Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C‘est arrivé un 22 août…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 22 août 573 : saint Grégoire est sacré évêque métropolitain de Tours, à Reims.
  • le 22 août 851 : victoire bretonne à Jengland-Beslé, contre les Français.

En mars 851, Erispoë succède à son père à la tête de la Bretagne et devient roi de Bretagne. Il affronte victorieusement le Roi Charles le Chauve, le 22 août 851, à Jengland-Beslé aux bords de la Vilaine. Le comte du Mans Vivien et le comte du palais Hildemar trouvent la mort dans cette bataille, ainsi que plusieurs milliers de Francs. Les Bretons ont peu de pertes. Voir le 10 février.

  • le 22 août 1241 : décès du pape Grégoire IX.

Ugolino di Conti naît vers 1145 ; il devient pape de 1227 à 1241, sous le nom de Grégoire IX. Un des premiers actes de son pontificat est de suspendre l'Empereur Frédéric II, pour sa tiédeur à partir à la Sixième croisade. S'en suit l'excommunication et des menaces de déposition ; l'Empereur tentant une invasion des États pontificaux en 1228. Elle échoue et il doit implorer l'absolution et la levée de l'excommunication.

  • le 22 août 1280 : décès du pape Nicolas III.

  • le 22 août 1350 : le Roi Philippe VI meurt à Nogent.

Philippe de Valois meurt le 22 août 1350. Son accession au trône s'est faite après l'extinction de la lignée des Capétiens directs. C'est la première fois que s'applique le testament de Saint Remy, qui voit trois frères se succéder sur le trône sans héritier, suite aux fautes de leur père Philippe IV le Bel (voir la chronique du 1er février). La couronne passe à un autre, Philippe VI de Valois. Son règne est marqué par les débuts de la guerre de Cent Ans, la guerre de Succession de Bretagne. Il laisse à son fils Jean II le Bon un royaume désorganisé et affaibli.

Toutefois il a agrandi le domaine royal avec la Champagne, la Brie, le Dauphiné et Montpellier, mais aussi ses propres apanages que sont le Valois, l'Anjou et le Maine. Il pérennise le Parlement, les États-Généraux et la fiscalité permanente.

Voir les chroniques du 1er avril, du 29 mai.

  • le 22 août 1389 : entrée solennelle de la nouvelle reine de France, Isabeau de Bavière, à Paris.

Le lendemain, la reine est sacrée à la Sainte Chapelle. Spectacles, banquets, joutes grandioses vont durer toute la semaine. Paris découvre pour la première fois un carrosse, car Isabeau de Bavière entre dans la ville dans un somptueux carrosse.

  • le 22 août 22 août 1429 : réponse de Jeanne d'Arc au comte d'Armagnac.

JHÉSUS MARIA 

"Conte d'Armignac, mon très chier et bon ami, Jehanne la Pucelle vous fait savoir que vostre message est venu par devers moy, lequel m'a dit que l'aviés envoié par-deçà pour savoir de moy auquel des trois papes, que mandés par mémoire, vous devriés croire. De laquelle vous ne puis bonnement faire savoir au vray pour le présent jusques à ce que je soye à Paris ou ailleurs, à requoy(1), car je suis pour le présent trop empeschiée au fait de la guerre : mais quant vous sarey que je seraz à Paris, envoiez ung message par devers moy, et je vous feray savoir tout au vray auquel vous devrez croire, et que en araysceu par le conseil de mon droiturier et souverain seigneur, le Roy de tout le monde, et que en aurez à faire, à tout mon pouvoir. A Dieu vous commans ; Dieu soit garde de vous.

Escript à Compiengne. le 22 jour d'aoust."

  • le 22 août 1621 : début du siège de Montauban par Louis XIII.

Le Roi Louis XIII poursuit avec le cardinal de Richelieu la pacification de son Royaume, qui passe par l'abaissement des Grands du Royaume, le renvoi des Espagnols chez eux et la mise au pas des Huguenots. Montauban est une des villes que contrôlent ces derniers. Le siège s'achève le 9 novembre 1621.

Voir les chroniques, des 19 et 28 mai sur le siège de Privas, du 28 juin sur la paix d'Alès, du 19 octobre qui marque la fin du siège de Montpellier, du 28 octobre sur le siège de La Rochelle.

  • le 22 août 1647 : naissance de Denis Papin, mathématicien et physicien français.

Denis Papin est surtout connu pour ses travaux sur les machines à vapeur comme le digesteur, une sorte d'autocuiseur. Si Denis Papin est un bon inventeur, il n'a pas le sens du commerce. Il s'éteint dans un tel anonymat que l'on ignore la date exacte de sa mort, qui se situerait aux alentours de 1712 ou de 1714.

  • le 22 août 1760 : naissance du pape Léon XII.

Annibale Sermattei della Genga naît à la Genga, près d'Ancône. Il est le 252ème pape, il prend le nom de Léon XII.

  • le 22 août 1764 : naissance de Charles Percier, architecte français.

Charles Percier est un architecte et décorateur français, qui naît à Paris. Il reçoit le Prix de Rome en 1794. Avec son ami Pierre-François-Léonard Fontaine, ils sont à l'origine du style Empire. Ils réalisent à deux l'Arc du Carrousel, les transformations des châteaux de Fontainebleau ou de Compiègne. Charles Percier meurt le 5 septembre 1838.

