Ce qui est illégal n’est pas d’empêcher les clandestins d’entrer mais de les y aider : jusqu’à quand ?

BK_jueNB_400x400Suite à l'action des Identitaires dans les Alpes, le procureur de la République à Gap a ouvert une enquête préliminaire. Mais les investigations, « notamment l’audition de migrants », n’ont permis de recueillir aucune plainte, ni de constater aucune infraction pénale susceptible d’être reprochée à l’encontre de quiconque. En l’état, cette enquête est donc classée sans suite, ce qui rend furieux les immigrationnistes.

En revanche, ceux qui aident les clandestins sont susceptibles de poursuites. Un amendement à la loi sur l’asile et l’immigration qui a été votée par l’Assemblée nationale prévoit la publication d'une circulaire incitant à ne plus engager de poursuites contre ceux qui favorisent l'immigration clandestine, comme l'indique ce député LREM, Naïma Moutchou (photo), qui avait déposé un amendement en ce sens :

La loi doit encore passer devant le Sénat et revenir devant l’Assemblée nationale avant d’être définitivement adoptée. Aussi, les Identitaires lancent une pétition pour faire connaître cet aspect du projet de loi, que certains considèrent comme plus restrictif ! 

Laisser un commentaire