Archives de catégorie : Homosexualité : revendication du lobby gay

Loi famille : mensonge d’Erwann Binet

Un collectif d’associations dont La Manif pour Tous dénonce les dispositions de la loi famille :

“Depuis quelques jours, le député Erwann Binet, s’exprimant comme co-auteur de la proposition de loi «relative à l’autorité parentale et à l’intérêt de l’enfant» (APIE), déclare à qui veut l’entendre que l’ensemble des associations familiales est d’accord sur ce texte.

Nous sommes un certain nombre de représentants d’associations à nous étonner de cette affirmation puisque, en réalité, nous avons fait part, notamment à Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat à la famille, de réserves importantes sur ce texte.

Certes, il est indiqué dans l’exposé des motifs que «l’intérêt de l’enfant est la pierre angulaire» de cette proposition de loi, ce qui bien-sûr nous réjouit. Hélas, après cette encourageante introduction, la suite du texte est décevante: les mesures proposées sont, dans le meilleur des cas, inutiles et, pour les plus importantes, contraires à l’intérêt supérieur de l’enfant. […]

Nous tous, représentants d’associations et mouvements divers, nous appelons les responsables politiques à se montrer enfin véritablement ambitieux. Cette proposition de loi APIE évoque, à juste titre en l’occurrence, «l’augmentation du nombre des divorces et des séparations». Nous savons le très lourd tribut que payent les enfants, les adultes et la collectivité dans son ensemble. Plutôt que d’en prendre acte pour en tirer des mesures inutiles ou nocives, il est grand temps de réfléchir à de véritables mesures d’aide comme à une politique de prévention des difficultés familiales: sensibilisation des jeunes à la responsabilité de parents, préparation

Lire la suite de l'article

Selon le lobby LGBT, la loi Taubira est incomplète

Le lobby LGBT en veut toujours plus :

Les associations ont recensé quelques dizaines d’adoptions au sein de couples homosexuels. Mais plusieurs procureurs s’y sont opposés, au motif que la filiation avec la mère biologique avait été frauduleusement établie par le recours à une procréation médicalement assistée (PMA) à l’étranger. Les associations de défense des droits des homosexuels jugent d’ailleurs la loi incomplète« Il manque en particulier un moyen simplifié de reconnaître son enfant et des solutions pour les familles dont les parents sont séparés », affirme Marjorie Monni, porte-parole de l’Inter-LGBT sur les questions de famille.

Leur situation les rendant insatisfaits, ils en réclameront toujours plus.…

Lire la suite de l'article

La dénaturation du mariage devant la CEDH

Zénit présente deux affaires de “mariage” entre personnes de même sexe  devant la CEDH.

Dans ces affaires, la Cour pourrait créer une obligation générale de proposer un cadre juridique permettant aux homosexuels d’organiser leur vie commune et d’obtenir une reconnaissance officielle symbolique de leur mode de vie. A cette fin, elle pourrait estimer que les personnes de même-sexe sont discriminées par rapport aux couples hétérosexuels dès lors qu’ils ne peuvent faire reconnaître leur relation et que l’État n’avance pas d’autre argument convaincant, lié à la sexualité, pour justifier cette impossibilité. Un tel constat obligerait alors tous les pays européens qui ne permettent pas le mariage homosexuel d’établir un statut d’union civile ouverts aux couples de même sexe.…

Lire la suite de l'article

LGBT : une annonce chrétienne “inappropriée”

Je lis sur un site LGBT que des pubs évangélistes sont apparues sur les écrans des utilisateurs d’une application LGBT pendant le week-end de Pâques. Les publicités en question émanaient de GodLife.com, un organisme d’évangélisation en ligne basé au Texas, et les invitaient à découvrir “pourquoi Dieu a envoyé son fils mourir pour nos péchés” et à s’engager vers les “quatre étapes menant à Dieu”.

Les LGBT ont qualifié cela d’incident et d’annonce ‘”inappropriée”.

Sur GodLife.com, il est possible de lire : “Dieu s’écartera de toi si tu permets à la luxure de te mener à l’immoralité sexuelle concrète”. Il met également en garde contre la “pornographie” et invite à “surveiller ses fantasmes”. Intolérable pour les LGBT.

Lire la suite de l'article

La procréation pour tous c’est maintenant

Lu dans la gazette du palais de ce jour :

La procréation pour tous ?

L’université de Bretagne Occidentale organise un colloque, le 16 mai prochain, consacré à l’ouverture des procréations artificielles, intitulé “La procréation pour tous ?”. La matinée sera consacrée à la réflexion “L’insémination artificielle ouverte à toutes les femmes ?”, sous la présidence de Hugues Portelli, et l’après-midi, il s’agira de s’interroger sur “La maternité pour autrui ouverte à tous les couples ?”, sous la présidence d’Anne-Marie Leroyer.