  • le 22 août 1795 : la Convention vote la Constitution de l'an III.

Rétablissement du suffrage censitaire indirect (favorisant les propriétaires) et séparation des pouvoirs avec 2 assemblées et un directoire de 5 membres.

  • le 22 août 1806 : décès de Jean-Honoré Fragonard, peintre français.

La lectrice

Les hasards heureux de l'escarpolette, 1767

  • le 22 août 1862 : naissance du compositeur français Claude Debussy.

Achille Claude Debussy naît à St-Germain-en-Laye. Parmi ses œuvres on peut noter:

  • "Prélude à l'après midi d'un faune"
  • "Pelléas et Mélisande"
  • "La Mer"
  • "Le Marthyre de saint-Sébastien"
  • "Jeux"

Il étudie le piano avec Antoine Marmontel et le solfège avec Albert Lavignac, et compose ses premières mélodies dès 1879, à partir de textes d'Alfred de Musset. Créateur prolifique (œuvres pour piano, pour orchestre, musique de ballets, etc.), il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands compositeurs du 19ème siècle. En hommage, son visage orne les billets de 20 francs à partir de 1981 et ce jusqu'à la disparition de la monnaie nationale.

Il meurt à Paris, le 25 mars 1918 d'un cancer, à l'âge de 55 ans

  • le 22 août 1864 : douze pays signent la première Convention de Genève qui adhèrent à la Croix-Rouge.

La première convention de Genève est une initiative d'Henry Dunant, fondateur de la fondation de la Croix Rouge. Le texte est censé protéger les personnes portant secours aux blessés sur le champ de bataille ainsi que ces derniers. C'est une première ébauche du droit international humanitaire.

La Convention prévoit aussi l'obligation de soigner les blessés sans distinction de nationalité, la neutralité du personnel et des établissements sanitaires et le signe distinctif de la croix rouge sur fond blanc.

  • le 22 août 1911 : la Joconde est volée au Louvre.

On découvre le vol le 22, mais il date de la veille. Le chef-d'œuvre de Léonard de Vinci est retrouvé deux ans plus tard, en Italie.

  • le 22 mars 1943 : consécration de la France au Cœur Immaculé de Marie.

La consécration a lieu dans toute la France. Le Maréchal, Chef de l'Etat, à la tête de ses Maisons Civile et Militaire s'y associe publiquement à cette Consécration en l'église Saint Louis de Vichy à la demande du marquis de La Franquerie. La cérémonie y est organisée, en accord avec le curé de la paroisse, par Monsieur Jacques Chevalier, ancien Ministre de l'Instruction Publique, et par le marquis.

Le maréchal Pétain prononce l'Acte de Consécration de la France à haute voix avec tous les assistants et, le soir même, il écrit au Cardinal Suhard pour l'informer qu'en tant que Chef de l'Etat, il s'est associé publiquement à ce grand Acte National. Il reçoit un fanion frappé de l'emblème du Sacré-Cœur, béni par l'évêque de Carcassonne, et le serre sur son cœur, disant avec émotion : « Il sera mon drapeau. »

  • le 22 aout 1944 : Grenoble est libérée.
  • le 22 août 1962 : attentat du Petit Clamart contre Charles De Gaulle.

Le général De Gaulle est visé par des tirs au Petit-Clamart, alors qu'il s'apprête à regagner Colombey-les-Deux-Eglises. La voiture du président essuie plusieurs rafales de mitraillette; aucun des occupants n'est blessé. Jean-Marie Bastien-Thiry en est l'instigateur.

Voir les chroniques du 11 mars ; le Lieutenant-colonel de l'armée de l'air française est fusillé le 11 mars 1963 à l'âge de 35 ans. De Gaulle, qui en réchappe, profite de l'émotion causée par l'attentat pour proposer l'élection du président de la République au suffrage universel.

  • le 22 août 1968 : Paul VI part pour Bogota en Colombie.

Il est le premier pape à visiter l'Amérique latine. Le pape Paul VI vient à Bogota à l'occasion du Congrès eucharistique international. Il rejette tant le libéralisme économique que les voies de la violence et de la révolution.

  • le 22 août 2014 : lancement des deux satellites opérationnels de Galileo.

C'est le lanceur Soyouz russe qui s'en charge depuis la base française de Kourou. Et ils n'atteignent pas l'orbite prévue.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Le Général De Gaulle n’existe pas. On vous l’a assez dit.

  2. Bastien-Thiry était ingénieur de l'(armée de l’)air, dont le niveau technique équivalait au grade de lieutenant-colonel…
    Il s’est contenté de donner le “signal” de l’ouverture du feu, sur un véhicule où se trouvait 3 personnes absolument extérieures aux décisions concernant l’Algérie : Madame de Gaulle, Alain de Boissieu, et le chauffeur Paul Maroux.
    Le général de Gaulle assumait pleinement les droits et les devoirs de sa charge ; et il acceptait totalement l’idée qu’il puisse être victime d’un attentat, car pour lui sa vie était dans les mains du Très-Haut…
    Mais que des personnes innocentes puissent être victimes était pour lui inacceptable, et la condamnation puis l’exécution de Bastien-Thiry, chef du complot, allait dans le sens de la logique !
    Quand à l’élection du Chef de l’Etat au suffrage universel, elle témoigne à mon sens du grand respect qu’avait le Grand Charles pour la démocratie, la vraie démocratie : la volonté du peuple !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services