Bannière Salon Beige

Partager cet article

C'est arrivé un...

C’est arrivé un 13 octobre…

C’est arrivé un 13 octobre…

“A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines.” Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 13 octobre : saints du jour français ou en France.
    • St Venant, marié puis abbé à Tours († Ve s.)

À Tours, au Ve siècle, saint Venant, abbé. Marié tout jeune, il fut conduit jusqu’à la basilique de Saint-Martin et, touché par la vie des moines, choisit de vivre dans le Christ parmi eux, avec le consentement de son épouse.

  • St Louvent, prêtre, abbé et martyr († v. 584)

À Kobern sur la Moselle, au pays de Trèves, vers 584, saint Louvent, prêtre, abbé de Saint-Privat, près de Mende, sauvagement assassiné à cet endroit.

  • St Leobon, ermite en Limousin  († VIe siècle)

À Salagnac dans le pays limousin, peut-être au VIe siècle, saint Léobon, solitaire et missionnaire.

  • St Géraud, comte d’Aurillac, fondateur de l’abbaye d’Aurillac (850-909)

     Fils du baron d’Aurillac, et étant de constitution très fragile, peu croyaient qu’il puisse marcher dans les traces de son père. Pourtant il en guérit, apprit les armes et succéda à son père, à la mort de celui-ci. Se tournant vers Dieu, il se fit d’abord pèlerin à Rome.

À son retour en Auvergne, il fonda, dans sa ville natale, un monastère où il souhaitait se retirer dans la prière. Convaincu par son conseiller Saint Gausbert de rester dans le monde, il chercha à devenir un exemple vivant pour le peuple. Considérant chacun comme un frère, il affranchissait deux fois plus de serfs chaque année que les seigneurs voisins. Il ne buvait jamais avant les jugements pour rendre des avis équitables et aimait à pardonner. L’on raconte cet épisode : ayant appris que son bailli avait condamné à mort deux malfaiteurs, il les envoya chercher des lianes dans la forêt et leur ordonna de les rapporter pour se faire pendre. Ils ne revinrent jamais, de plus il n’y avait pas de liane dans la forêt.

Devenu aveugle avant ses 50 ans, il supporta son mal en patience, à l’admiration de tous. Il mourut, dit-on, en « odeur de sainteté ».

Il est le patron de la Haute-Auvergne. Saint Odon de Cluny nous a laissé la vie de saint Géraud

  • Bx Pierre-Adrien Toulorge, chanoine Prémontré « Martyr de la Vérité» (1757-1793)

Pierre-Adrien Toulorge naît le 04 mai 1757 à Muneville-le-Bingard (diocèse de Coutances).

Ordonné prêtre en 1782, nommé vicaire à Doville, le Père Toulorge découvre le style de vie monastique de l’Ordre des Prémontrés, fondé par Saint Norbert. Il se forme à l’abbaye de Beauport à Paimpol puis revient prononcer ses vœux à Blanchelande en 1788.

En 1789, les biens de l’Église sont confisqués et les religieux expulsés. Comme de nombreux prêtres coutançais, le jeune chanoine se réfugie sur l’Ile de Jersey. Il comprend alors son erreur : n’étant pas curé, il n’a pas à prêter le serment imposé par la « Constitution civile du clergé ». Rentré en France, il passera 9 mois dans la clandestinité : des lois contre ceux qui ont émigré sont entrées en vigueur…

Arrêté le 2 septembre 1793, Pierre-Adrien Toulorge commence par nier être parti à Jersey. Bouleversé d’avoir menti, il comprend que seule la Vérité le rendra libre. En revenant sur ses déclarations, il sait qu’il se condamne. Mais c’est désormais en paix qu’il écrit, la veille de son exécution : « Comment peut-il se faire, tout pécheur que je suis, que j’aie le bonheur d’être couronné du martyr ? »

Il sera guillotiné à Coutances le 13 octobre 1793, à l’âge de 36 ans.

Le cas de Pierre-Adrien Toulorge n’est pas isolé : il fait partie de la cinquantaine de martyrs normands de la Révolution, parmi lesquels figurent 13 prêtres du diocèse de Coutances et Avranches. Mais sa renommée de « Martyr de la Vérité » justifiera l’étude de sa cause au début du XXème siècle. Un travail rendu possible par les nombreuses lettres recopiées par un moine bénédictin de sa famille.

En France, seules deux abbayes prémontrées ont survécu à la Révolution française : Frigolet (près d’Avignon) et Mondaye (en Normandie). Depuis 20 ans, les frères sont aussi installés à Conques. Ils prient depuis longtemps le P. Toulorge et témoignent de grâces reçues.

Au terme d’un procès démarré en 1922, interrompu vers 1928 et repris en 1995 (postulateurs : père Jean-Baptiste Lechat pour le diocèse de Coutances ; R.P. Gabriel Wolf pour l’ordre de Prémontré).

