Archives de catégorie : L’Eglise : Le Vatican

Fermeture de l'ambassade des Etats-Unis près le Saint-Siège

L'administration Obama prévoit de fermer l’ambassade américaine au Vatican et de déplacer ses bureaux sur le terrain de l'ambassade américaine en Italie. Pour l'ancien ambassadeur américain James Nicholson :

"C'est un "affaiblissement massif des liens Etats-Unis/Vatican". « C'est faire de cette ambassade un parent pauvre de l'ambassade d'Italie. Le Saint-Siège est une plaque tournante pour les affaires internationales et un point d'écoute important pour les États-Unis, et … [c'est] une insulte aux catholiques américains et au Vatican ".

Lire la suite de l'article

La croissance du nombre de personnes âgées malades

Ce matin, Mgr Zygmunt Zimowski, Président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, a présenté la XXVIII Conférence internationale du dicastère, consacrée à l'Eglise au service de la personne âgée malade (traitement des pathologies neuro-dégénératives) qui se déroulera du 21 au 23 novembre.

La conférence s'ouvrira le 21 par une messe en la Basilique vaticane et sera clôturée par l'audience du Pape du 23, à la veille de la clôture de l'Année de la foi. Elle accueillera 700 chercheurs, médecins, volontaires et ecclésiastiques au service du troisième âge, représentant 57 pays.

"L'Eglise est au service de la personne âgée malade, et en l'occurrence de qui est frappé par les maladies dégénératives. Ce thème a été choisi en fonction de son importance et de l'accroissement du phénomène. Comme l'a répété le Pape François, ce service pastoral aide à rendre la société plus solidaire et plus compacte, en faisant en sorte que ses éléments les plus faibles soient à plein titre insérés et respectés.

Les diverses formes de la démence sénile, la maladie d'Alzheimer dans plus de la moitié des cas, frappent 35 millions de personnes, avec un accroissement annuel de 7, 7 millions. On estime qu'en 2030 les patients dépasseront les 65 millions. Or l'impact de ces maladies dépasse celui vécu par les malades pour peser sur les famille et la société nationale toute entière".

Lire la suite de l'article

Les souffrances des Chrétiens d'Orient au coeur du Vatican

Ne les oublions pas, nous non plus. Portons-les dans nos prières quotidiennes. Lu ici :

"Une dizaine de Patriarches et d’Archevêques Majeurs des Eglises catholiques orientales vont se retrouver à partir de mardi au Vatican. Temps fort de leur visite : la rencontre avec le pape François, jeudi matin. Ils pourront, à cette occasion, exposer la situation de leurs communautés. 

Une rencontre similaire s’était tenue en 2009 autour de Benoît XVI. Cette audience intervient à l’heure où la guerre en Syrie, l’instabilité en Irak, les derniers développements en Egypte et la montée de l’islamisme inquiètent profondément les minorités chrétiennes d’Orient. Selon le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, la présence des Patriarches sera l’occasion pour réfléchir aux possibilités de paix en Syrie, en Terre Sainte et au Moyen-Orient et d’élever une prière collégiale pour les chrétiens de ces pays

Jeudi matin, le cardinal Sandri présidera, dans la Basilique Saint.jpgerre, une messe pour la paix et la réconciliation en Terre Sainte, Syrie, Irak, Egypte. La présence à Rome des Patriarches et Archevêques majeurs d’Orient se situe dans le cadre de l’assemblée plénière du Conseil pontifical pour les Eglises orientales (…)

Dimanche, les prélats orientaux concélèbreront aux côtés du Souverain Pontife la messe conclusive de l’Année de la Foi en signe de communion avec le Successeur de Pierre".

Lire la suite de l'article

Le cardinal Rylko nous encourage à résister à la loi Taubira

R« Le Mariage en questions » : c’est le thème du XXVIème Colloque National des Juristes Catholiques réuni en cette fin de semaine à Paris. Devant les participants, le cardinal Rylko, président du Conseil pontifical pour les laïcs, a implicitement encouragé les chrétiens français à poursuivre leur mouvement contre la dénaturation du mariage.

Il a ainsi affirmé qu’une présence visible et efficace des chrétiens était aujourd’hui nécessaire dans la vie publique. Le mariage et la famille, durement remises en question, sont des institutions fondamentales. Face aux situations nouvelles, les chrétiens ne peuvent pas rester indifférents ni se taire. Le cardinal Rylko a cité les « fruits tangibles » dans la société française des grandes manifestations en faveur du mariage qui ont vu une forte participation des catholiques.

Il a dénoncé sans détours la christianophobie et le fondamentalisme laïciste des démocraties occidentales, ainsi que l’expansion de la tolérance négative qui élimine tous les symboles religieux pour ne pas importuner les non-croyants ou les autres croyants. Les fidèles laïcs doivent avoir le courage de sortir des sacristies et d’aller à contre-courant. Mais pour accomplir cette mission, ils devront avoir un concept très clair de leur identité.…

Lire la suite de l'article

Le prix Nobel de médecine 2012 nommé à l'Académie pontificale des sciences




Le Pr Shinya Yamanaka a été récompensé du prix Nobel de médecine en 2012 pour avoir mis au point une méthode révolutionnaire de reprogrammation cellulaire, qui ouvre de très grandes perspectives à la recherche sans recourir à l'embryon. Contrairement aux scientifiques spécialisés dans la recherche embryonnaire, il a déjà obtenu des résultats probants. Le voilà donc nommé par le pape François à l'Académie pontificale des sciences, qui s'intéresse autant à la recherche fondamentale qu'à l'éthique de la communauté scientifique.…

