Archives de catégorie : Franc-maçonnerie

Qui n'est pas franc-maçon à Narbonne ?

Si l'auteur de cet article semble bien naïf – il présente notamment une loge comme "catholique" – il a pu interroger un certain nombre de "frères" et cela donne ceci :

"On prête à l'ancien sous-préfet de Narbonne, Gérard Dubois cette petite phrase en forme interrogative, lors de son arrivée dans notre ville, "mais qui n'est pas Franc-maçon à Narbonne ?" Il faut dire qu'historiquement la Franc-maçonnerie est "surreprésentée à Narbonne qui reste une ville de 50 000 habitants", dixit un ancien Vénérable de l'une des principales loges présentes sur les bords de la Robine. (…)

Faut-il seulement rappeler que Narbonne n'est pas
dans notre Midi une exception : à Béziers comme à Montpellier, les
Frères sont bien présents dans tous les secteurs d'activité.
"Il est donc normal, dans ces villes, et par conséquent à Narbonne,
que l'on trouve les mêmes proportions dans les listes qui se présentent
aux municipales"
, souligne un 'frangin' prêt à entrer dans la
campagne. (…)

La présence d'un Frère sur une liste du Front de Gauche (la tête de
liste n'est pas désignée) comme sur une liste du Front National (elle
sera conduite par Jean-Marc Péréa), fera toujours figure d'exception…
Les Loges et les extrêmes, qu'elles soient de droite comme de gauche,
n'ont jamais fait bon ménage. En revanche, les Francs-maçons seront bien
présents sur les listes conduites par Jacques Bascou, Frédéric Pinet et
Didier Mouly.
Au sein du conseil municipal sortant, ils sont une bonne
douzaine, et la même proportion se retrouvera

Lire la suite de l'article

Les franc-maçons du Parlement veulent une loi sur la laïcité

La Fraternelle parlementaire, qui rassemble députés et sénateurs franc-maçons, s'est prononcée en faveur d'une loi sur la laïcité dans le cas où la cour d'appel de Paris ne validerait pas le licenciement d'une salariée voilée de la crèche Baby-Loup. Le président de la Fraternelle parlementaire, le socialiste Christian Bataille, a déclaré :

"C'est en fermant les yeux sur ces réalités, au prétexte que regarder en face les problèmes ferait monter les extrêmes, que les républicains de toutes sensibilités laisseraient s'installer une société multiculturelle, mosaïque de communautés, en lieu et place d'une République de citoyens libres et égaux".

Lire la suite de l'article

Une sténographe dénonce la franc-maçonnerie au micro du Congrès américain

Lu ici :

"Dans le brouhaha, la femme commence à crier, et le Daily News rapporte ainsi ses propos, difficilement audibles :

"Il ne sera pas moqué ! Il ne sera pas moqué ! Louez le Seigneur et Jésus Christ ! Notre nation n'est pas guidée par Dieu, elle ne l'a jamais été. Sinon, notre Constitution n'aurait jamais été écrite par des francs-maçons, ils vont contre la volonté divine. Personne ne peut servir deux maîtres !" crie-t-elle encore, devant des représentants éberlués, tandis que le président de la Chambre frappe désespérément du marteau sur son bureau pour faire taire l'intervenante impromptue".

Lire la suite de l'article

La charte de la laïcité à l'école : une idée du grand-maître du Grand Orient

Proposition de Jean-Michel Quillardet, chargé 
d’enseignement de la laïcité à l’université d’Évry-Val d’Essonne, ancien
Grand Maître du Grand Orient de France
, publiée sur
son blog "République, justice, franc maçonnerie", le 5 septembre
2012 dans un article intitulé "Note sur la laïcité dans l'école de la République :

"Concevoir une charte de la laïcité au sein de l’école de la République, à l’image de la charte des services publics, qui pourrait être annexée au règlement intérieur de l’établissement, affichée dans les locaux de l’établissement scolaire
et, au début de chaque année, lue et commentée par le professeur des
écoles pour les écoles primaires et le professeur principal pour les
lycées et collèges."

Discours du Ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, le 11/12/2012 :

"Si nous voulons faire vivre la laïcité, il faut l’enseigner, et pour l’enseigner, il est nécessaire de la connaître. Or, elle est aujourd’hui trop méconnue. Ainsi, outre mon attachement à la diffusion de la charte de la laïcité dans les services publics, notamment dans les établissements scolaires où elle n’est pas assez présente, je souhaite, conformément à une proposition inspirée et soutenue par Jean-Michel Quillardet, qu’une charte de la laïcité soit rédigée à l’attention des élèves. La demande est forte dans les écoles.. Cette nouvelle charte devra notamment s’attacher, par des définitions simples et courtes, à expliciter les notions de laïcité et de citoyenneté dans un langage compréhensible pour les élèves. Elle sera affichée dans chaque établissement et pourra être jointe au règlement intérieur.

Lire la suite de l'article