Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Celui qui méprise sa langue se méprise lui-même

L Entre 400 et 1 200 personnes, selon la police et les organisateurs, ont participé aujourd'hui à Paris à une marche pour la défense de la langue française, à l'appel d'une trentaine d'associations culturelles et linguistiques qui dénoncent sa perte d'influence dans le monde diplomatique et des affaires. Derrière la banderole "Ma patrie, c'est la langue française", citation d'Albert Camus, le cortège est parti de la place du Panthéon et s'est rendue au ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche, où devait être remise une lettre à la ministre Valérie Pécresse, accusée de "mépriser la langue française". Jacques Myard y a déclaré :

"Nous sommes ici pour mener le combat de notre identité: celui qui méprise sa langue se méprise lui-même. Nous gagnerons cette bataille car c'est la bataille de notre existence même".

L Il y avait aussi Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République. 

Addendum 19/06 : Photos.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services