Cela risque de sentir le gaz au ministère de la justice

En janvier dernier, le mercaptan, un gaz nauséabond, s'échappait de
l'usine Lubrizol installée près de Rouen gagnant même la région
parisienne. Cet accident est survenu alors qu'un
changement de préfets avait lieu en Seine-Maritime et c'est Florence Gouache,
directrice de cabinet, qui s'est retrouvée en première ligne dans cette
affaire. Il a alors été reproché à la préfecture son manque de communication sur le sujet. On apprend aujourd'hui le départ de Florence Gouache. Elle va occuper le poste de
chef de cabinet de Christiane Taubira au ministère de la Justice.

Depuis l'arrivée du nouveau préfet, c'est le
troisième départ d'un fonctionnaire de la préfecture de Rouen. Début mars, c'est le
secrétaire général de la préfecture qui est parti. Il faut ajouter qu'au ministère de la justice, ça démissionne à tour de bras.

8 réflexions au sujet de « Cela risque de sentir le gaz au ministère de la justice »

  1. G

    “Au ministère de la justice, ça démissionne à tour de bras”.
    Au contraire, çà permet à Taubira, membre de la Grande Loge Féminine de France (G.L.F.F.), de remplacer les démissionnaires par des éléments issus de la secte maçonnique.

  2. c

    Malheureusement dans des situations particulièrement difficiles comme celles que nous vivons arrivent dans certains postes pour soutenir des hommes (sens générique) politiques défaillants et sur des sièges éjectables, des fonctionnaires pas forcément à la hauteur, ne connaissant pas bien la région et ses rouages, mais au statut qui les protèges, des fonctionnaires peut-être plus idéologiques que compétents (puisque les bons ont démissionné ou ont été évincé) et qui peuvent faire des dégâts sur du plus long terme.

  3. Papon

    Je leur proposerai bien ma candidature, j’ai des références: mon grand-père dirigeait le service des gaz pendant la 1ere guerre, quant a mon cousin qui fut préfet de police, il était également le prédécesseur de M.Cahuzac au Budget…

Laisser un commentaire