Archives de catégorie : Pays : Allemagne

La responsabilité de la gauche dans les 2 guerres mondiales

Lu dans Minute :

"A entendre François Hollande, les deux guerres mondiales n’auraient
pas eu lieu « sans l’esprit de revanche, sans les ravages de la crise économique, sans le fléau des extrémismes, sans la faiblesse des organisations
chargées de sanctionner les manquements au droit, et sans les gouvernements qui,
préférant la honte à la guerre, acceptèrent l’une sans éviter l’autre
».
Mais au fait, qui était au gouvernement, en août 1914 ? Un socialiste nommé René Viviani, d’ailleurs co-fondateur du journal « L’Humanité » avec Jaurès.
Qui était aux affaires en septembre 1939, lors de la déclaration de guerre
à l’Allemagne ? Edouard Daladier, radical, véritable homme de gauche
qui, deux ans auparavant, occupait les fonctions de ministre de la Défense au
sein du gouvernement de Front populaire
. Daladier, l’homme de Munich, qui,
en 1938, préféra « la honte à la guerre » !

Heureusement, aujourd’hui, nous n’aurions, selon Flanby, plus rien à craindre, les Nations unies, la Charte internationale des droits de l’Homme et l’Union européenne étant garantes de la paix du monde. L’affirmation est audacieuse,
de la part d’un chef d’Etat qui voulait, voilà quelques semaines, bombarder
la Syrie même sans la bénédiction de l’ONU…"

Lire la suite de l'article

Le troisième sexe

Simone de Beauvoir avait-elle imaginé que la déviance de
l'existentialisme conduirait à l'invention d'un troisième sexe ? Depuis aujourd'hui, les nouveaux-nés allemands hermaphrodites peuvent être inscrits sans mention de leur sexe sur leur état civil. Un premier pas vers la création d'un genre neutre (ou "intersexe"), la maladie n'étant qu'un prétexte pour imposer un nouvel avatar de la théorie du genre. Explications de l'Homme nouveau :

"Certains enfants naissent
« hermaphrodites », victimes d’une malformation physique qui fait que le
bébé n’a pas de sexe biologique déterminé. Une épreuve terrible pour
l’enfant et la plupart des parents que quelques discours imprégnés de la
théorie du Genre n’aident pas à affronter la terrible réalité. Que
faire ? Imposer à l’enfant un sexe déterminé ? Décider pour lui, parce
que l’humanité est ainsi structurée et la vie en société avec elle,
qu’il sera fille ou garçon et l’opérer en conséquence ? La difficulté
est immense et les parents savent que quelque soit le choix qu’ils
imposeront à ce bébé, il grandira avec une blessure profonde, comme tout
autre personne née malade ou victime d’une malformation.

En Allemagne entre en vigueur
aujourd’hui une loi instituant un genre « neutre », qui fait suite à une
déclaration de la Cour suprême reconnaissant à chaque individu le droit
de vivre selon son « genre ressenti et vécu ». Le législateur
entend répondre ainsi au problème de ces personnes dites
« hermaphrodites » ou intersexuées, la loi n’autorisant pas pour
l’instant les personnes sexuées normalement à faire usage de ce
troisième genre. Nul doute

Lire la suite de l'article

"Un de nous" : la TV allemande en parle. Rien sur la TV française

En Allemagne, l'Initiative Citoyenne Européenne "Un de Nous" profite d'une apparition sensationnelle au premier plan des médias
allemands. Le journal télévisé très réputé "Bericht aus Brüssel" (Nouvelles
de Bruxelles) de la chaîne publique WDR lui a consacré un
quart d'heure en prime-time, le mercredi 23 octobre, à la suite de la défaite
du rapport Estrela.

La conclusion du repportage est plus que favorable au jeune Allemand Tobias
Teuscher
, animateur de la pétition "Un de Nous" à Berlin et à Bruxelles,
où il est par ailleurs secrétaire de "l'Intergroupe pour la famille, les
droits de l'enfant et la solidarité entre les générations" du Parlement
européen, assistant parlementaire du député européen Anna
Záborská (Slovaquie).

