Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 15 octobre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 15 octobre 1041 : consécration de la nouvelle abbatiale de Saint-Florent-le-Jeune à Saumur.
  • le 15 octobre 1389 : décès du pape Urbain VI.

Né Bartolemeo Prignano, à Naples en 1318, Urbain VI est le premier pape italien, élu à Rome, depuis le retour du Saint-Siège dans cette ville, le 17 janvier 1377. Élu pape au printemps 1378, il se rend tellement odieux auprès des cardinaux français que ceux-ci, six mois plus tard, élisent un pape «avignonnais», Clément VII. C'est le début du Grand Schisme d'Occident. Urbain VI meurt à Rome en 1389.

Voir les chroniques du 17 janvier, du 8 avril du 20 septembre.

  • le 15 octobre 1529 : le sultan turc Soliman Ier lève le siège de Vienne.

Le Turc y subit sa première grande défaite face aux Chrétiens. Le Siège a commencé le 27 septembre, voir la chronique du jour.

  • le 15 octobre 1582 : entrée en vigueur du calendrier grégorien.


Réunion de la Commission Papale

Voir la chronique du 4 octobre. Le calendrier Julien était décalé par rapport à l'année solaire, il avançait de 11 minutes et 14 secondes. C'est pour annuler ce décalage que la réforme du Pape entre en vigueur. L'écart entre l'année solaire et le calendrier est réduit à 25,9 secondes. La France adopte le calendrier grégorien deux mois après son instauration. Voir les chroniques du 11 et du 20 décembre.

  • le 15-16 octobre 1670 : bataille de Clostercamp.

L'armée française remporte la victoire à la bataille de Clostercamp, sur le Rhin, face à ses ennemis de la Guerre de Sept ans, la Grande-Bretagne, la Prusse, le Hanovre. Voir la chronique du 16 octobre.

  • le 15 octobre 1790 : le maire de Paris, Bailly, appose les scellés sur les archives du Parlement de Paris, qui sont transportées aux archives de France.
  • le 15 octobre 1794 : Amateur-Jérôme Le Bras de Forges, chevalier de Boishardy prend le commandement de la division des Côtes-d'Armor de l'armée catholique et royale.


    Daguerréotype réalisé à partir d'un moulage conservé au manoir de Boishardy

  • le 15 octobre 1805 : début de la Bataille d'Ulm.

Voir la chronique du 20 octobre.

  • le 15 octobre 1815 : Napoléon arrive à Sainte-Hélène.

Après 72 jours de traversée à bord du "Northumberland", l'Empereur, prisonnier des Anglais, arrive sur l'île britannique de Sainte-Hélène dans l'Atlantique sud. Il y débarque le lendemain. L'île devient sa prison pour six ans. En regardant les contours lugubres de Sainte-Hélène il déclare : "Ce n'est pas un joli séjour." Il y meurt le 5 mai 1821.

  • le 15 octobre 1894 : le capitaine Alfred Dreyfus est arrêté, il est accusé de trahison au profit de l'Allemagne.

Le général Mercier, ministre de la Guerre, ordonne l'arrestation du capitaine Alfred Dreyfus, qui est accusé d'avoir délivré des renseignements militaires confidentiels à l'Allemagne. Il est inculpé sur simple ressemblance d'écriture sur un bordereau trouvé à l'Ambassade d'Allemagne à Paris.

Si l'histoire de la III république rappelle à corps et à cris que Dreyfus était d'origine juive, elle oublie qu'il était aussi un monarchiste légitimiste. L'affaire Dreyfus" divise la France entre dreyfusards et antidreyfusards, c'est un bon exemple de manipulation de la société française, comme la maçonnerie en a fait, depuis l'affaire du collier de la Reine Marie Antoinette.

  • le 15 octobre 1917 : exécution de Mata Hari, espionne.

La danseuse d'origine néerlandaise Margaretha Geertruida Zelle, alias Mata Hari ("l'œil de l'aurore"), accusée d'espionnage au profit de l'Allemagne, est passée par les armes dans les fossés du château de Vincennes. Démasquée par l'agent secret H-21, elle a été arrêtée après son entrevue avec l'attaché militaire allemand, le major Kalle.

 

  • le 15 octobre 1945 : exécution de Pierre Laval.

Ayant tenté de se suicider la veille de son exécution en avalant une capsule de cyanure, il subit 17 lavages d'estomac avant d'être amené, dans un état effrayant, devant le peloton d'exécution qui le fusille, dans la cour de la prison de Fresnes.

 

  • le 15 octobre 1960 : le général Jouhaud quitte l'armée.

