Bannière Salon Beige

Partager cet article

Environnement / France : Société

Ces peurs qui font oublier les vraies menaces

de Ivan Rioufol :

"Qu'est-ce qui nous menace ? "La grippe A et le réchauffement climatique", récite la pensée officielle. (…)  La droite, qui dit combattre le sectarisme en poursuivant l'ouverture, le cautionne en accueillant l'intégrisme Vert.

L'écologisme ne se résume pas au boboïsme "sympa" de Daniel Cohn-Bendit, qui a coiffé le PS aux européennes. C'est d'abord un projet de société alternatif, construit sur la décroissance, l'antilibéra­lisme, l'interventionnisme. Taxes et interdictions font partie de l'univers de ceux qui luttaient hier contre le nucléaire et imposent aujourd'hui de contestables éoliennes. C'est à ceux-là, représentés par Cécile Duflot, reçue à l'Élysée, que les Français devront de payer plus cher leur essence, leur gaz, leur fioul (…)

Alors que des scientifiques contestent, sous les injures, la seule responsabilité de l'homme dans le réchauffement de la planète et que des médecins rassurent, pour leur part, sur le peu de virulence du virus H1NI, ces peurs et psychoses qui monopolisent les débats montrent un pouvoir apparemment incapable de s'en tenir à la raison. Celle-ci pourrait bien venir, comme souvent, des Français, à commencer par les électeurs des prochaines régionales : ils risquent d'être nombreux à s'estimer vaccinés contre l'écologisme, après ce premier et inutile monstre fiscal (…)

Le communautarisme, dont Brice Hortefeux a dit, au lendemain d'un affrontement mortel entre jeunes d'origines turque et maghrébine à Pontel (Vaucluse), qu'il n'avait pas sa place en France, fait partie de ces dangers pour l'unité nationale, qui mériteraient aussi la mobilisation des attentions. Tout comme la déculturation officiellement enclenchée au nom de la diversité, depuis que des concours de fonctionnaires ont été dispensés d'épreuves jugées discriminantes de culture générale. Cette fois, c'est Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur, qui déclare à propos des concours des grandes écoles : "Je suis prête à aller dire aux écoles qu'au lieu de tester la culture classique, elles essaient de juger l'intensité du parcours d'un étudiant." Qui s'oppose ?

Et qui s'affole de la montée du wahhabisme dans les cités ? Personne n'écoute ces musulmans qui mettent en garde contre l'emprise islamiste qui cherche à désolidariser cette population nouvelle de la communauté nationale".

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]