Pierre-Adrien Toulorge a été béatifié le 29 avril 2012 à Coutances, en la cathédrale NotreDame, lors d’une cérémonie solennelle, présidée par le cardinal. Angelo Amato, Préfet de la Congrégation pour la cause des Saints, qui représentait le Pape Benoît XVI. Étaient présents plusieurs milliers de fidèles, l’évêque Stanislas Lalanne, monseigneur Thomas Handgrätinger, Abbé général de l’ordre de Prémontré et 150 frères venus du monde entier.

  • le 13 octobre 1097 : les armées croisées font leur jonction près d’Antioche.

Les croisés, lors de la Première croisade, atteignent Marash, et s’y arrêtent pendant trois jours. Durant ce bref séjour, Bohémond de Tarente rejoint l’armée principale.

  • le 13 octobre 1307 : arrestation de tous les Templiers en France, accusés d’hérésie.

Le Roi Philippe IV le Bel fait arrêter, par Guillaume de Nogaret, les Templiers et confisque leurs biens. L’ordre des chevaliers du Temple, le premier ordre militaire d’Occident fondé en 1119. Hérétique ? Trop riche et trop puissant ? L’ordre va disparaître quand, lors du concile de Vienne en 1312, cédant à la pression du Roi, le pape Clément V en prononce la dissolution.

  • le 13 octobre 1515 : Traité de Viterbe.

Le pape Léon X renonce à Parme et à Plaisance, et reconnaît à François Ier son titre de duc de Milan. Le Roi s’engage à protéger l’Etat pontifical.

  • le 13 octobre 1534 : élection du pape Paul III.

Alessandro Farnese, ancien évêque de Vence, devient le 220ème pape de l’Église catholique. Il naît à Rome ou à Canino, le 29 février 1468. Depuis Martin V, c’est le premier pape romain.

La Compagnie de Jésus est créée sous son pontificat ; il condamne la pratique de l’esclavage par la lettre Véritas ipsa; il convoque le concile de Trente en 1545. En deux ans, la doctrine catholique est réaffirmée avec force: les écritures, le péché originel, la justification et les 7 sacrements, baptême, eucharistie, pénitence, confirmation, ordre, mariage et extrême-onction sont les sujets abordés.

  • le 13 octobre 1815 : exécution du maréchal Murat.

Le Maréchal Murat est fusillé à Pizzo. Après avoir trahi plusieurs fois Napoléon et ses ennemis, il est exécuté sur ordre du Roi Ferdinand ; il commande lui-même au peloton de faire feu.

  • le 13 octobre 1837 : prise de Constantine par la France.

L’expédition de Constantine se déroule en Algérie en 1837, à la demande de Louis-Philippe 1er. Le combat s’achève par l’occupation de Constantine.

  • le 13 octobre 1884 : la vision du Pape Léon XIII.

Après avoir célébré la Messe dans la chapelle du Vatican, entouré par quelques cardinaux et membres du personnel, le pape Léon XIII, selon ces mêmes témoins, Léon XIII s’arrête soudain au pied de l’autel, environ dix minutes, comme en extase, le visage pâle comme la mort. Puis, partant immédiatement de la chapelle à son bureau, il compose la prière à Saint Michel Archange, donnant l’ordre de la réciter partout après les Messes-basses. Cette demande papale sera fidèlement exécutée jusqu’ au Concile Vatican II, puis sacrifiée sur l’autel du modernisme !

Lorsque son entourage lui demande ce qui s’est passé, le Saint Père explique qu’au moment où il s’apprêtait à quitter le pied de l’autel, il entendit soudainement deux voix : l’une douce et bienveillante, l’autre gutturale et rauque. Les voix semblaient venir d’auprès du tabernacle. Et il entendit la conversation suivante :

La voix rauque, celle de Satan dans son orgueil, se vantait à Notre-Seigneur en disant :

« Je peux détruire ton Eglise ! »

La voix douce du Seigneur répondit : « Tu le peux ? Alors, fais-le donc »

Satan : « Pour cela, j’ai besoin de plus de temps et de puissance »

Notre-Seigneur : « De combien de temps ? »

Satan : « De 75 à 100 ans, et il me faut aussi un pouvoir plus grand sur ceux qui se livreront à mon service »

Notre-Seigneur : « Tu as le temps, tu auras le pouvoir. Fais-en ce que tu voudras »

Le Pape racontera plus tard qu’il entendit Satan et Jésus avant d’avoir une vision terrifiante de l’enfer :

J’ai vu la terre comme enveloppée de ténèbres et d’un abîme, j’ai vu sortir des légions de démons qui se répandaient sur le monde pour détruire les œuvres de l’Eglise et s’attaquer à l’Eglise elle-même que je vis réduite à l’extrémité. Alors, saint Michel apparut et refoula les mauvais esprits dans l’abîme. Puis, j’ai vu saint Michel Archange intervenir non à ce moment, mais bien plus tard, quand les personnes multiplieraient leurs prières ferventes envers l’Archange.”