De gauche à droite : les généraux André Zeller, Raoul Salan, Maurice Challe et Edmond Jouhaud durant le putsch d'Alger (1961).

  • le 15 octobre 1959 : « attentat » contre François Mitterrand.

Le sénateur de la Nièvre est « victime d'un attentat» rue de l'Observatoire à Paris. Alors qu'il rentre à son domicile, sa 403 est prise pour cible par des tireurs armés de pistolets mitrailleurs. François Mitterrand en ressort indemne ! Le lendemain l'événement fait la une de tous les journaux. Mais trois jours plus tard, l'un des tireurs, Robert Pesquet, passe aux aveux et affirme avoir été mandaté par Mitterrand lui-même. Le "faux attentat" avait pour objectif de regagner les faveurs de l'opinion publique. Ecroué, Mitterrand bénéficiera d'un non-lieu !

  • le 15 octobre 1963 : la France évacue la base tunisienne de Bizerte.
  • le 15 octobre 2005 : euthanasie en France.

La cour d'assises d'appel de Paris condamne l'ex-infirmière Christine Malèvre à 12 années de réclusion criminelle pour l'assassinat de six patients de l'hôpital de Mantes-la-Jolie (Yvelines) entre 1997 et 1998. La cour alourdit donc la peine de deux ans prononcée en janvier.

  • le 15 octobre 1988: inauguration de la statue de Notre Dame de France, Reine de la Paix.

52000 personnes, venues de toute la France, assistent à la cérémonie présidée par Monseigneur Lustiger, en présence de 7 évêques et du nonce apostolique. Cela répond au vœu du cardinal Verdier, archevêque de Paris, fait 50 ans plus tôt :

«Que la statue lumineuse, qui a si magnifiquement couronné le pavillon pontifical, ne disparaisse pas, mais qu'elle soit érigée sur une colline proche de Paris, pour faire pendant au Sacré-Cœur de Montmartre.»

Cette statue avait été réalisée pour couronner le pavillon pontifical de l'Exposition universelle de 1937 à Paris. Elle est érigée entre Pontoise et Roissy-Charles De-Gaulle.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Il est dommage de ne pas rappeler que cette inauguration à été l’oeuvre d’un notaire maître Fricoteau et de toute son equipe et à entraîne tout un mouvement marial sans précédent en France et dans le monde entier.

  2. Que Notre Dame protège la Plaine de France agricole, celle-ci étant convoitée par des promoteurs avides pour en faire une annexe du “Grand Paris” insatiable et anarchique, fossoyeur de l’Ile de France agricole, celle qui a nourri les parisiens lors de toutes les conflagrations de l’Histoire (Révolution, Empire, Commune, 1870, Grande Guerre, 1940 …)
    L’Ile de France n’a pratiquement plus de terres maraîchères ni de vergers, jadis grands crus de production uniques en Europe !

  3. Et si les tueurs présumés, particulièrement maladroits, avaient effectivement tué Mitterrand ? Le destin de la France eût-il été modifié ?

  4. C’est le 15 octobre 1815 (et non 1814) que Napoléon arrive devant Jamestown, capitale de Ste Hélène. C’est donc le bicentenaire aujourd’hui.

  5. “Aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle” copié sur Internet. Décidément vous êtes fâchés avec l’orthographe.

  6. Pauvre Pierre Laval !
    Président du Conseil :
    “7 juin 1935 – 24 janvier 1936”
    Il était Président du Conseil le 14 juillet 1935, le jour de ma naissance.

  7. La culpabilité est fondée sur bien d’autres preuves que celle de l’écriture du bordereau, déja accusatrice.
    Voyage à Bruxelles et rencontre avec un agent allemand.
    Présence dans l’immeuble de résidence du colonel Schwarzkopen.
    Stage dans chaque service de l’Etat major, mettant en évidence la polyvalence des renseignements très précis transmis…
    Vie dissolue, endettement, et bien d’autres faits…
    Il faut dire la vérité et ouvrir le dossier.

  8. Par soucis d’objectivité, je me permets de préciser qu’en 2002, Pesquet reviendra sur sa déposition et dira avoir tout organisé pour décrédibiliser Mitterrand. L’affaire n’est pas simple…

  9. Pour compléter ce dernier commentaire tendant à dédouaner Mitterand, je vous joins une source :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20021127.OBS3271/robert-pesquet-reconnait-avoir-agi-seul.html
    Dans un souci de recherche de la vérité, pourriez-vous vérifier votre source sinon apporter un correctif nuançant votre écrit ?
    Merci

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique