Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Censure à l’école de commerce de Nantes

Censure à l’école de commerce de Nantes

Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon et enseignant à l’ICES, avait été invité par des étudiants pour intervenir à l’Audencia, l’école de commerce de Nantes. Il a été censuré par la direction de l’établissement :

Le sujet créant une polémique, la direction est sortie de son silence pour affirmer qu’elle ne voulait pas annuler mais seulement reporter cette conférence en raison de la crise sanitaire. Est-ce crédible pour une conférence prévue depuis le début non pas en juin mais à l’automne ?

Interrogé sur RCF, Thierry Lentz a dénoncé « la lâcheté des autorités universitaires », qui témoigne du climat qui règne actuellement dans le monde universitaire où des groupuscules imposent leurs vues et décident qui a le droit ou non de s’exprimer à l’université.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Faire table rase du passé, tel est le maître mot de nos coupeurs de cerveaux; l avenir du nouvel esclavage se met en place . En effet , ne plus savoir d où l on vient , revient à avoir derrière soi , un abyme béant duquel les generations doivent se préserver par réfléxes. Et comment s en préserver si ce n est qu en se jetant à corps ( et âmes) perdus vers les nouveaux maitres, sans refléchir.

  2. L’ICES, ne serait-ce pas cet établissement qui avait renvoyé deux étudiants qui avait fait un peu de chahut lors d’une manifestation peu en pphase avec leurs convictions ?

  3. Mais oui ! C’était sur la place… Napoléon à la Roche sur Yon !

  4. qu’il ferme sa gueule a du dire cohn-bendit, c’est fait!

  5. L’ICES, de sinistre mémoire. L’établissement est-il encore catholique?

  6. Bientôt on ne pourra plus parler de Jules César, ni de … ni de … ni de …

Publier une réponse