Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Catholiques, sauvons nos églises!

Valanjou
Vitrail
La tribune de l’Art lance un nouvel appel et nous montre des photos de ces clochers, de ces églises et de ces vitraux qui ont su résister à la Révolution française, aux incendies ou que nos pères, catholiques français, ont su reconstruire.

Les catholiques d’aujourd’hui ne seraient-ils pas capables d’en faire autant face à cette Révolution silencieuse et pernicieuse qui s’acharne encore et toujours contre la Foi de nos aïeux?
N’aurions-nous pas assez de Foi pour défendre ces lieux?
Charette disait lors de la Révolution en armes :

"Notre patrie à nous, c’est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout
ce que nos pères ont aimé avant nous. Notre patrie, c’est notre Foi,
notre terre, notre Roi…".

N’entendons-nous aujourd’hui qu’il s’agit aussi de nos églises? Tout est bon pour se donner bonne conscience : le prix des travaux, la vétusté, le manque de pratique, etc… mais aurons-nous plus de moyens demain? Aurons-nous plus de conversions quand il n’y aura plus d’églises?
Geste
N’aurions-nous pas assez d’Espérance en l’Église et son éternité pour sauver ces édifices qui ont traversé les siècles?
Et s’il nous était demandé de peiner pour sauver nos églises reçues de nos pères pour que Dieu y soit toujours premier Servi et que nos enfants en aient aussi la garde? A chaque génération, sa peine et ses devoirs.
N’aurions-nous pas assez de Charité pour transmettre à nos enfants ce que nos pères nous ont légué?

Nous savons que ces destructions d’églises, appelés désormais "déconstruction", ne sont fondées ni par la baisse de fréquentation, ni par des motifs financiers. Déjà des centaines de calvaires ont disparu de nos routes et de nos carrefours depuis qu’a jailli la mode des ronds-points.
Arc
Resterons-nous les bras croisés alors que déjà des catholiques – trop peu – et d’autres Français se lancent déjà dans la bataille? En effet ce que vous voyez sur ces quelques photos est appelé à disparaître sans délai.
Des comités nationaux (40 000 clochers, clochers de France,…) des associations locales (comme ici l’église de saint Martin de Joué où à Arc sur Tille) voient le jour. Il faut une coordination nationale et la "tribune de l’art" se propose : que faut-il de plus pour se mobiliser et agir?
Les commentaires de ce post serviront à recueillir des idées pour sauver nos églises et des liens vers des sites oeuvrant pour cette cause.

Lahire

Partager cet article

12 commentaires

  1. Merci Lahire de nous rappeler tout cela et de nous “secouer” amicalement!
    Voici un lien pour la sauvegarde de l’église de Mont l’Evêque : elle aussi est menacée de disparition.
    http://montleveque.free.fr/html/frames.html
    C’est terrible de voir autant de haine contre notre Eglise, mais Dieu donnera la victoire !

  2. pour les jeunes que cela interesse, chaque camp d’été du chapitre Saint-Pierre Chanel (du pèlé de Chartres) s’efforce de restaurer une chapelle , à voir ici :
    http://stpierrechanel.free.fr/
    Il y a aussi le chantier de Reynald Secher en Vendée chaque été pour restaurer une chapelle à la mémoire des Vendéens tués par la révolution , à voir ici :
    http://unionroyalistebvm.over-blog.com/archive-7-2006.html

  3. Diu donnera la victoire … à ceux qui auront bien combattu ! On l’oublie trop souvent ! Car Dieu respecte le déterminisme de son oeuvre. Pourquoi donnerait-il une victoire à ceux qui ont attendu qu’elle arrive toute seule ?
    “Les hommes d’armes batailleront et Dieu donnera la victoire!” (Ste Jeanne d’Arc)

  4. Quelle pitié ! Je n’ai malheureusement pas de solution “miracle” à proposer.
    Mais je sais que les entreprises sont parfois une manne financière ignorée, c’est là qu’il faut frapper pour trouver les fonds nécessaires à une si noble cause.

  5. http://brunogindre.blogspot.com/2007/05/ce-matin-pause-en-pleine-campagne.html
    Quand la volonté politique est là, on peut sauver des églises !

