Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 21 mars…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 21 mars 630 : l'empereur romain d'Orient Héraclius 1er rapporte la Vraie Croix à Jérusalem.

Elle avait été prise par Chosroes II. Il la reprend aux Perses. C'est l'apothéose d'un règne qui a débuté dans la tourmente.

  • le 21 mars 717 : Charles Martel vainc les Neustriens à Vinchy.

La pacification du royaume franc est en marche

  • le 21 mars 1098 : fondation de l’Abbaye de Cîteaux.

Robert, le fondateur de l’abbaye de Molesmes, fonde aussi l’Abbaye de Cîteaux qui essaime bientôt, fondant quatre « filles » : La Ferté (1113), Pontigny (1114), Clairvaux, dont Bernard est le premier abbé, et Morimond (1115). Saint Robert et ses compagnons vivent dans la plus stricte pauvreté, selon la règle de Saint Benoît de Nursie suivant le rythme de la prière (Ora) et du travail (Labora). Ils se consacrent à l’assèchement des lieux. Les moines choisissent alors pour vêtements une bure de laine blanche et un scapulaire noir. L’Ordre Cistercien est donc né lui aussi avec la fondation de l’Abbaye.

En 1112, un jeune cadet de famille bourguignonne choisira d’entrer dans cette nouvelle communauté; il s’appelle Bernard de Clairvaux.

 Cito

  • le 21 mars 1191 : élection du pape Célestin III.

  Celest

Il condamne le divorce de Philippe-Auguste, fait prêcher des croisades, et approuve la création de l'Ordre Teutonique dont le rôle le plus important est de défendre les pèlerins en Terre Sainte

  • le 21 mars 1358: le dauphin quitte Paris et rallie les villes de Champagne.

Pour ratifier une nouvelle ordonnance fiscale, il faut l’accord de la noblesse dont une partie ne veut plus se réunir à Paris à suite à  l’assassinat des maréchaux. La ville est en effet aux mains d’Etienne Marcel et de Charles le Mauvais. Comme la noblesse se réunie à Senlis cela donne  au dauphin l’occasion qu’il attendait pour quitter la capitale.

  • le 21 mars 1500 : la garnison française de Novare, en Italie, se rend à l'armée de Ludovic Sforza.
  • le 21 mars 1778 : les diplomates américains Franklin, Deane et Lee sont reçus par Louis XVI à Versailles.

 

La France et les Etats Unis ont signé deux traités le 6 février : l'un concerne les relations commerciales, l'autre scelle l'alliance entre les deux Etats. Les Anglais mènent à Paris une campagne de dénigrement contre Necker. Louis XVI le soutien. Le 15 mars, l'ambassadeur de France en Angleterre est rappelé. La guerre entre la France et l'Angleterre est imminente. Le 21 mars, Louis XVI reçoit les trois émissaires américains.

  • le 21 mars 1793 : création des comités de surveillance révolutionnaires dans les communes et dans les sections.
  • le 21 mars 1801 : les Français sont battus par les Anglais à la bataille de Canope près d'Alexandrie.
  • le 21 mars 1801 encore : la France signe un traité avec l'Espagne, le traité d’Aranjuez.

Par ce traité, le duc de Parme renonce à son duché contre l’île d’Elbe et la Toscane. Le duché de Toscane est transformé en royaume d'Étrurie et la Louisiane est rétrocédée à la France.

  • le 21 mars 1801 toujours : la dette française est liquidée.
  • le 21 mars1804 : exécution du duc d'Enghien dans les fossés du château de Vincennes.
  • le 21 mars1804 encore : Napoléon Bonaparte promulgue le Code civil.

Les privilèges (lois privées, propres à chaque province) ayant été abolies, Napoléon va s’inspirer des travaux initiés par Louis XVI pour faire rédigé un code juridique unique s’appliquant sur tout le territoire. Transporté dans les bagages de la Grande Armée, il sera repris dans certains pays européens.

  • le 21 mars1806 : Pie VII répond à Napoléon.

Le pape se refuse à le reconnaître comme empereur de Rome et à souscrire à ses exigences politiques.

  • le 21 mars1811 : Napoléon Ier fait tirer 100 coups de canon pour célébrer la naissance de son fils Napoléon, François Joseph.
  • le 21 mars1814 : le général Augereau évacue Lyon et se replie sur Valence.
  • le 21 mars1884 : loi Waldeck-Rousseau autorisant les syndicats.
  • le 21 mars1908 : Léon Delagrange et Henri Farman font leur premier vol avec passager sur un biplan.

