Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 22 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 22 février : saints catholiques du jour.

Isabelle de France (1225-1270), française, vierge, sœur du Roi saint Louis, est la fondatrice d'un monastère de Clarisses à Longchamp, près de Paris. C'est le neuvième enfant de Louis VIII le Lion et de Blanche de Castille, elle est instruite dans une très forte foi chrétienne, marquée par la prière, l'obéissance et la Charité.

Sa biographie nous parvient par l'intermédiaire d'Agnès d'Harcourt, l'une de ses dames d'honneurs, qui rédige une vie d'Isabelle, à la demande de Charles d'Anjou, frère de Saint Louis.

Isabelle préfère vouer sa vie à Dieu. Le Pape Innocent IV l'approuve et l'autorise à se placer sous la tutelle de religieux franciscains. Elle peut ainsi faire bâtir une maison dans la forêt de Rouvray, actuel bois de Boulogne, qui suit la règle des Religieuses Clarisses. Saint Bonaventure en rédige la règle qui devient après un second remaniement, la règle des Clarisses Urbanistes. Le Monastère de Long-champs est bâti grâce au soutien de Saint Louis. Elle a été béatifiée en 1521 par Léon X.

  • le 22 février 606 : mort du pape Sabinien.
  • le 22 février 1281 : le cardinal français Simon de Brion est élu 187e pape, il choisit le nom de Martin IV.

  • le 22 février 1288 : élection du pape Nicolas IV.
  • le 22 février 1358 : Etienne Marcel fait assassiner les conseillers du Roi.

Les émeutiers parisiens, sous la conduite d'Étienne Marcel, le prévôt des marchands, pénètrent dans la chambre du Dauphin Charles, futur Charles V, qui gère le Royaume en l'absence de son père, Jean II le Bon, captif en Angleterre depuis septembre 1356. Les conseillers du prince, Jean de Conflans et Robert de Clermont, sont égorgés sous ses yeux au Palais de la Cité. En l'absence du Roi Jean II, prisonnier des anglais, le Dauphin se soumet aux exigences d'Etienne Marcel, qui est lui-même assassiné par les parisiens en août de la même année.

Meurtre des maréchaux. En arrière-plan, Étienne Marcel tend un chaperon rouge et bleu au Dauphin.

  • le 22 février 1403 : naissance de Charles VII, Roi de France.

Charles VII de France, dit Charles le Victorieux ou encore Charles le Bien Servi, naît à Paris le 22 février 1403 et meurt à Mehun-sur-Yèvre le 22 juillet 1461 ; il est Roi de France de 1422 à 1461.

Son nom reste principalement attaché à l'épopée de Jeanne d'Arc, qui délivre Orléans et conduit Charles, non sans réticences ou hésitations de sa part, à la cérémonie du sacre à Reims. Charles VII est souvent critiqué par la postérité pour avoir ralenti la reconquête de la France initiée par Jeanne et pour l'avoir abandonnée à son sort après sa capture à Compiègne en 1430. Néanmoins, il la fait aussi réhabiliter solennellement en 1456 et laver de toute accusation d'hérésie. En 1453, il met fin à la guerre de Cent Ans sur une victoire française.

Voir les chroniques du 21 juin sur la triple Donation du Royaume de France et des 17 et 22 juillet.

  • le 22 février 1495 : entrée de Charles VIII dans Naples.

Le Roi de France, Charles VIII, entre dans Naples sans bataille.C'est le terme de la campagne qu'il a menée depuis l'année précédente en Italie pour faire reconnaître ses droits sur le royaume de Naples, fondés sur la cession faite à son père, le Roi Louis XI, par Charles d'Anjou, héritier de son oncle René, roi de Naples et de Sicile. La première Guerre d'Italie (1494-1495) qu'il a lui-même déclenchée s'achève ; Charles VIII se proclame roi de Naples et de Jérusalem.Les murailles du Château Neuf et de celui de l'Œuf n'ont pas résisté longtemps à la supériorité de l'artillerie française. Le roi Ferdinand II d'Aragon, s'est enfui deux jours plus tôt.

Le Roi de France Charles VIII entre victorieux dans Naples, le 12 m&i 1495, jour de la chevauchée inaugurale de son règne napolitain.

  • le 22 février 1619 : évasion de Blois de la reine-mère Marie de Médicis.

Marie de Médicis s'évade du château de Blois et gagne Loches, où l'attend le duc d'Epernon accompagné d'une escorte. Ils fuient vers Angoulême.La nouvelle parvient rapidement à la Cour, semant la consternation. Louis XIII est furieux. En avril, Louis XIII trouvera un compromis avec sa mère en signant le traité d'Angoulême. Marie de Médicis obtiendra le gouvernement de l'Anjou en échange de la Normandie, mais ne sera pas autorisée à revenir au Conseil.

