Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 16 août….

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 16 août : fête de saint Roch de Montpellier.

Ses parents, âgés, obtiennent sa naissance par de persévérantes prières, ils promettent de donner à Dieu l'enfant qu'il leur accorderait. Né dans une riche famille de Montpellier entre 1346 et 1350, en pleine guerre de Cent Ans, alors que sévit la grande peste noire, qui pendant deux ans va décimer un tiers de la population de l'Europe, il perd très tôt ses parents, vers l'âge de 20 ans, son père est gouverneur de Montpellier. Il se décide à mener une vie de pèlerin, prenant la moitié de sa fortune pour les pauvres qu'il rencontrera, mettant en garde l'autre partie auprès de son oncle.

Il entre dans le Tiers-Ordre franciscain, et, vêtu en pèlerin, il prend le chemin de Rome, où il se dévoue aux soins des pestiférés. Il en guérit beaucoup. Il y vit pendant trois ans sans faire connaître son nom, ni son origine. Atteint lui-même de la maladie, il se retire, mourant, dans une cabane de son pays où un chien lui apporte chaque jour un petit pain. Miraculeusement guéri, il reparait à Montpellier comme un étranger. Mis en prison comme espion et y meure au bout de cinq ans après avoir reçu les sacrements alors que son oncle gouverne la ville. On le reconnaît alors. Il est fêté le 16 août.

Saint Roch est le protecteur invoqué lors des épidémies de peste, depuis le concile de Ferrare.

C'est le saint représenté le plus fréquemment, avec St Jacques dans les églises ou au bord des rues ou sentiers empruntés par les chemins de St Jacques allant à Compostelle aussi bien en France qu'en Espagne.

Statue de saint Roch à l'église Saint-Loubouer de Saint-Loubouer (Landes, France)

  • le 16 août  1153 : Bernard de Tramelay, Grand-Maître de l'ordre du Temple meurt à la bataille du siège d'Ascalon.

La ville tombe le 19 août.

  • le 16 août  1513 : bataille de Guinegatte, près de Saint-Omer

Cette bataille a lieu dans le cadre de la guerre de la Ligue de Cambrai.Henri VIII d'Angleterre et Maximilien d'Autriche défont la cavalerie française à la Journée des éperons, lors de la bataille de Guinegatte. Elle est ainsi appelée car la cavalerie française se sert plus de ses éperons pour fuir que de ses armes pour combattre. Bayard est fait prisonnier et envoyé à Londres.

  • le 16 août  1639 : libération du prince polonais Jean Casimir Vasa.

Capturé par les Français pendant la guerre de Trente ans, il devient roi de Pologne en 1648 sous le nom de Jean II Casimir Vasa ou également appelé Casimir V.

  • le 16 août  1689 : Fénelon est nommé précepteur du duc de Bourgogne, Louis Duc de Bourgogne.
  • le 16 août  1705 : Bataille de Cassano.

Dans le cadre de la guerre de Succession d'Espagne la France affronte l'Autriche et la Prusse à la bataille de Cassano. Les Français, commandés par Louis-Joseph de Vendôme, ont envahi la Savoie qui reçoit l'aide du prince Eugène et remportent la victoire sur les Autrichiens qui perdent plus de 13 000 hommes.

  • le 16 août  1731 : Dupleix s'installe à Pondichéry et devient superintendant des affaires françaises à Chandernagor.

Joseph François Dupleix est un militaire français engagé dans la Compagnie française des Indes orientales. Très talentueux, il administre avec intelligence et fait prospérer la ville. En 1742, il devient gouverneur général de tous les établissements français des Indes.

  • le 16 août  1744 : naissance de l'astronome Pierre Méchain.

L'astronome Pierre Méchain naît à Laon. Il est à l'origine de la découverte de nombreuses comètes dont certaines sont intégrées au catalogue Messier. Ses connaissances en mathématiques lui permettent d'en mesurer l'orbite. Il meurt de la fièvre jaune en Espagne en 1804.

  • le 16 août  1800 : Napoléon et la foi.

« C'est en me faisant catholique que j'ai fini la guerre de Vendée, en me faisant musulman que je me suis établi en Egypte, en me faisant ultramontain que j'ai gagné les esprits en Italie. Si je gouvernais un peuple de Juifs, je rétablirai le temple de Salomon. » Napoléon au Conseil d'Etat

  • le 16 août  1877 : ascension de la Meije.

Le dernier sommet des Alpes est atteint par l'alpiniste Emmanuel Boileau de Castelnau en compagnie deGaspardpère et fils, ils accomplissent une ascension de 3 974 mètres. La totalité des sommets alpins sont maintenant gravie.

  • le 16 août  1914 : bataille navale d'Antivari.

La Marine française et la marine austro-hongroise se battent à d'Antivari aujourd'hui Bar. C'est la première bataille navale de la Grande guerre. Les troupes de l'amiral Auguste Boué de Lapeyrère surprennent des bâtiments austro-hongrois en train de bombarder Antivari et les mettent en déroute. C'est la première bataille navale de la Première Guerre mondiale.

  • le 16 août 1944 : bombardement de Falaise.

Les alliés ont fermé la poche de Falaise et détruisent les forces allemandes encerclées sans considération pour la population locale.

La place centrale de Falaise au 16 août 1944.Source photo : Conseil Régional de Basse-Normandie / National Archives Canada crédit photo : D.R.

  • le 16 août 2005 : assassinat de Frère Roger, religieux suisse, fondateur et animateur de la Communauté de Taizé.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services