Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 21 novembre…

Puisque que l'Etat socialiste veut nous couper de nos racines et qu'Otto de Habsbourg a écrit :

"Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est. En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l’avenir"

Rappelons-nous :

  • le 21 novembre (?) … avant Jésus Christ : Présentation au Temple de la Vierge Marie, la mère du Christ.

 Aujourd'hui l'Eglise Catholique honore la Vierge Marie et célèbre la présentation au Temple.

Present
La fête de la présentation de la Vierge Marie au Temple, célébrée en Orient depuis le VIe siècle, semble liée à la dédicace de l’église de Sainte-Marie-la-Neuve à Jérusalem (543). Elle est devenue une des douze grandes fêtes de la liturgie byzantine : « Après ta naissance, divine Fiancée, tu fus présentée au Temple du Seigneur pour être élevée dans le Saint des Saints comme une Vierge sanctifiée » (Lucernaire). Rome montra plus de réserve à l’égard de la tradition suivant laquelle, Marie, à l’âge de trois ans, aurait été présentée au Temple de Jérusalem pour y prier et servir Dieu et se préparer ainsi à sa grande vocation. Cette hypothèse est proposée dans l’Evangile apocryphe intitulé le Protévangile de Jacques, composé probablement en Egypte au milieu du IIe siècle. L’Eglise n’a pas retenu cet ouvrage comme canonique, en raison de sa datation tardive et du merveilleux qui y foisonne.

Introduite en Avignon au XIVe siècle, la fête de la Présentation est reconnue par le pape Grégoire XI en 1372. Elle ne sera cependant inscrite au calendrier liturgique d’Occident qu’en 1585, par le pape Sixte V, eu égard à l’interprétation symbolique qu’on peut en donner : Marie est le modèle de l’Eglise, qui comme elle, se consacre au service de son Dieu par un don total de tout son être. La Vierge est aussi le véritable Temple où Dieu établira sa demeure au moment de l’Annonciation, préfigurant ainsi la Jérusalem céleste dont l’Agneau qui demeure en son milieu, est l’unique flambeau (Ap 21,23). Cette fête établit ainsi un lien entre le Temple ancien de pierre, et l’Arche de la Nouvelle Alliance, le sein très pur de la Vierge, sur laquelle descendra bientôt la shekinah, la gloire du Dieu vivant.

  • le 21 novembre 1430 : Jean de Luxembourg vend Jeanne d'Arc aux Anglais

Par l’intermédiaire de Jean de Luxembourg, les Bourguignons remettent Jeanne d’Arc aux Anglais. Ce dernier l’avait lui-même capturée à Compiègne. Il la remet contre une somme de 10 000 livres. Les Anglais la confieront eux-mêmes à la justice de l’Eglise en assurant qu’ils la reprendront si elle n’est pas accusée d’hérésie.

  Jeanne

  • le 21 novembre 1763 : Louis XV, par édit, ordonne un cadastre général.
  • le 21 novembre 1783 : Premier voyage en montgolfière.

Le 21 novembre 1783, François Pilâtre de Rozier et le marquis d'Arlandes s'envolent à bord d'un ballon à air chaud. Ils sont les premiers hommes qui échappent à la pesanteur terrestre.

L'idée de remplir un ballon d'air chaud pour s'affranchir de la pesanteur revient aux frères Étienne et Joseph de Montgolfier, papetiers à Annonay, au sud de Lyon. Mongolfier

Joseph fait d'abord monter jusqu'au plafond des ballons de taffetas.

Le 4 juin 1783, devant les notables d'Annonay, il lâche un ballon de 11 mètres de diamètre chauffé par un feu de paille et de laine. Le 19 septembre 1783, les choses se corsent. Étienne lâche un ballon à air chaud dans la cour du château de Versailles.

