Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Ce qui choque dans le Sidaction

lu ici :

"Ce qui est étonnant, en effet, c’est que dans le domaine de la prévention, le Sidaction et les pouvoirs publics s'enferment obstinément dans la promotion du préservatif vu comme solution unique pour endiguer l’épidémie. Le « tout-préservatif » ne peut pas être LA solution pour lutter contre le sida. Ce n’est qu’une solution sanitaire d’urgence, une solution technique qui n’aborde pas le fond du problème.

Ce qui est en jeu, c’est en effet – et avant tout – la façon de vivre sa sexualité. En terme de prévention, on ne peut pas se cacher la face : il y a trop de vies humaines en jeu et il est plus que temps de poser la question de la responsabilité humaine de certains comportements. Il faut reconnaître l’urgence d’une éducation à une sexualité humanisée.  

On ne veut surtout pas juger les comportements des gens, au nom d’une liberté sans limite. Pourtant on n’hésite plus à pointer la responsabilité des fumeurs ou de ceux qui ne font pas assez d’efforts physiques dans le développement de telle ou telle maladie. On reconnaît que certains comportements favorisent la maladie, et on essaye à juste titre de faire changer ces comportements.  

Pourquoi ne pas avoir la même audace dès qu’il s’agit de sexualité ? Pourquoi ne pas reconnaître que la multiplicité des partenaires sexuels est en cause ? Du coup, on ne fait que colmater les brèches plutôt que de s’attaquer à la vraie question. On veut juste diminuer les risques à coup de préservatifs alors qu’il faudrait viser l’absence de risque en vivant une sexualité responsable. On s’attaque aux effets, on ne veut pas voir les causes. 

Plm Le professeur Montagnier, co-découvreur du virus du sida, expliquait ainsi dans le journal Le Monde du 1-2 décembre 1991 : 

"On a trop exclusivement mis l’accent sur le rôle des préservatifs masculins. Je souhaiterais des campagnes basées sur le thème : «Vous êtes responsables ! Ne faites pas l’amour avec un partenaire inconnu. Si vous aviez chacun moins de cinq partenaires sexuels dans votre vie, l’épidémie du sida s’éteindrait». Il y a un risque beaucoup plus grand, y compris pour les femmes, de s’infecter par les rapports anaux. Dire cela, ce n’est pas adopter une position morale, homophobe, mais restituer les données médicales".


"Si vous aviez chacun moins de cinq partenaires sexuels dans votre vie, l’épidémie du sida s’éteindrait" : si demain, le sidaction ose faire inscrire cette simple phrase sur son site, je donne immédiatement. Et j'appelle à donner ! Si toutes les stars de la TV osaient juste dire cela, en plus de porter le ruban rouge, j'applaudirais. Mais qui osera briser le tabou ?"

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. En fait, pas plus que nous, ces gens-là n’aiment enfiler des préservatifs. Ce qu’ils veulent en réalité c’est le VACCIN.
    Avec une petite injection de ce fameux vaccin, ils pensent qu’ils pourront jouir sans entrave.
    En tout cas c’est ce que j’ai compris des “charcheurs” interviewés ce week-end qui disent tous “faire des progrès” mais enfin rien de concret.

  2. Finalement, cette affaire est à lier avec du professeur révoqué, M. Isnard.
    Aujourd’hui, dans notre société – je serais tenté d’écrire : dans la société dans laquelle nous vivons – dire la vérité et même être impartial est tout simplement inimaginable.

  3. Excellent le coup de la comparaison avec le tabagisme ! A reprendre !

  4. Le préservatif, c’est pas cher et çà rapporte très gros pour ceux qui le fabriquent.
    Attention professeur Montagnier, vous risquez de finir comme l’autre professeur Isnard. Nous sommes dans une politique correcte et un monde de gros capital.
    La France avec ses 7 millions de morts avortés, n’est pas très regardante avec quelques tués par négligence sans (même avec) latex.
    Merci professeur Montagnier, si vos collègues médecins pouvaient, eux aussi, tenir le même langage, nous n’en serions pas à ce stade.

  5. L’industrie du sexe dans le monde c’est 100 milliards de dollards !
    Moi je préferais donner, quand le Sidaction prônera :
    “Si vous aviez chacun moins de deux partenaires sexuels dans votre vie, l’épidémie du sida s’éteindrait”

  6. Tout cela c’est du bon sens, et cela montre qu’un homosexuel “fidèle” est en définitive moins exposé voire non exposé, tandis qu’un libertin hétérosexuel qui multiplie les rencontres vit dangereusement.
    Cela montre que la fidélité prônée par l’Église est une bonne protection, sans qu’il ait lieu de jeter l’anathème sur des personnes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services