Cela sent l'intox à plein nez

Lu sur Nephtar et Nephtali (site pro-vie) :

"Une enquête criminelle a été ouverte suite à un attentat qui a frappé le siège de l’Association nationale des centres d’interruption de grossesse et de contraception (Ancic), domiciliée chez une bénévole de l’association à Paris. Dans la nuit du 10 au 11 février dernier, un engin incendiaire a été placé devant la porte, qui a brûlé, alors que l’alarme incendie de l’immeuble avait été débranchée. L’engin n’a provoqué que des dégâts matériels. La personne habitant l’appartement n’a pas été intoxiquée gravement par la fumée, mais demeure sous le choc, a raconté une responsable de l’Ancic à l’Agence de presse médicale (APM).

L’attentat n’a pas été revendiqué, mais l’activisme des anti-IVG est en pleine recrudescence. Des manifestations contre le centre IVG de l’hôpital Tenon, dans le 20ème arrondissement de la capitale, sont ainsi régulièrement organisées par l’association intégriste catholique « SOS Tout-petits »."

Cette information vient du site d'extrême-gauche Basta, qui extrapole suite à un communiqué de l'Ancic du 2 mars, repris par aucun média.

4 réflexions au sujet de « Cela sent l'intox à plein nez »

  1. Ethos

    Bien sûr que tous les montages sont possibles et mêmes certains comme pour la dernière tentation en 88 grâce auxquels l’intox a marché à fond.
    Samedi à Tenon, les nervis étaient comme toujours là, 200 environ, bien encadrés, bien chauffés comme des molosses et des furies prêtes à nous déchirer.
    Nous, c’était 80 personnes, beaucoup de cheveux gris et nous avons dû faire le parapluie romain pour protéger le Dr DOR toujours visé.
    Un escadron et demi de la garde mobile, et si peu d’écart entre les voyous et nous… Le commissaire n’était pas convaincu.
    Chaud devant!

  2. weil

    au Royaume – Uni un hacker a reussi à pirater et mis la main sur 10000 fichiers de femmes ayant eu recours aux services du b.p.a.s spécialisé dans les problèmes de contraception et ivg (55000 par an ) ,remplaçant leur logo par anonymous .”le quotidien du médecin du 14/03/2012″

Laisser un commentaire