Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Ce “migrant” irakien, réfugié politique en France avec carte de résident de dix ans, était un cadre de Daesh

Combien d'autres?

"Ahmed H., âgé de 33 ans, avait obtenu en juin 2017 un statut de réfugié politique et une carte de résident de dix ans. Il a été mis en examen le 9 mars dernier, puis placé en détention provisoire, pour des soupçons sur sa participation à des massacres en Irak.

Réfugié politique en France et possiblement ancien cadre du groupe État islamique (EI): un Irakien a été arrêté et mis en examen en mars à Paris, soupçonné notamment d'avoir participé à un massacre dans son pays pour le compte de l'organisation djihadiste. Arrivé en France à l'été 2016, Ahmed H. avait obtenu en juin 2017 le statut de réfugié politique auprès de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) lui donnant ainsi une carte de résident de 10 ans, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier. L'État lui a retiré ce statut protecteur dans la foulée de son incarcération".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. Les “assoces” doivent être tristes; “un de perdu..”

  2. le plus affligeant c’est de savoir qu’il a obtenu sa carte de résident sans problème, quelle enquête l’avait blanchi?
    heureusement qu’il n’a pas eu le temps d’obtenir la nationalité française qu’ils distribuent aussi facilement!

  3. “migrant” irakien…cadre de Daesh”
    Arrivé en France à l’été 2016…
    Statut de réfugié à l’été 2017…
    Mis en examen le 9 mars 2018…
    Soit environ 21 mois d’activité sur le territoire.
    L’on doit espérer que son activité n’était pas au titre de la formation!
    En 21 mois, on forme facilement quelques “guerilleros” à l’artisanat de boum..eurs.

  4. Nous risquons notre vie tous les jours, nous risquons tous les jours de laisser nos enfants le matin à l’école et les retrouver le soir, exsangues et endormis pour toujours dans un couloir crasseux d’hôpital…
    Par la faute de la trahison, la haute trahison de nos dirigeants, à tous les niveaux, où les rares personnes de bon sens sont maintenant empêchées d’agir…
    Cette raie publique, cette démocratie parlementaire, ces partis politiques nous tuent, avec nos enfants !
    Nous devons absolument nous relever et nous révolter !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services