Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Catholiques en campagne revient sur les points non négociables

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. Je suis un peu surpris de l’enthousiasme que manifestent d’aucuns à l’égard de la candidature de Marine Le Pen, tombant selon moi dans le piège qu’ils dénoncent pourtant, à juste titre, s’agissant de ceux qui, une fois encore, se sont laissés entraîner par les sirènes de Nicolas Sarkozy. En effet, quelques paroles bien senties prononcées en fin de campagne peuvent-ils d’un coup effacer tout ce qui précède, les discours ou les paroles ambiguës, et surtout les actes ?
    Peut-on oublier que Marine Le Pen a écarté méthodiquement de la direction du FN les catholiques conséquents, en particulier les amis de Bruno Gollnish ?
    Peut-on oublier qu’elle a annoncé qu’elle ne remettrait pas en cause “le droit à l’avortement”, faisant sienne une expression qui ne figure pas dans la loi Veil mais dans la loi Aubry votée en 2000 ? Certes, elle a dénoncé les avortements de confort. Et après ? En dénonçant les avortements de confort, et eux seuls, elle accepte le principe des autres avortements, qui représentent 80% de l’ensemble des infanticides pré-natals. C’est dire à quelle point sa position constitue un recul préoccupant, comparé à la ligne que tenait son père. De tous les candidats, elle est celle dont la position a le plus évolué puisque les autres ne font que confirmé des positions déjà anciennes. Je ne crois qu’il faille encourager ce genre de démarche. S’agissant des Points Non Négociables, nous devons nous montrer beaucoup plus exigeants car si nous nous contentons de quelques miettes lâchées à la volée, nous n’aurons rien. Lequel d’entre nous, dans la vie professionnelle, commence une négociation sur une ligne défensive, a minima ? Ce serait s’exposer à obtenir encore moins. Nous devons donc exiger beaucoup pour obtenir un résultat acceptable. Marine est moins pire que les autres ? A certains égards, peut-être (à d’autres, ce n’est pas démontré, loin de là). Mais ce “moins pire” est loin d’être suffisamment acceptable pour être passable. Il y a cinq ans, nous avions deux candidats qui défendaient les Principes du droit naturel (Jean-Marie Le Pen et Philippe de Villiers), tous deux avec beaucoup de courage. En 2012, nous avons une candidate qui nous adresse quelques clins d’oeil ambiguës, rien de plus. A suivre Marine sur sa position, nous nous exposons, dans cinq ans, à nous croire obligé de voter pour des candidats qui se contenteraient de nous dire qu’ils ne trouvent pas scandaleux que des catholiques puissent accorder de l’importance aux Points Non Négociables, sans pour autant y accorder, quant à eux, la moindre importance. Nous défendions les Ardennes, on veut nous obliger à nous replier sur la Marne, en attendant le prochain repli sur la Loire ou la Garonne. Tout cela me semble être de très mauvaise politique. Nous devons contraindre les hommes politiques à respecter nos positions. Pour ce faire, nous ne devons leur donner notre voix que si et seulement si ils reprennent à leur compte clairement la défense des principes non négociables. En un mot, Marine est trop inférieure à son père pour que je puisse voter pour elle dimanche. Je voterai nul en mentionnant par une formule bref et incisive la raison de mon opposition : “Oui à la Vie, Non à l’avortement, pour une politique respectueuse du droit naturel”.

  2. Franchement ça ne me fait pas rêver, mais si on reste inerte, dans 30 ans cela sera normal dans nos contes de fées……Imaginez Cendrillon!

  3. Il ne faut pas rester inerte. Mais il y a bien d’autres moyens d’actions que de voter pour de mauvais candidats. Il faut faire preuve d’imagination et de discernement. Nous devons avoir :
    1- Une action spirituelle : prier pour regagner du terrain dans la bataille “invisible” en nous fortifiant et en fortifiant les autres : “Tout âme qui s’élève élève le monde”.
    2- Une action culturelle pour reconquérir les esprits et les intelligences (ici les possibilités concrètes sont immenses; l’une des plus spectaculaires fut l’entreprise du Puy du Fou).
    3- Une action politique en harcelant nos hommes politiques de courriers, en réagissant efficacement aux coups portés, en alertant l’opinion sur nos positions, actions d’autant plus efficaces qu’elles auront été préparées par une action religieuse et culturelle.
    Tout cela peut se faire sans recourir à un jeu électoral actuellement verrouillé et qui ne survit que grâce à notre participation docile. Il faut, en refusant cette participation docile, ou en la limitant au soutien aux rares bons candidats, le fissurer, le déverrouiller pour pouvoir ensuite, si c’est nécessaire, aller nous battre sur ce terrain-là déblayé d’une partie de ses pièges. Aux législatives, il y aura quelques bons candidats (Bompard à Orange; Souchet à Luçon; Besse aux Herbiers; Gollnish je ne sais trop où…), il faudra les soutenir car ils sont notre fer de lance au coeur du système. Cependant, il faut avoir conscience que le système est en train de se fissurer. Il marque des signes évidents d’usure. La forte abstention de dimanche en sera un signe évident. Le fort taux de bulletins nuls également. Ce n’est pas à nous de voler à son secours.