Rappel : Saint Michel Archange s’est présenté à Sainte Jeanne d’Arc comme étant « Le Protecteur de la France ». Il est urgent de rappeler à nos clercs l’existence de cette prière, pour que de nouveau, après chaque messe elle soit récitée :

« Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat; soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous le demandons en suppliant; et vous, Prince de la milice céleste, repoussez en enfer, par la vertu divine, Satan et les autres esprits malins qui errent dans le monde pour la perte des âmes. Ainsi soit-il. »

  • le 13 octobre 1917 : dernière apparition de Notre Dame à Fatima, « la Danse du soleil ou Miracle du soleil ».

C’est la sixième et dernière Apparition. Elles sont reconnues le 13 octobre 1930. Cf. les chroniques des 13 mai, 13 juin, 13 juillet, 19 aout et 13 septembre.

Malgré la pluie la Cova da Iria, la foule est entre 50 000 à 60 000 personnes, ce 13 octobre! Certains étaient venus de très loin pour assister à l’Apparition annoncée. Elle a lieu ce 13 octobre 1917, soit 33 ans, jour pour jour, après la vision du pape Léon XIII. Lucie, Jacinta et François, avaient annoncé que non seulement un miracle allait avoir lieu mais que la Dame allait dévoiler qui elle était et ce qu’elle voulait.

Lucie demande aux fidèles de fermer leur parapluie afin de réciter tous ensemble le chapelet et de mieux observer l’arrivée de la Sainte Vierge. L’Immaculée Conception se présente à Lucie comme étant Notre Dame du Rosaire et lui demande de faire bâtir une chapelle en son honneur. Elle annonce que la guerre va se terminer.

« Je veux te dire que l’on fasse ici une chapelle en mon honneur. Je suis Notre-Dame du Rosaire. Que l’on continue toujours à réciter le chapelet tous les jours. La guerre va finir et les militaires rentreront bientôt chez eux. »

C’est alors que la Vierge Marie s’élève vers le ciel.


Photo prise à travers les nuages lors du “Miracle du soleil”, publiée dans l’Observatore Romano.

Une bonne partie de la foule peut contempler la danse du soleil : la pluie a cessé soudainement et les nuages se sont dispersés brusquement, laissant apparaître un ciel clair. La foule peut alors regarder directement le soleil sans se brûler les yeux ni sans être aucunement incommodée. Il y avait un grand silence. L’astre se met à trembler avec des mouvements brusques, puis il tourne sur lui-même à une vitesse vertigineuse, en lançant des gerbes de lumière de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Il semble s’approcher de la terre, au point que la foule s’en inquiète. En effet, le soleil, conservant son mouvement rapide de rotation, paraît brusquement se détacher du ciel et avancer en zigzaguant sur la foule. À la stupéfaction générale, la foule constate que les vêtements, trempés par la pluie quelques minutes auparavant, sont complètement secs ! Cette danse du soleil a pu être observée jusqu’à plusieurs kilomètres de Fatima.

Le matin même du 13 octobre, le grand journal libre penseur de Lisbonne, « O Seculo », publiait sous la signature de son rédacteur en chef, Avelino d’Almeida, un article ironique sur les apparitions de Fatima, où il ne voyait que superstition et supercherie, tout en reconnaissant que le clergé y gardait une attitude correcte « au moins en apparence ».

  • le 13 octobre 1946 : adoption de la constitution de la Quatrième République.

Après le gouvernement de Vichy, et le gouvernement provisoire autoproclamé né de la libération-épuration de 1944-1946, la France se dote d’une nouvelle Constitution. Après un long processus d’élaboration, le projet constitutionnel est adopté par référendum à une faible majorité. Cette constitution, copie de celle de la III république ne vivra que 12 ans.

  • le 13 octobre 1951 : le bataillon français de Corée aux ordres du général Monclar prend le piton de Crève-cœur.
  • le 13 octobre 1990 : premier culte orthodoxe célébré à la cathédrale Saint-Basile depuis 1917.

À Moscou, un premier culte orthodoxe est célébré à la cathédrale Saint-Basile depuis l’avènement du communisme en 1917.

  • le 13 octobre 1992 : lancement de l’Action œcuménique du Rosaire pour la conversion de l’Occident matérialiste, pour le triomphe du Christ en Russie et pour la réconciliation des Eglises catholiques et orthodoxes.

Le père Werenfried, fondateur de l’Aide à l’Eglise en détresse (AED), lance à Moscou cette « Action ». Le livret du Rosaire, Sous ta protection, édité par l’AED, correspond à l’esprit du message de Fatima et a déjà été imprimé, à cette date, en 9 langues et à 1 130 000.

Cité par François Marie Algoud dans Histoire de la volonté de perversion de l’intelligence et des mœurs (Editions de Chiré page 390)

NB: l’AED, à la différence de beaucoup d’associations caritives d’origine catholique, telles que le Secours Catholique et le CCFD, pollués, infestés par «l’esprit du monde», fonctionne avec très peu de frais de fonctionnement et garantit aux donateurs que la quasi-totalité des dons sert bien à une œuvre de charité.

Partager cet article

1 commentaire

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services