foi et de joie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services