  4. Je pense que MLP fait preuve de beaucoup plus de tactique et de finesse que son père (qui au final n’a pas fait grand chose …), mais que le fond de sa pensée n’est pas radicalement différent. Et cela se vérifie concernant l’avortement : elle veut juste ouvrir une brèche dans la muraille de la bien pensance. C’est évident que du point de vue des PNN, ce n’est pas assez mais on sait aussi très bien qu’une muraille ébréchée ne tient pas longtemps. Et personnellement, je préfère m’attaquer à un mur déjà fragiliser que de me cogner inexorablement la tête ! C’est pourquoi je ne comprends pas les catholiques qui sorte l’argument des PNN pour critiquer MLP. Il me semble que, comme à leur habitude, l’Eglise et les papes JPII et BXVI, en parlant des PNN, ont plutôt parlé de ce vers quoi devait absolument tendre l’action politique des catholiques mais pas de la méthode pour y arriver. L’approche de MLP en est une parmi d’autre et je pense qu’elle mérite notre soutien

  5. Elle vécut (avec un T SVP)

  6. Elle avorta trois fois pour se complaire à sa mère et au père des enfants et vécut le reste de sa vie avec ses enfants morts sur la conscience. Dans des hallucinations, elle les voyait grandir et l’appeler ” -Maman !”. Notamment une petite fille qu’elle avait sacrifiée aux “droits des femmes”.

  7. Denis Merlin d’où tenez-vous ces informations?

  8. C’est de la fiction bien sûr. Mais les hallucinations des femmes ayant avorté sont des réalités. Cependant chutt ! Il ne faut pas en parler, c’est réactionnaire ! Ces pauvres femmes vivent l’enfer sur terre voyant les enfants avortés grandir (ils sont dans le berceau, puis apprennent à marcher, puis ils vont à l’école, ils ont vingt ans…) et leur tendre les bras et les appeler “- Maman !”.
    C’est pitoyable, déchirant et horrible. C’est général pas une n’y échappe. Mais il faut garder l’omerta, car il ne faut pas faire le jeu des “intégristes catholiques”. Crèvent les femmes plutôt que leurs “droits” ! Cela pourrait être le slogan de l’anti-logique des nihilistes.

  9. Merci de votre réponse Denis Merlin, elle me soulage.
    Je puis donc rappeler sereinement que c’est MLP qui, de sa propre initiative, et contre ses intérêts électoraux immédiats, a proposé le non-remboursement des avortements “de confort”. Elle administre ainsi un coup de frein magistral à la dérive en la matière, ce qui ouvre tous les espoirs pour la suite lorsque cette machine infernale aura ralenti et sera peut-être arrêtée. En plus, elle est elle-même mère de famille, ellesait de quoi elle parle.
    C’est ce qui justifie en partie mon vote en sa faveur dimanche.

  10. Un T a vécuT merci!! ;))

  11. déjà dit pardon

  12. Si le traumatisme post avortement était si grand, les femmes ne se feraient jamais avorter une deuxième fois. Or certaines recommencent 3 ou 4 fois.
    D’autres défilent dans la rue en prétendant que c’est leur droit (donc le bonheur !)

  13. À l’attention de Jean Theis
    Votre argument est celui de bon nombre de “pro-choix”, certain(e)s allant même jusqu’à considérer l’avortement comme un “rite de passage” (ce que contestent pratiquement tous les professionnels concernés par ce sujet).
    La perte d’un enfant avant naissance est difficile à concevoir pour un homme. Elle touche les femmes (même dans le cas de fausse couche) à une date variable après l’événement.
    Aujourd’hui, un nombre croissant de professionnels (généralement pas “pro-vie”) sont préoccupés par le fait que le message “avorter est un acte bénin” soit (trop bien) admis par l’ensemble du corps social.

  14. Il paraît qu’une grande artiste a avorté douze ou treize fois (j’ai sur le chiffre précis, mais j’ai la mémoire qui flanche). Les gens vous paraîtrons toujours plus heureux qu’ils ne sont. Il ne faut pas oublier que dans le monde, il faut toujours montré à sa mimique que “tout va bien”, même si l’on est dans un profonde détresse.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services