Aujourd'hui, la pétition « Un de nous » a dépassé les
1.4 millions de signatures. Et il reste encore quelques jours pour signer
"Un de Nous" sur internet
ou pour faire signer amis et connaissances.…

Lire la suite de l'article

Marsch für das Leben Berlin 2013

Voici quelques photos de la marche pour la vie qui s'est déroulée aujourd'hui à Berlin et qui a réuni environ 4500 personnes. Il y avait des contre manifestants (assez violents dans leurs slogans
très anticléricaux et blasphématoires) mais la police était très
présente. Elle a même été applaudi à la fin de la marche.

DSCF1768
DSCF1770
DSCF1772

Lire la suite de l'article

21 septembre : Marche pour la vie à Berlin

A Berlin, une manifestation pour la Vie est organisée ce week end, alors que se déroule les élections nationales.

La manifestation se déroulera aux abords du Bundeskanleramt (sous les fenêtres du bureau d'e Mme Merkel, ou de M. Steinbrück) samedi à 13h00 : que les Français de Berlin viennent nombreux. "Pour une Europe sans avortement et sans Euthanasie".
L'affiche est placardée dans bon nombre des églises de Berlin.B

Lire la suite de l'article

Allemagne : 200 musulmans se convertissent chaque année

Un musulman turc est devenu docteur en théologie catholique. Il explique :

"J’ai commencé à me rapprocher de la foi chrétienne à l’âge de 18 ans,
après avoir fait la connaissance, dans ma ville, Antakya, d’un chrétien
qui est devenu un ami pour moi. Je viens d’une famille musulmane pas
particulièrement religieuse et, en tout cas, j’ai reçu une instruction
fondée sur des principes musulmans : mes parents appartiennent à la
communauté alaouite. Après avoir rencontré quelques chrétiens,
j’ai commencé à lire la Bible et en particulier le Nouveau Testament. Et
j’ai été immédiatement fasciné par la personne de Jésus.
Cette
fascination, qui me captive encore aujourd’hui, et la surprise (à cause
de l’émerveillement) de savoir que Jésus m’aime au point d’avoir été
crucifié et d’avoir donné sa vie pour moi, sont les raisons pour
lesquelles je suis devenu chrétien.

De quelle manière les personnes de votre entourage ont-elles réagi à l’annonce de votre conversion au christianisme ?

Il y a eu différentes sortes de réactions. Dans ma famille s’est
manifestée une certaine inconscience de ce que signifiait le fait que
l’un des enfants, âgé d’une vingtaine d’années, ait décidé de se faire
baptiser. Probablement à cause d’un sentiment de honte, en raison de ma
décision de ne pas beaucoup extérioriser les raisons de mon choix
religieux, il s’est produit un certain éloignement entre mon père et
moi, à tel point que j’ai dû, pendant un certain temps, quitter le
domicile de mes parents et émigrer en Turquie orientale. Selon

Lire la suite de l'article

4 enfants enlevés de force à leurs parents en Allemagne

Les parents avaient le tort de faire l'école à la maison. Or c'est strictement interdit en Allemagne, depuis une loi passée sous le régime nazi. Jeanne Smits raconte cette terrible scène. Il est possible de contacter l’ambassade
d’Allemagne en France : Ambassade de la République fédérale d’Allemagne,
13-15 avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris.…

Lire la suite de l'article

Quand les gauchistes militaient pour la dépénalisation de la pédophilie

L'Allemagne n'a pas honte de revisiter son passé :

"Il n'y a pas que les Verts qui, au début des années 1980, ont envisagé de dépénaliser la pédophilie en Allemagne. La question a aussi taraudé le Parti libéral, le FDP, notamment la structure regroupant ses jeunes sympathisants. Tel est l'un des principaux résultats du travail mené depuis deux mois par un institut de recherches de Göttingen. Celui-ci ne livrera la version définitive de ses travaux qu'à la fin 2014, mais a décidé d'en publier un résumé dès le lundi 12 août dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung.
Les chercheurs ont notamment révélé qu'une candidate du FDP aux élections législatives de septembre avait, à l'époque, publié un texte dénué d'ambiguïté sur le plaisir que lui apportait une fillette de 9 ans."

En France, le sujet est tabou. Pourtant, bon nombre de gauchistes avaient milité ouvertement pour cette dépénalisation, soutenus par les quotidiens Libération et Le Monde.…

Lire la suite de l'article