11 réflexions au sujet de « "Ce qui nous menace, ce n’est plus la défiance des marchés, mais c’est celle des peuples" »

  1. oliroy

    vous aurez remarqué que notre cher president dit en substance dans son discours que c’est seulement depuis 200 ans que la France s’est dotée de gouvernements qui ont pour souci que les nouvelles generations vivent mieux que les precedentes. Et, Avant quels étaient les soucis de roi comme Saint Louis, par exemple. Mais, bof, n’épilogons pas sur la mauvaise foi de ns gouvernants actuels,nous risqurions d’y passer l’éternité.

  2. Jean-Baptiste

    Il est curieux de constater qu’à Notre-Dame des Landes, quelques dizaines de mendiants contestaires et squatters ont fait reculer le gouvernement qui a ouvert une “commission de dialogue” au sujet de l’aéroport contesté, et que paradoxalement, des millions de personnes, de tout bord, bien souvent contribuables et électeurs, sont superbement ignorés de l’Elysée et de Matignon. Je ne suis pas spécialement favorable au régime républicain, donc je n’invoquerai pas la “démo-crassie”, mais je suis surpris du manque de prudence et de bon sens de nos “chefs”.

  3. saint-Plaix

    Hollande va-t-il bientôt se faire émule de Rivarol?
    Mimolette est en train de vérifier sur le terrain sa sentence célèbre:
    “Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir”…
    L’obéissance des peuples est la vieille hantise de tous les dirigeants des régimes politiques illégitimes (comme la république).
    C’est ce qui a conduit Kennedy en son temps à commander le fameux “Rapport de la Montagne de Fer” censé répondre à la question:
    “Comment en régime de paix perpétuelle s’assurer de l’assujettissement des peuples à leurs gouvernants?”…
    On connait la réponse du rapport: rien ne peut remplacer la guerre!
    http://www.vexilla-regis.com/textevr/TimmermanMontagnedefer.htm
    On sait donc à quoi s’attendre en matière de fuite en avant!
    “Ils” l’ont bien compris:Sarkozy en Lybie,comme Hollande au Mali…
    A un moment où depuis dix ans on liquide l’armée par tous les moyens, on n’a jamais autant fait la guerre!
    Et ce n’est certainement pas fini!
    C’est la recherche de crédibilité des “gouvernants” qui semblent bien dicter la politique belliciste!
    Cela promet!

  4. C.B.

    “Moi Président” cultive l’anaphore (“je m’adresse à vous” … bis, ter, quater, …).
    Est-ce sa “magic feather”?
    En quel sens faut-il comptendre “formidable” (“l’Europe est une formidable idée”): étymologiquement « qui inspire la crainte », « redoutable, terrible »; littéralement “Qui est à craindre ou qui inspire une grande crainte, qui est dangereux de nature ou terrifiant d’aspect.” cf. http://www.cnrtl.fr/definition/formidable

Laisser un commentaire