Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Ce prêtre français, si proche de Benoît XVI

Lu ici la biographie du Père Serge-Thomas Bonino, dominicain, qui est entre autre conseiller religieux national des scouts d'Europe, directeur de la Revue Thomiste et professeur de théologie à Toulouse :

Pstb"Le Père Serge-Thomas Bonino, qui dirige la commission théologique du Vatican, raconte son enfance à l'Estaque.

Quand Benoît XVI lui demande de l'éclairer sur un point de doctrine, c'est en latin que lui répond le Père Bonino. Mais ce petit accent qui pointe sous les déclinaisons de la langue officielle du Vatican ne trompe pas. Et la jovialité qu'a su conserver ce haut dignitaire du Saint-Siège le confirme : eh oui, le nouveau secrétaire de la commission théologique internationale, qui conseille le Pape sur les questions doctrinales d'importance majeure, est bien un ancien "minot" de L'Estaque à Marseille !

Il priait avec sa grand-mère à ND de la Galline

L'éminent théologien retrouve alors les traces de l'écolier studieux qui usait ses fonds de culottes sur les bancs de la communale. Sa foi, c'est avec sa grand-mère que le jeune Serge-Thomas en parle, lorsqu'ils vont prier ensemble à Notre-Dame de la Galline.

Après le bac et deux années de classes préparatoires, le jeune homme intègre l'École normale et commence la même année son noviciat aux frères Prêcheurs de Toulouse. Deux cursus, universitaire et sacerdotal, dont il gravit tous les échelons : docteur en philosophie, docteur en théologie, il est ordonné prêtre en 1988. Commence alors une vie féconde de professeur, de chercheur, de responsable et d'expert. Ce spécialiste du Moyen Âge a intégré en 2004 la commission théologique du Vatican. Proche de la ligne de Benoît XVI – "je partage sa vision "classique de l'église"le Marseillais vient d'être nommé par le Saint-Père à la tête de cet organisme prestigieux, qui examine les questions d'actualités à la lumière de la doctrine".

Il écrivait dans la Nef, il y a près de 10 ans, cette phrase intéressante à relire à l'aune de la récente note de la congrégation pour la doctrine de la Foi sur l'année de la Foi :

"Comme l’a recommandé naguère le cardinal Ratzinger, il faut donc lire Vatican II à la lumière de la Tradition. Les « nouveautés » (et les ruptures apparentes) doivent s’interpréter comme un développement homogène de la Tradition et doivent être mises en œuvre dans un sens traditionnel…"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. Serge-Thomas Bonino m’etait connu pour ses excellents travaux sur saint Thomas d’Aquin. Il en proposait une interprétation rigoureuse mais, finalement, assez original.
    Extrêmement heureux de le voir acceder à ces fonctions.

  2. […]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services