  • le 22 février 1652 : Condé remporte une victoire à Miradoux.

Les frondeurs entrent dans la ville grâce à l'intrépidité et l'audace de Condé. Mais les habitants, qui refusent de renseigner les ennemis du Roi, sont torturés et persécutés par les frondeurs pour donner des informations qu'ils ne donneront pas.

  • le 22 février 1652, encore : Turenne est nommé au poste de commandant en chef de l'armée royale.
  • le 22 février 1680 : Catherine Deshayes, veuve Montvoisin, dite La Voisin, mêlée à l'affaire des poisons, est brûlée en Place de Grève.

Catherine Deshayes, une avorteuse, devineresse et sorcière surnommée "la Voisin", est brûlée vive en place de Grève à Paris. Elle a été mêlée à l'affaire des poisons

  • le 22 février 1698 : Bossuet publie "Divers écrits ou mémoires sur le livre intitulé Explication des maximes des saints" de Fénelon.

 

  • le 22 février 1744: fin de la bataille de Toulon.

La bataille du cap Sicié, ou bataille de Toulon, est une victoire navale franco-espagnole sur la marine britannique, qui a commencé le 11 février. Elle présente la particularité d'avoir été livrée avant la déclaration de guerre officielle entre la France et la Grande-Bretagne.

  • le 22 février 1759 : les Français abandonnent le siège de Madras, en Inde, à l'arrivée de la flotte anglaise.

     

  • le 22 février 1797 : les troupes françaises débarquent en Grande-Bretagne, puis capitulent deux jours plus tard.

     

  • le 22 février 1821 : création de l'école des chartes.

L'Ecole des chartes est créée par une ordonnance de Louis XVIII, pour former des jeunes gens capables d'organiser les dépôts de documents issus des confiscations révolutionnaires et de renouveler l'histoire nationale.

  • le 22 février 1848 : Paris se soulève contre la Monarchie de Juillet.

Le roi des Français, Louis-Philippe, est renversé et abdique le 24 février. Une gigantesque manifestation où se retrouvent des gens comme Odilon Barrot, Louis Blancou, Lamartine, part de la Madeleine au Palais-Bourbon et finit par des incidents en fin d'après-midi. Un manifestant est tué. La Garde nationale n'obéit plus aux ordres du roi et se joint au peuple le lendemain. Louis-Philippe abdique le 24 en faveur de son petit-fils, le comte de Paris. Mais l'insurrection se poursuit jusqu'à l'entrée des insurgés dans le Palais-Bourbon et la proclamation de la République par Lamartine, qui s'est déshonoré le lendemain en refusant de proclamer roi le jeune comte de Paris sous la régence de sa mère, au cours d'une séance où il s'est montré particulièrement ignoble.

  • le 22 février 1945 : le général De Gaulle institue par ordonnance les comités d'entreprise.

     

  • le 22 février 1954 : les Français évacuent Hoa Binh.

Afin de défendre le Delta, le général Salan dégage des unités d'élites encore basées au nord de l'Indochine. L'opération, commencée par des manœuvres de diversion le 1 février, s'achève le 24. Le 24 février la 13eme DBLE, en arrière garde, se fraie un passage et traverse la Ligne de Lattre à Xuan Mai. Bien qu'aucune des actions n'entraîne des pertes insupportables, les pertes continuelles occasionnées par l'offensive sur Hoa Binh s'avèrent aussi coûteuses que l'opération le long de la ligne de crêtes de Cao Bang en 1950. Les Français ont 436 tués, 2060 blessés et 458 disparus, tandis que le Viet Minh compte 3500 tués, de 7500 à 8000 blessés et 307 prisonniers. Cette manœuvre de désengagement, très plus délicate, est un réel succès français.

  • le 22 février 1980 : une fusée française Ariane 1 lance le satellite suédois de recherches scientifiques Viking.
  • le 22 février 1987 : le Préfet de la Congrégation de la Foi, le cardinal Ratzinger, publie l'instruction "Donum vitae" qui condamne toute forme de procréation médicalement assistée.
  • le 22 février 1996 : mise en place de l'armée de métier.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Pour Hoa-Binh, une retraite – même stratégique – avec autant de pertes peut difficilement passer pour un succès, même si militairement parlant, tout s’est déroulé « comme prévu ».

  2. Concernant Hoa binh, il faut ajouter que l’on a livré dans des conditions contraires à l’honneur militaire pour ne pas écrire plus crûment des populations chrétiennes ou qui nous faisaient confiance.
    Encore une tâche sur l’ego et la suffisance démesurée de nos généraux d’hier comme d’aujourd’hui et sur notre drapeau.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]