Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

C’est arrivé un 12 janvier…

Paul Claudel affirme que :

« Pour comprendre l'Histoire, comme pour comprendre un paysage, il faut choisir le point de vue; et il n'en est de meilleur que le sommet. »

De plus, selon ce qu'à écrit Joseph de Maistre, en s'appuyant sur les innombrables écrits des Papes, chaque nation a un rôle à jouer :

"Chaque Nation, comme chaque individu, a reçu une mission qu'elle doit accomplir. Celle de la France est d'exécuter la Geste de Dieu, "Gesta Dei per Francos".

Enfin Otto de Habsbourg-Lorraine affirme pour toute personne :

« Celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est. En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l'avenir »

Alors rappelons-nous :

  • le 11 janvier 1598 : le pape Clément VIII s'empare du duché de Ferrare.
  • le 11 janvier 1628 : naissance de Charles Perrault, homme de lettres français.

Charles Perrault est considéré comme l'un des grands auteurs du XVIIe siècle. Né le 12 janvier 1628 à Paris, il est le dernier d'une fratrie de 7 enfants. Après de brillantes études littéraires au collège de Beauvais il obtient une licence de droit en 1651. Le métier d'avocat l'ennuyant, il entre au service de Colbert en vue de mener la politique artistique et littéraire du Roi, Louis XIV. En 1695, Perrault perd à la fois son poste à l'Académie, Colbert est mort, et sa femme. Il décide de se consacrer à l'éducation de ses enfants et écrit les Contes de ma mère l'Oye, (la "Mère l'Oye" désigne la nourrice qui raconte des histoires aux enfants), contes issus de la tradition orale, puis, "Peau d'Ane", "La Belle au bois dormant", "Le Petit Chaperon rouge", "Le Chat botté", "Cendrillon" ou encore "Le Petit Poucet", « Barbe Bleue », « Les Fées », « Riquet à la houppe ».

Il fait paraître son recueil sous le nom de son fils aîné, Pierre Darmancour, alors âgé de 19 ans, afin d'aider à la carrière débutante de celui-ci comme secrétaire de Mademoiselle.

 

  •  le 11 janvier 1684 : Louis XIV épouse Madame de Maintenon, après la mort de Marie-Thérèse.

  • le 11 janvier 1673 : Racine est élu à l'Académie française.
  • le 11 janvier 1776 : un incendie détruit une grande partie du palais de la Cité, à Paris.
  • le 11 janvier 1791 : Cambacérès se porte acquéreur du domaine de St-Drézéry.

Cette propriété du chapitre de la cathédrale de Montpellier et vendu comme bien national par la municipalité (Cambacérès, vice-président du conseil municipal doit se servir d'un prête-nom).

Ce franc maçon notoire, aurait-il été mû par de vils sentiments matérialistes et non par l'amour du genre humain, dans sa lutte contre le Trône et l'Autel ?

  • le 11 janvier 1803 : déclaration de Bonaparte à Fouché.

"On croit à Paris que je vais me faire empereur. Je n'en ferai rien. Voilà 3 ans qu'il s'est fait assez de grandes choses sous le titre de consul. Il faut le garder. Je ne crois pas qu'il faille un nouveau nom pour un nouvel empire.".

  • le 11 janvier 1846 : Louis Billot, cardinal français, jésuite.

Suite à la condamnation de l'Action Française de Charles Maurras, par le pape Pie XI, en 1926, le Cardinal, convoqué à Rome en septembre 1927, pour s'expliquer de ses très fortes critiques vis-à-vis de Rome, dépose sur le bureau du pape tous ses insignes de cardinal. Ce dernier n'accepte officiellement sa démission que le 21 octobre suivant.

C'est en tant que simple prêtre qu'il mourra à 85 ans, huit ans avant que Pie XII ne lève la condamnation de l'Action Française.

  • le 11 janvier 1913 : les derniers omnibus à chevaux disparaissent de Paris au profit des autobus.
  • 12 janvier 1956 : rentrée parlementaire.

Poujade sème la panique, avec son groupe de 42 députés du Groupe d'Union et Fraternité Française (Mouvement Poujade), élus sur le slogan de « Sortez les sortants ». A noter que Pierre Poujade ne s'est pas fait élire député…

  • le 11 janvier 2006 : l'agresseur de Jean-Paul II est libéré.

L'homme qui avait essayé de tuer le pape Jean-Paul II en 1981 est maintenant libre. Après avoir été incarcéré pendant 25 ans, Ali Agça, est sorti de prison.

Jean Paul II avait rencontré Agça en prison et lui avait pardonné.

Rappelons que le 13 mai 1981, Ali Agça avait tiré sur Jean Paul II sur la place Saint-Pierre, le blessant grièvement à l'abdomen et le touchant aussi à la main gauche et au bras droit. Deux ans plus tard, Jean-Paul II avait rencontré Ali Agça dans sa prison italienne et lui avait pardonné son geste.

La balle est enchâssée dans la couronne de la statue de Notre Dame qui est à Fatima, que Jean Paul II a remerciée pour sa protection. En effet, Ali Agça a reconnu qu'il lui était impossible de rater sa cible à une distance aussi courte avec l'entraînement qu'il avait reçu.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services