Bannière Salon Beige

Partager cet article

C'est arrivé un...

C’est arrivé un 20 mai…

C’est arrivé un 20 mai…

“A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines.” Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 20 mai : saints du jour français ou en France.
    • St Hilaire, évêque à Toulouse († v. 400)

À Toulouse, vers 400, saint Hilaire, évêque, qui construisit une petite basilique de bois sur le tombeau de son prédécesseur, saint Saturnin.

  • St Outrille (Austrégisile) évêque de Bourges († v. 624)

À Bourges, vers 624, saint Outrille (Austrégisile), évêque, qui se montra ministre de la charité, surtout pour les pauvres, les orphelins, les malades et les condamnés à mort.

  • St Baudile, martyr († IIIe s.)

Saint Baudile est le patron principal de la ville de Nîmes. Il vint s’installer à Nîmes avec sa femme. La ville n’avait pas encore d’Église constituée ni d’évêque. Des païens voulurent l’obliger à participer à un culte. Baudile s’y refusa malgré leurs coups. Jugé sur le champ et condamné à mort, il fut décapité hors des remparts. Son martyre eut lieu vers la fin du IIIe siècle. Son tombeau devint le lieu saint de la cité. Dans la suite, un monastère s’éleva à l’endroit où reposait son corps. Ce monastère fut détruit en 1563, au début de la réforme protestante à Nîmes. Ses reliques furent profanées et dispersées.

Beaucoup de paroisses en France et hors de France sont dédiées à Saint Baudile.

  • le 20 mai 325 : Constantin Ier réunit à Nicée le premier concile œcuménique de l’Histoire.

L’Empereur Constantin convoque le tout premier concile œcuménique à Nicée, dans le but d’établir l’unité de l’Église en Orient comme en Occident. Le concile met fin au conflit causé par l’arianisme, lequel nie la nature divine du Christ. En effet, le Fils de Dieu est considéré comme “consubstantiel”, c’est à dire de nature semblable, au Père. De plus, les évêques adoptent le Symbole de Nicée, profession de foi chrétienne, et définissent la date précise du jour de Pâques.

  • le 20 mai 1276 : décès du pape Jean XXI.
  • le 20 mai 1303 : Traité de Paris.

Le traité est signé entre Philippe IV le Bel et Édouard Ier d’Angleterre. La France restitue l’Aquitaine (la Guyenne), à condition que le roi d’Angleterre rende hommage pour ses possessions continentales.

  • le 20 mai 1658 : le Roi Louis XIV vient dans le nord pour la prise de Dunkerque.

Il s’installe à Calais. La conquête de la ville a lieu le 14 juin suivant, au cours de la célèbre bataille des Dunes. Voir la chronique du jour.

  • le 20 mai 1756 : victoire franco-espagnole à la bataille de Minorque.

La conquête de Minorque a lieu au cours de la guerre de 7 ans. L’investissement a commencé le 18 avril, date à laquelle les troupes du maréchal de Richelieu ont entamé la conquête de l’île. Le 20 mai, la coalition franco-espagnole remporte une grande victoire navale contre les Anglais. En effet, la flotte de Toulon commandée par La Galissonière, intercepte et repousse l’escadre anglaise venant de Gibraltar pour porter secours aux Anglais assiégés. Voir les chroniques du 18 avril, du 27 juin et du 29 juin.

  • le 20 mai 1789 : naissance de Marcellin Champagnat.

Homme d’Église, ordonné prêtre le 22 juillet 1816, pédagogue averti, Marcellin Champagnat, est né le 20 mai 1789. Il fonde la société des frères maristes en 1817, à La Valla-en-Gier, dans le département de la Loire. L’objectif est l’éducation des jeunes gens pauvres des campagnes Marcellin Champagnat, meurt d’un cancer en 1840. Il est canonisé par le pape Jean Paul II le 18 avril 1999.

  • le 20 mai 1792 : la Prusse déclare la guerre à la France en vertu de l’accord austro-prussien du 16 février.

En effet, la France a déclaré la guerre à l’Autriche le 20  avril.

  • le 20 mai 1794 : création du drapeau français actuel.

Il est dessiné par David à la demande de la Convention ; mais les trois couleurs sont présentes sur les drapeaux français depuis très longtemps, exemple.

Drapeau des Compagnies franches de la marine de 1690 à 1761.

  • le 20 mai 1799 : naissance d’Honoré de Balzac.

 

  • le 20 mai 1802 : rétablissement de l’esclavage.

La loi de ce jour rétablit la traite et l’esclavage dans les colonies françaises (Martinique, Guadeloupe, Réunion).

  • le 20 mai 1875 : Convention du mètre.

17 États signent à Paris la Convention du mètre. Ce traité international décide de la construction d’un nouveau prototype du mètre. Le célèbre mètre étalon en platine iridié est ainsi déposé au Bureau international des poids et mesures (BIPM) dans l’enceinte de Pavillon de Breteuil à Sèvres.

  • le 20 mai 1896 : Djibouti devient officiellement une colonie française et prend le nom de “Côte française de Somalis”.

De 1884 à 1888, Léonce Lagarde conduit une habile et dynamique politique pour asseoir la France sur le pourtour du golfe de Tadjoura, tout en nouant des liens d’amitié avec le roi du Choa qui, sous le nom de Ménélik II, devint empereur d’Ethiopie en 1889. Il favorise la naissance de Djibouti, amenée à devenir la tête d’une pénétrante ferroviaire. Par décret du 20 mai 1896, naît la Côte française des Somalis, avec comme chef-lieu, Djibouti qui détrône irrémédiablement Obock. En 1946, la colonie devient un Territoire d’outre-mer avant d’accéder à l’indépendance en 1977.

  • le 20 mai 1927 : première traversée de l’atlantique.

A 7h40,  à New York, Charles Auguste Lindberg à bord du Spirit of Saint Louis décolle pour tenter la première traversée de l’Atlantique en monomoteur sans escale (33 heures 30).

  • le 20 mai 1974 : décès de Jean Daniélou, cardinal français, jésuite et théologien.

Né le 14 mai 1905 à Neuilly-sur-Seine et mort le 20 mai 1974 à Paris, Jean Daniélou est un prêtre jésuite français, théologien de renom et académicien en 1972. Créé cardinal par Paul VI en 1969, il est sacré évêque le 19 avril 1969. Voir la chronique du 14 mai.

  • le 20 mai 1990 : 7ème colloque franc-maçon du droit humain dans une chapelle catholique !

Dans la presse du jour, une grande photo sous laquelle on peut lire : « La chapelle de vacances de Ferrette, dépouillée des objets du culte catholique, a abrité le 7ème colloque franc-maçon du droit humain. Une tenue blanche a été ouverte et célébrée devant les invités dont Mr Bockel (catholique), maire de Mulhouse.

Cité par François Marie Algoud dans Histoire de la volonté de perversion de l’intelligence et des mœurs (Editions de Chiré page 365)

 

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services