C’est arrivé un 10 octobre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 10 octobre 613 : décès du Roi Sigebert II, Roi des Francs d'Austrasie et des Burgondes.
  • le 10 octobre 614 : Concile de Paris.

Y sont traités la liberté des élections épiscopales, les privilèges ecclésiastiques, et l'inviolabilité des biens de l'Église.

  • le 10 octobre 827 : décès du pape Valentin.
  • le 10 octobre 1575 : les troupes royales dirigées par Henri de Guise battent les Malcontents à la Bataille de Dormans.

Dans la cadre de la 5ème guerre de religion, les huguenots en «bons patriotes» ont recrutés un corps de reîtres allemands pour combattre l'armée de la nation! C'est au cours de cette bataille que le chef catholique Henry de Guise, suite à une blessure par un coup d'arquebuse reçue à la joue droite est affublé du surnom de « Balafré », comme son père.

  • le 10 octobre 1622: Rohan qui défend Montpellier contre le Roi Louis XIII dépose les armes.

Pour Louis XIII comme pour Rohan, le sang français a assez coulé. Lesdiguières, nouvellement converti au catholicisme, est chargé de négocier la paix avec Henri de Rohan. Ce dernier vient le 10 octobre s'agenouiller devant Louis XIII et lui demander pardon d'avoir porté les armes contre son service. Les Montpelliérains font amende honorable, et le Roi leur accorde son pardon avec l'édit de Montpellier, le 19 octobre, dans lequel le Roi confirme les dispositions de l'édit de Nantes, et le démantèlement des fortifications de Montpellier, Nîmes et Uzès. Louis XIII entre dans la ville le 20 octobre, tête nue et désarmé. Voir les chroniques des 18, 19 et 20 octobre.

  • le 10 octobre 1652 : prise de Barcelone par l'Espagne.

Malgré la signature du traité de Westphalie, qui met fin à la guerre de Trente Ans, la France et l'Espagne sont toujours en conflit. En effet, la France est une menace pour l'Espagne des Habsbourg, une dynastie cherchant à se rendre maîtresse de l'Europe. La France est alors présente en Catalogne pour aider celle-ci à gagner son autonomie et affaiblir l'Espagne. Cependant, le 10 octobre 1652, les troupes espagnoles parviennent à reprendre la ville de Barcelone à la suite d'un long siège, mettant ainsi fin à l'occupation française en Catalogne. Le siège est très meurtrier du fait de la peste.

  • le 10 octobre 1656 : naissance de Nicolas de Largillière, peintre français.

Nicolas de Largillière, peintre français, naît le 10 octobre 1656 à Paris. Il peint de nombreux portraits dans la noblesse et la haute-bourgeoisie. Il rentre à l'Académie royale de peinture et sculpture en 1686 et en devient le directeur en 1736. Il meurt le 20 mars 1746.

  • le 10 octobre 1684 : naissance d'Antoine Watteau, peintre français.

Jean Antoine Watteau naît à Valenciennes le 10 octobre 1684. C'est l'un des chefs de file du style baroque Rococo au XVIIIe siècle. Il entre à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1712. Ses toiles représentent souvent des scènes théâtrales et des scènes de festivité ; les plus connues sont : "L'Enseigne de Gersaint", "Pierrot" ou encore "Pèlerinage à l'île de Cythère", avec laquelle il invente le genre de la "fête galante"

  • le 10 octobre 1700 : naissance de Lambert Sigisbert Adam, sculpteur français.

Lambert Sigisbert Adam, dit Adam l'aîné, naît le 10 octobre 1700 à Nancy. Issu d'une famille de sculpteurs, il étudie à l'Académie de France à Rome et remporte le prix de Rome en 1723. Il réalise des copies de statues antiques et des fontaines de style baroque. Parmi ses réalisations les plus remarquables, on trouve les cascades du château de Saint-Cloud et "Triomphe de Neptune et d'Amphitrite" du château de Versailles.

  • le 10 octobre 1714 : décès de Boisguilbert, écrivain et économiste français.

Pierre Le Pesant de Boisguilbert naît le 17 février 1646 ; c'est un écrivain et un économiste français, pionnier de l'économie moderne. Il est le cousin germain de Corneille. Durant sa carrière, il publie de nombreux ouvrages historiques et économiques. Il effectue de nombreux travaux notamment fiscaux face aux problèmes de l'époque.

  • le 10 octobre 1720: décès d'Antoine Coysevox, sculpteur français.

Antoine Coysevox naît à Lyon le 29 septembre 1640. Sculpteur français de style baroque, il se fait vite remarquer et excelle dans l'art du portrait. Cependant, ce sont ses sculptures qui lui apportent la renommée. Il décore le château de Saverne et le château de Versailles. Ce sont celles du parc du château de Marly qui sont les plus célèbres. Il s'éteint le 10 octobre 1720 à Paris.

  • le 10 octobre 1733 : Louis XV déclare la guerre à l'empereur allemand Charles VI.

Ce dernier conteste l'élection de son beau-père Stanislas Leszczynski au trône de Pologne. C'est le début de la Guerre de Succession de Pologne.

  • le 10 octobre 1770 : Mme Louise, fille de Louis XV, prend l'habit, au Carmel de St-Denis, et devient Sœur Thérèse de St-Augustin.

Voir les chroniques du 30 janvier et 16 février, du 11 avril et du 12 septembre.

  • le 10 octobre 1793 (19 vendémiaire an II) : le gouvernement, par décret, est déclaré révolutionnaire jusqu'à la paix.

Ce jour a lieu aussi l'adoption du calendrier révolutionnaire.

  • le 10 octobre 1794 : création du Conservatoire national des arts et métiers par l'abbé Grégoire.
  • le 10 octobre 1806 : victoire de Jean Lannes à Saalfeld.
  • le 10 octobre 1868 : un arrêté autorise l'ouverture à Nouméa de la loge maçonnique l'Union calédonienne.
  • le 10 octobre 1898 : naissance de Marie Pierre Kœnig, maréchal de France et homme politique français.

Voir la chronique du 2 septembre.

  • le 10 octobre 1952 : décès d'Henri d'Astier de la Vigerie, résistant royaliste et homme politique français.
  • le 10 octobre 1979: révélation de l'affaire des diamants de Bokassa.

Le "Canard enchaîné" dévoile l'affaire des diamants. Une plaquette de bijoux d'une valeur estimée à un million de francs a été offerte par l'empereur de Centrafrique à Valéry Giscard d'Estaing en 1973, alors qu'il était ministre des Finances. Au moment de cette révélation, Valéry Giscard d'Estaing est président de la République. Une des raisons de son échec de 1981 face à François Mitterrand…

  • le 10 octobre 2007 : le gouvernement français abolit la peine de mort en toutes circonstances…

En ratifiant le protocole 13 de la Convention européenne des droits de l'homme qui «abolit la peine de mort en toutes circonstances, même pour les actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre», la France devient ainsi le quarantième État, parmi les quarante-sept membres du Conseil de l'Europe a adopter cet engagement.

Sauf pour l'enfant à naître !

Laisser un commentaire