Lire la suite de l'article

Bientôt des sites en .catholic

Lu sur Riposte Catholique :

"Le Saint-Siège vient de déposer un nom de domaine international .catholic
destiné à une meilleure visibilité de l’Église sur la toile et à
concéder comme un “sceau” de fiabilité à ceux qui le déclineront
. […] Très certainement, ne pourront disposer de ce nom
de domaine que les institutions et communautés reconnues par le
Saint-Siège : dicastères romains, diocèses, ordres religieux…"

Lire la suite de l'article

Latinitas : le Vatican lance une revue latine

Le 10 novembre 2012, Benoît XVI, avait institué une nouvelle « Académie pontificale pour la promotion de la langue et de la culture latines », l’Academia Latinitatis.

"Aujourd’hui encore, la connaissance de la langue et de la culture latine
apparaît plus que jamais nécessaire pour l’étude des sources où nous puisons,
entre autres, les nombreuses disciplines ecclésiastiques telles que, par exemple
la théologie, la liturgie, la patristique et le droit canonique, comme
l’enseigne le Concile œcuménique Vatican II
(cf. Décr.

Optatam totius
, 13)."

Le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil
pontifical de la Culture, a présenté vendredi 8 novembre une revue
semestrielle en latin, «Latinitas», pour maintenir la
connaissance de ce qui est toujours la langue de l'Eglise.

Le premier numéro s'ouvre par un
épigramme latin dédié au Pape François et par un article de
M. Dionigi, également Recteur de l'Université de Bologne sur le pourquoi et le pour qui du latin aujourd'hui. La revue se
divise en quatre sections: histoire et philosophie, littérature
latine contemporaine, enseignement et culture classique, brèves de
l'académie et index.

Latinitas publiera
également des articles en langues modernes, notamment en italien et en français.

A noter que la version latine du compte twitter du pape compte tout de même plus 182 000 abonnés.

Rome ne fait pas de sondage

Nos journalistes à la petite semaine, qui ne connaissent visiblement rien au fonctionnement de l'Eglise, y compris certains journalistes d'une presse qui se dit ou se croit encore catholique, racontent encore n'importe quoi sur le prochain synode sur la famille. Ainsi, le questionnaire envoyé par Rome aux évêques sur les questions pastorales liées à la famille n'est pas un sondage. Avant chaque synode, il est courant que Rome envoie un questionnaire aux évêques.

Mgr Bruno Forte, secrétaire spécial de l'Assemblé du synode, explique :

« Il s’agit donc pas tant, au fond, de débattre de questions
doctrinales, qui sont d’ailleurs explicitées par le Magistère le plus
récent, mais plutôt de comprendre comment il faut annoncer de manière
efficace l’Evangile de la famille à une époque comme la nôtre, marquée
par une évidente crise sociale et spirituelle
 ».

Lire la suite de l'article

Préparation du synode sur la famille

Ce matin
près la Salle de Presse du Saint-Siège, le Cardinal Péter Erdö,
Rapporteur Général de la III Assemblée générale extraordinaire
du Synode des évêques, assisté de Mgr. Lorenzo Baldisseri, le
nouveau Secrétaire Général du Synode, et de Mgr. Bruno Forte,
Secrétaire Spécial, a présenté le document préparatoire de ces
assises consacrées aux défis pastoraux de la famille dans le
contexte de l'évangélisation (5 – 19 octobre 2014)
.

Mgr. Baldisseri a dit que le thème choisi sera en fait traité en
deux temps: d'abord par l'assemblée extraordinaire en 2014, qui fera le point grâce aux opinions
exprimées par l'épiscopat, et ensuite par une assemblée synodale
ordinaire
qui, en 2015, élaborera des lignes pastorales spécifiques.

La méthode préparatoire s'ouvre par une consultation de tous les
organismes compétents en matière de famille
.

Le Cardinal Erdö a abordé le volet canonique et pastoral du
document préparatoire, rappelant que

"la famille est une
réalité sociale découlant de la volonté du Créateur, et non pas
une simple invention de la société ou de quelque pouvoir humain
.
Elle est au contraire une réalité naturelle élevée par le Christ
dans le cadre de la grâce divine. Selon ce que croit l'Eglise, ce
document lie étroitement famille et mariage".

Après quoi il a
passé en revue toutes les questions, de la
préparation au mariage à l'évangélisation des époux et de leurs
familles, des unions de fait sans valeur religieuse ni civile, de la
situation des divorcés catholiques remariés, des unions
homosexuelles aux …

Lire la suite de l'article

Dan Brown a menti : découvrez la réalité du Vatican

JDimanche matin sur Radio Courtoisie, le Libre journal de la promesse
présenté par Marie-Amélie De Jaeghere
était consaxré aux secrets du Vatican, avec Christophe Dickès, historien, journaliste, l'abbé Guillaume de Tanoüarn, directeur du centre culturel Saint-Paul, essayiste, à propos de l'ouvrage 
"Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège", collectif sous la direction de Christophe Dickès.

Durée : 1h30.

Libre Journal de la Promesse

Lire la suite de l'article