Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 19 novembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 19 novembre 461 : Saint Hilaire est élu pape.

Saint Hilaire, né en Sardaigne, devient pape le 19 novembre 461. Son pontificat dure jusqu'au 29 février 468, soit 7 ans, trois mois et dix jours. Il défend et structure l'orthodoxie chrétienne en confirmant les conciles de Nicée, d'Ephèse et de Chalcédoine. Il confirme ainsi la condamnation des hérésies telles que le monophysisme, réaffirmant la double nature humaine et divine du Christ, ou telles que l'arianisme.

  • le 19 novembre 498 : mort du pape saint Anastase II.
  • le 19 novembre 1212 (date incertaine) : entrevue de Vaucouleurs entre Frédéric II et le prince royal Louis, fils de Philippe Auguste.

Est en jeu, la couronne du saint Empire germanique.

  • le 19 novembre 1350 : le Roi Jean II fait arrêter puis exécuter Raoul de Brienne, comte de Guînes et connétable de France.

Il est accusé de trahison, après la prise de Caen par les Anglais. Il est décapité à Paris.

  • le 19 novembre 1523 : élection du pape Clément VII.

Le cardinal Jules de Médicis, qui succède à Adrien VI sous le nom de Clément VII, est le fils de Laurent le Magnifique. Jules de Médicis naît le 26 mai 1478 à Florence et décède le 25 septembre 1534 à Rome. Durant son règne, il s'oppose à Charles Quint, roi d'Espagne et Henri VIII, roi d'Angleterre.

  • le 19 novembre 1617 : naissance d'Eustache Le Sueur, peintre français.

La nuit des noces de Tobie et de Sara
Huile sur toile, Paris, Collection BNP Paribas
Photo : Paribas

Son art reflète une volonté de dépouillement fort rare pour l'époque. Il est aujourd'hui considéré comme un des peintres les plus personnels du XVIIe siècle, car il a su échapper, en partie, à l'influence de l'académisme issu du baroque italien.

  • le 19 novembre 1665 : décès de Nicolas Poussin, peintre français.

Nicolas Poussin naît à Andelys le 15 juin 1594, voir la chronique du jour. Il commence à peindre sous l'influence de Quentin Varin et contre l'avis de ses parents. Il fait partie du mouvement classique. Nicolas Poussin apprend à peindre par de brefs séjours dans les ateliers de d'autres peintres. Il ne suit pas de cours académique et est considéré comme un autodidacte. On lui attribue de nombreuses œuvres comme "L'Enlèvement des Sabines", aujourd'hui exposée au Musée de Louvre à Paris. Il décède le 19 novembre 1665 à Rome.

L'Assomption

 

L'inspiration du poète

"The Castle in Calm Weather. 1651"

Louis XIII et Richelieu lui demandent de superviser les travaux du Louvre ; il est nommé premier peintre du Roi et directeur général des embellissements des maisons royales.

  • le 19 novembre 1700 : naissance de Jean Antoine Nollet.

Jean Antoine Nollet est un physicien, né le 19 novembre 1700 à Pimprez, qui se consacre à la popularisation de la physique expérimentale en France. Il découvre l'osmose en 1748 et effectue également des travaux en électricité, notamment sur l'origine de la foudre. En 1770, il publie "L'Art des expériences", un ouvrage dans lequel il décrit la fabrication d'instruments avec précision, ce qui fait de lui un précurseur de l'enseignement technique.

  • le 19 novembre 1703 : mort du "Masque de fer".


Le Masque de fer vu par Alexandre Dumas

Un prisonnier, dont personne ne connaît l'identité, meurt à la Bastille, où il est enfermé depuis 1698. Nul n'a jamais pu voir son visage caché par un masque de velours noir (et non de fer). Pourquoi ? Personne ne le sait. L'identité de ce prisonnier provoque bien des hypothèses. C'est sous le nom de Marchiali qu'il est enterré quelques jours plus tard au cimetière Saint-Paul. L'homme au masque de fer était en fait emprisonné pour avoir révélé des informations confidentielles concernant Louis XIV. Emprisonné, d'abord à Pignerol, puis à Sainte-Marguerite et enfin à Paris ; il passe 25 ans dans cette condition. Il garde l'anonymat tout au long de sa captivité grâce à un masque de velours qui lui cache le visage. Ce déguisement lui vaut d'être surnommé le "masque de fer". De nombreuses rumeurs concernant sa véritable identité ont circulé et circulent encore.

