C’est arrivé un 13 novembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Rappelons-nous :

  • le 13 novembre : saints du jour français ou en France.
    • St Mitre, martyr à Aix († IVe s.)

A l'origine esclave, saint Mitre finit martyr à Aix en Provence, au IVe siècle.

  • St Brice, évêque de Tours († v. 444)

Recueilli et protégé par saint Martin, Brice quitte le monastère « pour vivre avec de beaux chevaux dans ses écuries et de jolies esclaves dans sa maison.» À la mort de saint Martin, il change de comportement. Il finit par lui succéder comme évêque de Tours, durant quarante ans. Calomnié, accusé d'avoir rendu mère une de ses religieuses, il doit aller se défendre devant le pape. Mais ses ouailles reconnaissent son innocence le font. Le peuple le canonise dès sa mort.

  • St Léonien, abbé à Vienne en Gaule († v. 518)

Saint Léonien meurt à Vienne en Gaule, vers 518. Originaire de Pannonie, et fait prisonnier par des barbares il est amené en Gaule, à Autun d'abord, puis bientôt à Vienne, où il devient abbé et dirige saintement des moines et des moniales pendant plus de quarante ans.

  • St Quintien, évêque de Clermont († 525 ou 526)

D'origine africaine, il occupe d'abord le siège épiscopal de Rodez, mais, menacé de mort par les Wisigoths, il se refugie en Auvergne et en devient l'évêque. Il meurt à Clermont, en 525 ou 526.

  • St Dalmas, ou Dalmace, évêque de Rodez († 580)
  • Ste Maxellende, vierge et martyre († v. 670)

Originaire du Cambrésis, sainte Maxellende est vierge et martyre. On dit que choisissant pour époux le Christ, elle refuse de suivre l'homme à qui ses parents l'ont promise, et que celui-ci la tue d'un coup, vers 670.

  • St Abbon, abbé de Fleury et martyr († 1004)

Né près d'Orléan, après des études à l'école des clercs de l'abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire, puis à Paris et à Reims, il devient moine à Fleury.

Envoyé auprès des archevêques d'York et de Cantorbéry, pour travailler à la restauration monarchique, il revient en France, où il a la faveur du Roi Hugues Capet. Il devient abbé de Fleury, pendant seize ans.  Il meurt le 13 novembre 1004, au cours d'une visite au prieuré de La Réole, près de Bordeaux, où il était venu rétablir la paix. Une émeute éclatant entre Français et Gascons, il y est mortellement blessé.

  • le 13 novembre 867 : décès du pape Nicolas 1er.
  • le 13 novembre 888 : Eudes, comte de Paris, est sacré Roi à Reims.

Il a été précédemment sacré par l'archevêque de Sens, Gautier le 29 février, le jour de son élection. Voir la chronique du jour et celle du 3 janvier jour de sa mort.

  • le 13 novembre 1737 : retour de Laponie de Maupertuis.

Maupertuis rend compte officiellement de son voyage à l'Académie des sciences de Paris et démontre que la Terre est aplatie aux pôles.

  • le 13 novembre 1792 : le Roi Louis XVI, prisonnier.

Le Conventionnel Morisson montre que, sur le plan juridique, il est impossible de juger Louis XVI car il est protégé par la Constitution.

  • le 13 novembre 1805 : Napoléon reçoit à Schönbrunn les clés de Vienne déclarée ville ouverte.

Après avoir fait prisonnière l'armée autrichienne, à Ulm en octobre, et repoussé les Russes, et avant la bataille d'Austerlitz le 02 décembre, Napoléon reçoit les clefs de Vienne à Schönbrunn, le 13 novembre 1805. Il y pénètre le lendemain ; la ville a été déclarée ville ouverte.

  • le 13 novembre 1807 : guerre d'Espagne.

Napoléon se demande comment tirer avantage de l'imbroglio royal espagnol : Talleyrand le pousse à mettre la main sur l'Espagne et Fouché tente de l'en dissuader pour préserver la paix.

  • le 13 novembre 1836 : expédition de Constantine.

Les troupes françaises commandées par le maréchal Clauzel battent en retraite face au bey de Constantine Ahmd. Les Français mal équipés pour le froid sont surpris par la neige et se retirent sans livrer bataille. La conquête de l'Algérie est compromise, Clauzel est immédiatement remplacé par le général Damrémont à la tête de l'Armée d'Afrique.

  • le 13 novembre 1907 : décollage du premier hélicoptère.

Dans les environs de Lisieux, Paul Cornu réussi à s'envoler pour la première fois à bord d'un hélicoptère de sa fabrication. Il atteint l'altitude de 1,5 mètre et son engin pèse 203 kilos. Le mot hélicoptère a été inventé en 1861 par le vicomte Ponton d'Amécourt à partir du grec "helix" (spirale) et "pteron" (aile), mais déjà Léonard de Vinci en avait fait l'ébauche sur certains de ses croquis 4 siècles auparavant.

Laisser un commentaire