Lire la suite de l'article

Grâce à l'Eglise, échec à l'homosexualisme en Grèce

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"La Cour européenne des droits de l’homme avait jugé que l’union civile instituée en Grèce était discriminatoire parce qu’elle n’était pas ouverte aux homosexuels.

Le gouvernement a donc inclus l’union civile élargie dans un projet de loi contre le racisme.

Mais la droite a obtenu qu’elle soit retirée du projet de loi.

L'évêque Seraphim avait menacé d'excommunication tout député qui voterait en faveur de ce texte."

Lire la suite de l'article

Mariage : des sénateurs accusent le gouvernement d'avoir trompé le Conseil constitutionnel

Communiqué du sénateur Bruno Retailleau :

"Bruno Retailleau, Sénateur de Vendée, et de nombreux collègues [24 sénateurs] accusent le Gouvernement d’avoir trompé le Conseil Constitutionnel, le Parlement et les Français au sujet de la loi sur le « Mariage pour Tous ».

Le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe entrainent en effet un grand nombre de bouleversements qui nécessitent d’adapter les codes législatifs à cette nouvelle législation. Pour exemple, les mentions « Père » et « Mère » ne sont évidemment plus automatiques.

A l’époque, le Gouvernement avait refusé d’adapter immédiatement les textes en vigueur, sans doute pour endormir l’opinion publique choquée que les termes de « père » et de « mère », ou d’ « époux » et d’ « épouse », disparaissent de notre patrimoine juridique. Alors que la contestation montait dans le pays, cette amputation aurait été la goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase.

Mais parce qu’il fallait bien résoudre cette difficulté, le Gouvernement s’était engagé à prendre une série d’ordonnances, dans un délai de 6 mois après la promulgation de la loi. C’est sur cet engagement que cette loi a été votée par les parlementaires et validée par le Conseil Constitutionnel. Ce dernier a même expressément conditionné sa décision à la prise de ces ordonnances.

Or, le Gouvernement a laissé passer le délai légal de prise de ces ordonnances, qui courait jusqu’au 18 novembre dernier. Qu’il s’agisse d’une manœuvre politique ou d’une erreur matérielle, le résultat est le même : l’habilitation donnée par le Parlement est caduque, et le Gouvernement est dans l’obligation de repasser

Lire la suite de l'article

La Grèce refuse la dictature homosexualiste européenne

En Grèce, l'union civile est réservée aux couples hétérosexuels. Saisie, la Cour européenne des droits de l'homme a sommé Athènes d'élargir cette possibilité aux paires homosexuelles. Mais une partie du gouvernement de coalition n'a pas cédé aux pressions : les députés conservateurs de Nouvelle Démocratie ont vidé de sa substance le projet de loi socialiste destiné à appliquer la décision des juges européens.…

Lire la suite de l'article

Manifestation contre la dénaturation du mariage à Taïwan

Première manif pour tous à Taïwan, contre l'abrogation de la loi 972 qui définit le mariage comme l'union entre un homme et une femme uniquement.  200 000 personnes ont manifesté à Taipei (selon les organisateurs), premier pays d'Asie où la dénaturation du mariage pour tous est à l'étude.

Image (12)

Image (8)

Image (13)

Image (9)

Image (10)

Lire la suite de l'article

Une époque formidable

En Argentine, deux transexuels ont procédé hier à une parodie de mariage. La femme, qui se prend pour un homme, est enceinte, tandis que l'homme, lui, est déguisé en femme. La loi leur a par ailleurs permis de déclarer le sexe de leur choix sur leurs papiers d'identité.…

Lire la suite de l'article

Le sida est homophobe

CQFD :

"Le sida est devenu, en France, une épidémie très particulière. Marginale chez les hétéros, maîtrisée voire en baisse chez les migrants, faible chez les usagers de drogue par voie intraveineuse, mais active chez les gays. C’est ce qu’indiquent les études de l’Institut de veille sanitaire (INVS), publiées dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire(BEH). On estime qu’il y a entre 150 000 et 200 000 personnes vivant avec le virus, 30 000 ignorant leur statut. Globalement, l’épidémie n’est pas à l’arrêt : «Environ 6 400 personnes ont ainsi découvert leur séropositivité en 2012.» Et surtout, «le nombre de découvertes de séropositivité VIH augmente uniquement chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes»."

Lire la suite de l'article