Huit ans après sa mort, la princesse Palatine, belle-sœur du Roi de France, le fait sortir de l'anonymat en le présentant dans sa correspondance comme un milord anglais qui aurait comploté contre la France…

  • le 19 novembre 1787 : la création d'impôts nouveaux est une nouvelle fois refusée par le Parlement.

Un lit de justice contraint à les enregistrer. Devant la résistance de la noblesse qui paie de moins en moins l'impôt du sang le Roi est contraint de convoquer les états-généraux.

  • le 19 novembre 1798 : les foires et marchés doivent faire disparaître toute référence religieuse.

Neutre sur le plan religieux la révolution française ? Qui peut encore croire cela.

  • le 19 novembre 1803 : Haïti chasse les Français.

Le 19 novembre 1803, les débris de l'armée française capitulent devant les indépendantistes. L'île devient le premier État noir indépendant. Saint-Domingue reprend ensuite le nom que lui donnaient ses premiers habitants, les indiens Arawaks, Haïti.

  • le 19 novembre 1809 : les Français battent les Espagnols à la bataille d'Ocaña et occupent toute l'Andalousie, à l'exception de Cadix.
  • le 19 novembre 1946 : affrontement dans le port de Haïphong entre une jonque chinoise et la douane française.

Les militaires français exploitent cet incident pour tenter de reconquérir le Nord du Vietnam, où les communistes de Hô Chi Minh ont pris le pouvoir après le retrait des Japonais, à la fin de la deuxième guerre mondiale.

  • le 19 novembre 1978 : le pape Jean-Paul II reçoit Mgr Lefebvre, chef de file des traditionalistes, fondateur de la Fraternité Saint Pie X.

Prions pour l'unité de l'Eglise sous l'autorité du Magistère.

  • le 19 novembre 1990 : les pays de l'OTAN et du Pacte de Varsovie mettent fin à la guerre froide.
  • le 19 novembre 1996 : rencontre historique entre le souverain pontife et Fidel Castro.
  • le 19 novembre 2012 : Moody's abaisse la note de la dette de long terme de la France de AAA à AA1.

Elle est tombée bien bas notre nation, dont la réputation financière dépend d'une entreprise privée. Où est notre souveraineté dans tout cela ?

 

Partager cet article

2 commentaires

  1. Depuis le 19 novembre 1990, l’OTAN n’a plus lieu d’être puisqu’elle était exclusivement le fait de la présence de la menace soviétique…
    Par un tour de passe-passe dont ils ont le secret, les Américains ont fait perduré cette organisation… De fait, elle est apparue pour ce qu’elle est vraiment depuis : un instrument de soumission aux États-Unis, prélude du gouvernement mondial…
    Les musulmans ont l’Islam, nous avons l’OTAN… Chacun sa soumission.
    Notez que sachant cela, nos gouvernants, et tout spécialement Sarkozy, n’ont pas hésité à nous faire ré-entrer de force dans cette organisation, alors même que feu le général de Gaulle avait eu tant de mal à nous en faire sortir et de faire de la France un pays souverain…
    Il est vrai que l’on parle d’un temps où les politiciens avaient une vague notion du bien commun et donc une certaine vision de l’avenir…
    À la Libération, il faudra bien un jour se décider à juger ces gens qui ont trahi ou continuent de trahir la France et les Français…

  2. “A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines.” Léon XIII, Rerum Novarum
    C’est bien le même Léon qui a enjoint les Catholiques français à se rallier à la République “une et indivisible”, ou je me trompe? Et c’est bien son successeur Pie XI qui a condamné le mouvement monarchiste “Action Française” prescrivant le retour aux valeurs fondatrices de la Nation française. Où est la logique dans ce discours fondamentalement ambigu? La confusion vient du Malin.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services