Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 16 avril…

"L'histoire ne nous dira sans doute pas ce qu'il faut faire, mais elle nous aidera peut être à le trouver. « Fustel de Coulanges »

Alors rappelons-nous :

  • le 16 avril : saints du jour français ou en France.
    • St Benoît-Joseph Labre, pèlerin, mendiant († 1783)

Benoît-Joseph Labre naquit à Amettes, diocèse d'Arras, en 1748 et fut l'aîné d'une famille de quinze enfants. Âgé de douze ans, il fut reçu chez son oncle paternel, curé d'Érin, pour faire ses études en vue du sacerdoce.

Après la mort de son oncle, Benoît-Joseph passa chez son oncle maternel, vicaire de Conteville, où il ne fit que grandir dans la mortification et la prière. Son attrait était toujours vers le Saint-Sacrement devant lequel il s'abîmait des heures entières en contemplation.

Il y avait longtemps que Benoît-Joseph aspirait à une vie plus parfaite : « Être prêtre est bien beau, disait-il ; mais j'ai peur de me perdre en sauvant les autres. »

Il finit par vaincre les résistances de ses parents et entre chez les Chartreux, espérant y trouver sa voie définitive. Il se trompait, car la Providence permet qu'il soit bientôt renvoyé par ses supérieurs, comme n'ayant pas la vocation de cet Ordre. La pensée de la Trappe, qu'il avait eue d'abord, lui revient ; on ne l'y accepte pas.

Ballotté de nouveau entre la Chartreuse et la Trappe, il est forcé de s'adresser enfin à Sept-Fons, où ses scrupules, ses peines d'esprit et une maladie sérieuse donnent bientôt lieu à son renvoi.

Toute sa réponse à tant d'épreuves était : « Que la Volonté de Dieu soit faite ! » C'est alors que Dieu lui inspire cette vocation de pèlerin-mendiant qui devait le mener droit, par les chemins les plus ardus de la pénitence, à une éminente sainteté.

Il n'aura plus de relations suivies avec personne, vivra en solitaire au milieu du monde, ira toujours à pied, cherchera tous les lieux consacrés par la dévotion. Il sera revêtu d'un habit pauvre et déchiré, qu'il ne changera point.

Un chapelet à la main, un autre au cou, un crucifix sur la poitrine, sur les épaules un petit sac contenant tout son avoir, c'est-à-dire son Nouveau Testament, l'Imitation de Jésus-Christ et le Bréviaire : tel on verra Benoît-Joseph dans ses continuels pèlerinages.

La pluie, le froid, la neige, la chaleur, rien ne l'arrête ; il couche le plus souvent en plein air, il vit de charité, au jour le jour, sans rien réserver pour le lendemain ; il ne prend que la plus misérable et la plus indispensable nourriture, et se fait lui-même pourvoyeur des pauvres. Souvent il est le jouet des enfants et de la populace ; il est regardé comme un insensé ; il souffre tout avec patience et amour.

Rome, Lorette, Assise et une multitude d'autres lieux saints sont l'objet de sa dévotion.

  • BBx Pierre Delépine, Jean Ménard et 24 compagnes, martyrs

À Avrillé près d'Angers, en 1794, les bienheureux martyrs Pierre DelépineJean Ménard et vingt-quatre compagnes: les bienheureuses Renée Bourgeois, Jeanne Gourdon, Marie Gingueneau, Françoise Michoneau, Jeanne Onillon, Renée Séchet, Marie Roger, Françoise Suhard, Jeanne Thomas, veuves ; Madeleine Cady, Marie Piou, Perrine-Renée Pottier, Renée Rigault, Jeanne-Marie Leduc, Madeleine Sallé, épouses ; Marie-Geneviève et Marthe Poulain de la Forestrie, Perrine Bourigault, Marie Forestier, Marie Lardeux, Perrine Laurent, Anne Maugrain, Marguerite Robin, Marie Rochard. Presque tous de la campagne, ils furent fusillés, sous la Révolution française, pour leur attachement à la foi catholique.

  • le 16 avril 556 : élection du pape Pélage 1er.
  • le 16 avril 1055 : « élection » du pape Victor II.

C'est le dernier pape nommé par l'empereur et non élu.

  • le 16 avril 1542 : départ de Jean-François de La Roque de Roberval pour la Nouvelle-France.

Nommé le 15 janvier 1541 (cf. chronique du jour) « Lieutenant-général au pays de Canada », par François Ier, Jean-François de La Roque de Roberval quitte la France. Le Roi le charge de «répandre la sainte foi catholique, construire des églises, des villes fortifiées ».

Il reçoit pour cela 45.000 livres, avec lesquelles il a affrété trois navires : la Valentine, l'Anne et la Lèchefraye. Des gentilshommes l'accompagnent et le Roi lui donne le droit de tirer 200 criminels des prisons pour commencer sa colonie. La traversée dure du 16 avril au 8 juin 1542, date où Roberval rencontre Cartier à Terre-Neuve pour prendre sa place. Cette décision royale est une erreur, car Cartier est beaucoup plus expérimenté que la Roque de Roberval.