  6. C’est vraiment honteux de voir ce genre de politiques se répandre dans le pays. Dans le Puy-de-Dôme, un petit village à quelques kilomètres d’Issoire, Nonette, pourrait bien voir disparaitre sa magnifique petite église romane (du pur roman auvergnat, de surcroît), celle-ci n’étant plus entretenue par la municipalité communiste depuis des lustres. Il paraît même que le maire ne rêve que d’une chose : qu’elle s’effondre ssur elle même. Pitoyable….

  7. Je n’ai pas compris s’il est tout de même possible de les racheter ou pas (par un particulier) ?

  8. Qu’en est-il du programme européen d’animation rurale LEADER ( http://www.una-leader.org )qui offre des possibilités dans le cadre contractualisé de mener des travaux de mise en valeur ou de restauration d’édifices religieux ?
    Je ne sais plus où j’ai “péché” cette information ….

  9. Les “sites classés”(églises,chateaux)sont très beaux à voir par les touristes, mais il faut savoir qu’ils sont trop souvent la cause de bien des “ennuis” aux riverains qui ne peuvent rien faire sans l’architecte de monuments historiques et les multiples “commissions”….Bien des bonnes volontés ont été ainsi refoulées et déçues. Il y a un problème politique à résoudre, région par région.La concertation est essentielle.Il faudra faire des choix, car tout n’est pas d’égale valeur patrimoniale.Des chapelles bretonnes ont été sauvées par des mécènes , des bénévoles et… par des maires parfaitement athées mais qui avaient compris l’intérêt pour le tourisme local.Il faut faire feu de tout bois. Le mur le plus résistant est celui de l’indifférence.(Expérience vécue)Ce qui conserve, c’est la sueur et non les larmes. Il faut tout faire pour préserver les murs,même si les toitures s’effondrent.Une bonne couche de ciment sur le haut d’un mur le conserve… jusqu’aux jours meilleurs.Saint François d’Assise est le protecteur des sauveteurs d’églises au spirituel comme au matériel.

  10. Bonjour,
    Je suis actuellement entrain de monter une coordination sur le plan national afin de faire quelque chose pour sauver nos clochers. Etant très pris en ce moment, le projet actuel prend un peu de temps à se mettre en place mais il existera.
    Je ne manquerais de vous tenir au courant de l’avancement et suis heureux de voir l’intérêt existant encore chez certains à sauver ces monuments.
    Cordialement,

  11. “Dieu donnera la victoire” est une phrase de circonstance. M A I S le vrai croyant chrétien sait que le pire doit arriver.La fin du monde arrivera en un temps où l’on aura répandu partout l’évangile, c’est fait dans toutes contrées mais des nations l’ont rejetée.On ne peut pas dire à la fois que Dieu sauvera la catholicité et que Dieu enverra les châtiments déjà prophétisés, ça n’aurait aucun sens.Pour moi, l’Eglise est dans de mauvais chemins elle-même et l’humanité avance vers sa fin.Nul ne sait ni le jour ni l’heure.Nous verrons des églises détruites et d’autres transformées en mosquées ou en temples divers et il n-y-aura aucun retour en arrière.Car il est bien dit que NS Jésus-Chriost reviendra pour juger les vivants et les morts.Peut-être ne voyons nous que le débuts de ces prophéties apocalyptiques mais il est certain qu’elles s’accompliront totalement.
    Ce qui ne doit pas nous empêcher évidemment de prier et d’agir, nous qui savons.
    Alertons autour de nous et sauvons nos églises mais déjà un grand nombre sont vides et le Saint Sacrement ne les habitent plus, beaucoup sont fermées contre les vols ou menacent ruine telle la petite église de Terrebassse (31) où ma mère et ma filleule ont été baptisées !

  12. Ces églises ont été construites parce qu’il y avait des fidèles à abriter.
    Maintenant qu’elles sont pour la plupart désertes, c’est difficile de les restaurer sachant qu’elles resteront vides.
    Que les calvaires aient été détruits par les Ponts et Chaussées, c’est navrant. Mais s’il y avait eu des pélerins, l’administration aurait hésité.
    De plus, si on manifeste pour protester contre la destruction d’une église, l’évêque du lieu fait connaître sa désapprobation.
    On est bien seuls en dépit de ces petites associations.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services