Sous le regard bienveillant du roi Louis XVI et de la cour, la nacelle emporte un canard, un coq et un mouton, premiers passagers aériens de l'Histoire. Elle monte à 480 mètres et retombe en douceur dans la forêt de Vaucresson, à 1700 mètres de son lieu de départ. Les animaux, sauf le coq, survivent à l'aventure.

Vient le tour des humains. Devant les membres de l'Académie des Sciences, Pilâtre de Rozier, professeur de physique et chimie à Reims, et son compagnon d'aventure s'élèvent jusqu'à 960 mètres au-dessus du château de la Muette, à l'ouest de Paris. Après un vol de vingt minutes, leur ballon atterrit paisiblement sur la Butte-aux-Cailles. Le compte-rendu de leur exploit est rédigé pour l'Académie des Sciences par un certain… Benjamin Franklin.

De plus en plus fort. Le 7 janvier 1785, un passionné du nom de Jean-Pierre Blanchard traverse la Manche de Douvres à Calais à bord d'un aérostat gonflé à l'hydrogène. 

Malgré ces succès, les «montgolfières», nom que l'on donne désormais aux ballons à air chaud en l'honneur des papetiers d'Annonay, ne vont jamais servir qu'au divertissement.

  • 21 novembre 1806 : décret de Berlin sur le « Blocus continental ».

Le 21 novembre 1806, par un décret signé à Berlin, Napoléon 1er organise le « Blocus continental » contre l'Angleterre. Blocus

Faute de pouvoir battre militairement l'Angleterre, l'empereur tente de l'étouffer économiquement en empêchant ses commerçants de vendre à leurs clients habituels. Il interdit à tous les pays européens de commercer avec elle. A deux doigts de réussir, ce blocus sera finalement cause de la fin de l’empire. C'est ainsi qu'il sera entraîné dans deux expéditions fatales, en Espagne et en Russie.

 

  • le 21 novembre 1818 : le congrès d'Aix-la-Chapelle met fin à l'occupation militaire de la France.

Le Congrès d’Aix-la-Chapelle s’achève sur un bilan plutôt positif pour la France. Celle-ci dépasse son statut de paria européen hérité de la Révolution et de l’Empire pour rejoindre le concert de l’Europe. Cette intégration à la Sainte Alliance négociée par le duc de Richelieu traduit un retour à la sérénité dans la politique intérieur française. Elle s’accompagne du retrait des troupes d’occupation installée en France.

  • le 21 novembre 1831 : révolte des canuts à Lyon, dont l’immense majorité vient du quartier de la Croix Rousse.

Les tisserands de soie lyonnais (appelés canuts) s'insurgent contre le salaire minimum. Ils déclarent la grève générale et très vite l'insurrection prend la forme d'une révolte. Le tarif minimum avait été négocié entre les fabricants de soie, les chefs d'atelier et les canuts. Mais une centaine d'entre eux ont refusé de l'appliquer. Les ouvriers se révoltent contre leurs patrons dans tous les quartiers de Lyon. Les soldats se joignent aussi à leur mouvement. Le général Roguet qui gouverne la ville est contraint d'abandonner Lyon aux insurgés. La révolte des canuts sera réprimée dans le sang par le fils du roi Louis-Philippe, le Duc d'Orléans, au mois de décembre.

  • le 21 novembre 1852 : restauration de l'Empire.

Le Sénat convoque les Français aux urnes en organisant un plébiscite sur le rétablissement de l'Empire. Le "oui" l'emporte très majoritairement, mais près de 2 millions d'électeurs se sont abstenus. Le Second Empire sera officiellement proclamé le 2 décembre. Louis-Napoléon Bonaparte deviendra le nouveau souverain des Français sous le nom de Napoléon III

  • le 21 novembre 1892 : scandale de Panama dont Clemenceau, parmi d’autres, fait partie.