  • le 16 avril 1704 : les troupes royales de Montrevel infligent une sévère défaite aux Camisards de Cavalier à Nages près de Sommières.

Après la victoire de Cavalier à Martignargues, le 14 mars le Roi décide de remplacer Montrevel par Villars (cf. la chronique du 1er avril). Le premier remporte toutefois une importante victoire sur les Camisards avant d'être relevé. Il encercle Cavalier, et le défait à Nages avec son millier d'hommes, puis découvre la caverne où était stockée la logistique de Cavalier. Voir aussi les chroniques du 20 mars, et du 16 avril.

  • le 16 avril 1799 : bataille de Mont-Thabor.

Episode de la campagne d'Égypte de Bonaparte, cette bataille est la conséquence du siège de Saint Jean d'Acre. Le premier porte secours à Kléber sur le point d'échouer dans la prise de la ville. Malgré tout le siège est levé par les Français le 17 mai.

  • le 16 avril 1846 : attentat contre Louis-Philippe Ier.

Lors d'une promenade du roi, de la Reine et de leurs filles dans le parc du château de Fontainebleau, Pierre Lecomte, ancien garde de la forêt, tire deux coups de feu sur le souverain sans le toucher. Il est arrêté, jugé par la Cour des Pairs, condamné à mort et exécuté. C'est au moins le dixième attentat contre Louis-Philippe.

  • le 16 avril 1879 : décès de Sainte Bernadette Soubirous.

Sœur Marie-Bernarde Soubiroux, meurt à 35 ans. Bernadette Soubirous est célèbre pour avoir reçu des apparitions de la Sainte Vierge à partir de 1858. Lors de sa neuvième apparition, elle suit les indications de la Vierge et découvre une source d'eau au pied de la grotte de Massabielle, à Lourdes. Le 25 mars, la Sainte Vierge, en la fête de l'Annonciation, donne son Nom et confirme le récent dogme de l'Immaculée Conception. Entre le 11 février et le 16 juillet 1858, la Vierge lui apparaît 18 fois. Ses visions sont à l'origine du pèlerinage de Lourdes. Elle entre ensuite au couvent des Sœurs de la charité de Nevers en 1866, et est canonisée en 1933.

Il est à noter qu'en 778, le prince Maure Mirât a capitulé devant les armées de Charlemagne qu'à la condition expresse que :

« (Mirât) ne connaît aucun mortel au dessus de lui et préfère la mort à la honte de la capitulation ; qu'il rend les armes au serviteur de Notre Dame, et est prêt à recevoir le baptême, à condition que son comté ne relève jamais, soit pour lui soit pour ses descendants que d'Elle seule. »

Charlemagne signe l'accord et donne donc par traité la terre de Lourdes à la Sainte Vierge avec comme Seigneur apanagé le récent converti Mirât. (Cf. les chroniques du 11, 18 février, du 25 mars et du 16 juillet.)

  • le 16 avril 1904 : les troupes françaises d'Afrique du Nord et d'Afrique noire font leur jonction au puits de Timiaouine.

Au puits de Timiaouine, le colonel Laperrine et le capitaine Théveniaut, se rencontrent; c'est la première jonction entre les troupes françaises d'Afrique du Nord et celles d'Afrique Noire. Les deux officiers conviennent de faire passer la frontière méridionale de l'Algérie entre le lieu de leur rencontre et le puits d'In-Ouzel, situé au nord-est.

  • le 16 avril 1917 : offensive française au Chemin des Dames, la bataille du Chemin des Dames débute.

« L'offensive Nivelle », commence le 16 avril 1917 à 6 heures du matin par la tentative française de rupture du front allemand entre Soissons et Reims vers Laon, sous les ordres du général Nivelle. A la fin du premier jour il est évident que c'est un échec. Pourtant le Haut-commandement persiste à sacrifier ses soldats jusqu'au 22 avril en pure perte. En Mai devant les échecs répétés de Nivelle et les premières désobéissances de la troupe, Pétain remplace Nivelle. (cf. chronique du 15 mai)

Un peu plus au nord les Anglais doivent attaquer à Vimy; ils échouent et se sont les Canadiens qui prennent la colline de Vimy le 12 avril. (Cf. la chronique du 9 avril)

  • le 16 avril 1927 : naissance du pape Benoit XVI.

Benoît XVI, né Joseph Alois Ratzinger, à Marktl en Allemagne, est élu Souverain Pontife de l'Église catholique romaine le 19 avril 2005.

Le 29 juin 1951, il est ordonné prêtre en même temps que son frère dans la cathédrale de Freising. Le 24 mars 1977, le pape Paul VI le nomme archevêque de Munich et Freising. Le 28 mai 1977, il est consacré archevêque, et le 27 juin de la même année, il est promu cardinal. Il renonce au trône de St Pierre le 28 février 2013.

  • le 16 avril 2007 : le Pape Benoît XVI publie le 1er tome de "Jésus de Nazareth".

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services