Bipla

  •  le 21 mars1908 : l’Action française devient un quotidien.
  • le 21 mars1918 : offensive Ludendorff ou l’opération « Michael ».

C'est la deuxième bataille de la Somme. Les Allemands lancent une offensive en Picardie qui annonce une vaste série d’attaques jusqu’en juillet. Les 63 divisions des corps XVII de Von Below et XVIII de Von Hutier attaquent sur un front large de 80 km entre le sud d’Arras et Fère-en-Tardenois, face à 26 divisions britanniques que commande le General Douglas Haig. La panique s’empare des Anglais; le front anglais cède, Saint-Quentin est pris. Les Allemands font 200 000 morts et 70 000 prisonniers, mais leurs pertes sont presque aussi élevées. Foch est obligé d’annuler son offensive pour colmater l’énorme brèche au prix de grandes pertes pour l’armée française. Sans cet effort considérable la route de Paris s’ouvrait complètement aux Allemands. Les chars Renault et les Américains n’auraient pas eu le temps d’arriver sur les lignes du front.

18

  • le 21 mars 1999 : décès de Jean Guitton, écrivain catholique, philosophe et académicien français.
  • le 21 mars2000 : Jean-Paul II devient le premier Pape en visite officielle en Israël.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le fils de l’Empereur s’appelle dans l’ordre :
    Napoléon, François, Joseph, Charles.
    François est le prénom de son grand-père l’empereur d’Autriche, et premier parrain. Joseph et Charles sont les autres prénoms de ce grand-père autrichien.
    Charles est aussi le prénom de son autre grand-père, Charles Bonaparte, mort en 1785.

  2. Le jeune noble qui entre à Cîteaux s’appelle Bernard de Fontaine. Il fonde en 1115 l’abbaye de Clairvaux, d’où le nom sous lequel il est maintenant connu.

  3. Le 19 avril à Nantes. Manifestation pour la réunification de la Bretagne
    Elle se déroulera avant le débat parlementaire sur la décentralisation.
    L’appel à manifester a été lancé à Nantes par Jean-François Le Bihan (Bretagne Réunie), Jonathan Guillaume (44=BZH) et Amélie Barrely (Bonnets Rouges Loire-Atlantique). Il fait suite aux déclarations du Président de la République qui avait évoqué un redécoupage des régions lors de sa conférence de presse du 14 janvier. Il s’inscrit dans le débat de la décentralisation à venir au Parlement. “Dans ce moment crucial pour la Bretagne, nous appelons les citoyens, les partis politiques, les syndicats, les professionnels de la société civile et agricole ainsi que les acteurs de la culture et des langues à venir manifester en nombre.” 
    L’acte III de la décentralisation doit permettre le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne, affirment les collectifs, rappelant combien la revendication reste d’actualité. “Depuis 1972, la mobilisation ne s’est jamais démentie contre l’amputation de la Bretagne entérinée par la création des régions administratives”
    En février dernier, le conseil régional de Bretagne a encore voté un vœu en ce sens, qui s’ajoute à ceux adoptés par 540 communes. Un récent sondage donne, dans les cinq départements, une majorité à l’idée de réunification. “23 députés sur 37, mais aussi 10 sénateurs et 5 000 élus apportent leur soutien.”
    A 15 heures, place Bretagne
     La manifestation se déroulera le samedi 19 avril à Nantes. Elle partira à 15 heures de la place Bretagne, où elle reviendra après un parcours dans le centre-ville. Les organisateurs espèrent en 5 000 et 10 000 participants. 
     A ce jour, la manifestation est soutenue par les formations politique UDB, EELV, Breizhistance, Parti breton, et Breizheuropa. Et par plusieurs fédérations culturelles: Kevre Breizh, Institut culturel de Bretagne, comité Anne de Bretagne, Breizh impacte. La réunification fait partie des doléances des Bonnets rouges, rappelle la coordinatrice pour la Loire-Atlantique.  
     Le rassemblement du 19 avril sera précédé, le matin, d’un débat (10h, ancienne gare d’Etat) qui réunira les parlementaires Ronan Dantec, Paul Molac, Jean-Jacques Urvoas, ainsi que Christian Troadec (maire de Carhaix). 

  4. En 1191, Frédéric II, petit fils de Frédéric Ier Barberousse et fils de Henri VI, n’était pas encore né. Il naîtra en 1194.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services