 En 1892, le scandale de Panama, affaire de corruption, éclate en France. La source se trouve dans le financement de la société de Ferdinand de Lesseps, en charge de percer le canal de Panama. En difficulté financière, l'entreprise fait appel à l'argent public mais certains fonds sont détournés au profit du banquier Jacques de Reinach, qui soudoie journalistes et politiciens. L'entreprise en faillite ruine les épargnants tandis que le 21 novembre 1892 Reinach est retrouvé mort. Beaucoup d’hommes politiques français sont impliqués dans ce scandale, dont Clémenceau. 

Le veau

  • le 21 novembre 1916 : mort d'empereur François-Joseph 1er au château de Schönbrunn.

Le 21 novembre 1916, en pleine guerre mondiale, s'éteint le vieil empereur d'Autriche, François-Joseph 1er (86 ans), après 68 ans de règne et beaucoup de malheurs familiaux. Charle 1er

Son neveu et successeur Charles 1er lui succède et essaie sans tarder de retirer l'Autriche-Hongrie du conflit qui l'entraîne vers sa perte Le vieil empereur décède le 21 novembre 1916, à Vienne. Il entame des négociations secrètes par l'intermédiaire de son épouse Zita, de ses beaux-frères et du pape Benoît XV…

Ces négociations échoueront à cause du plan maçonnique visant à profiter de la première guerre mondiale pour détruire les dernières monarchies catholiques.

Le 3 octobre 2004, Charles 1er est béatifié par Jean Paul II ; extraits de son l’homélie :

« Sa principale préoccupation était de suivre la vocation du chrétien à la sainteté également dans son action politique." -."…La mémoire liturgique du Bienheureux Charles est fêtée le 21 octobre, soit la date de son mariage avec la princesse Zita de Bourbon Parme. Ce n’est pas un usage courant dans l’Église qui fête généralement un bienheureux le jour de sa mort ou de sa naissance au ciel. Cette date montre l’attachement de l’Eglise à la sanctification des époux dans le mariage…  »..

Sur son lit de mort, il répéta la devise de toute sa vie :

"Je m'engage toujours, en toutes choses, à connaître le plus clairement possible la volonté de Dieu et à la respecter, et cela de la manière la plus parfaite".

  •  le 21 novembre 1922 : le Sénat rejette le droit de vote des femmes.
  • le 21 novembre 1985 : fin de la rencontre à Genève du président Reagan et de M. Gorbatchev.

C’est le premier sommet américano-soviétique depuis 1979.

  • le 21 novembre 1991 : Gérard d'Aboville, premier à avoir traversé le Pacifique nord à la rame (10000km).

Après avoir été le premier homme à traverser l’océan Atlantique à la rame et en solitaire, Gérard d’Aboville réitère l’exploit en parcourant l’océan Pacifique nord. Parti le 10 Janvier du Japon, il arrive sur les côtes californiennes. Cette traversée d’environ 10 000 km sur un bateau long de huit mètres lui aura pris 134 jours

  • le 21 novembre 2007 : mise en examen de Jacques Chirac.

L’ancien Président de la République Jacques Chirac est mis en examen pour « détournement de fonds publics » lorsqu’il siégeait à la mairie de Paris.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Jean de Luxembourg avait vendu Jeanne d’Arc ? Nous, on voudrait bien vendre Hollande, histoire de renflouer le Trésor, mais on ne voit pas bien qui voudrait nous l’acheter…

  2. Euh… le droit de vote des femmes, c’est ne pas reglé par ordonnance en 1944 ?

  3. « le 21 novembre1985 : le Sénat rejette le droit de vote des femmes. »
    Il y a une erreur de date: il s’agit du 21 novembre 1922.
    http://www.senat.fr/evenement/archives/D25/jeu1.html
    (les femmes seront élues avant d’être électrices).
    Le droit de vote des femmes a été aboli par la révolution.
    Paul Dussaussoy, libéral, avait proposé en 1906 le vote des femmes, qui a été refusé par le Sénat
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_vote_des_femmes

  4. Hollandouille, même si on le solde, personne n’en voudra. Il faudra peut-être refiler du pognon pour qu’on nous le prenne…

Publier une réponse