Archives de catégorie : Europe : politique

Cyril Brun s’en prend au FN

Cyril Brun, tête de liste Force Vie dans la circonscription Nord Ouest, pointe les ambiguïtés du FN :

“Il semble en effet clair qu’à part quelques personnalités qui assument librement leurs convictions chrétiennes, comme Aymeric Chauprade, tête de liste en Île-de-France, ou encore Bruno Gollnisch, n°3 dans la région Sud-Est derrière Jean-Marie Le Pen, les futurs députés européens du FN ne défendront pas plus la famille que ceux de l’UMP, ou encore ceux du PS.

Depuis sa création, le FN n’a eu de cesse de rassembler autour de lui les mécontentements, tout en refusant d’assumer des fonctions exécutives locales, qui auraient fait de l’ombre à la famille Le Pen…

Dans ce contexte, ce qu’il reste, au sein du FN, d’un programme  politique, sans cesse glissant, en faveur des familles apparaît comme un artifice destiné à récupérer les voix de son électorat catholique traditionnel, qui est aussi son principal contributeur financier et une base militante efficace.

Par exemple, avoir placé Aymeric Chauprade comme tête de liste en Île-de-France peut être interprété comme un gage de bonne moralité donné aux familles catholiques de l’ouest francilien, alors que le FN ne fait jamais de gros scores en région parisienne.

C’est la même stratégie du « grand écart » qui permet à Marine Le Pen de se concilier, en parallèle, l’électorat socialiste, par un programme économique très interventionniste et de nombreux signaux progressistes, lancés régulièrement dans les media, qui la traitent en retour avec beaucoup de révérence !

Ainsi, dans les villes de plus

Lire la suite de l'article

Le match Boutin – Chauprade – Wauquiez sur Famille chrétienne

Les deux premiers sont tête de liste Force Vie et Front National en Ile-de-France. Le troisième, membre de l’UMP, fait un peu figure de cavalier seul. Ils répondent aux mêmes questions sur le site de Famille chrétienne. Les réponses sont en ligne, en 3 parties : partie 1, partie 2, partie 3.

Sur l’euro, hormis l’UMP qui souhaite ne pas y toucher, Aymeric Chauprade et Christine Boutin ont des avis divergents :

Aymeric Chauprade : De plus en plus d’économistes éminents de tous partis savent très bien que l’euro est une impasse. Vouloir associer des économies aussi disparates sur une monnaie commune est absurde. L’euro a créé des millions de chômeurs en France ; il a contribué à désindustrialiser notre pays en l’exposant à des concurrences déloyales. Comment préserver notre modèle social en capitulant sur l’un des leviers essentiels de toute politique économique ? Les Américains et les Chinois sont suffisamment lucides pour préserver leur autonomie et défendre ainsi leurs intérêts. Il est temps pour la France de réaliser que la monnaie commune la tue à petit feu. L’euro est la monnaie de l’économie allemande, pas la nôtre : elle nous endette chaque jour davantage, elle affaiblit notre compétitivité. Faut-il attendre de rejoindre la situation de la Grèce pour le faire comprendre ? La sortie concertée de l’euro, scénario sur lequel travaillent dans la plus grande discrétion nombre de banques, d’institutions et de cabinets de conseil, est non seulement réaliste mais vitale.

Christine Boutin : Soyons créatifs 

Lire la suite de l'article

"Le temps de la souveraineté limitée est révolu en Europe"

C'est en ces termes que Manuel Barroso espère convaincre l'Ukraine de basculer de la dictature de l'URSS à celle de l'UE qui annihile toute souveraineté :

"L'Europe a échoué à convaincre l'Ukraine de signer vendredi un accord historique scellant son rapprochement avec l'Ouest, et s'en est pris aux pressions de la Russie dont elle refuse le possible "veto".

"Nous ne pouvons pas accepter (…) d'avoir une sorte de possible veto d'un troisième pays" dans le cadre d'un accord d'association, a lancé le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso à l'issue du sommet du Partenariat oriental, qui réunissait l'UE et six anciennes républiques soviétiques.

"Le temps de la souveraineté limitée est révolu en Europe", a-t-il ajouté en référence à l'époque de l'URSS.

Réaffirmant que l'accord d'association avec l'Ukraine était "toujours sur la table", le président du Conseil européen a appelé Kiev à "écarter les considérations à court terme et les pressions venues de l'extérieur".

"Nous ne devons pas renoncer face aux pressions extérieures, même de la Russie", a-t-il ajouté. Outre l'Ukraine, Moscou est parvenue à ramener dans son giron l'Arménie, qui a annoncé en septembre qu'elle rejoignait son Union douanière.

Des responsables européens s'inquiètent aussi d'une montée de la pression sur la Géorgie et la Moldavie, maintenant qu'elles ont paraphé un accord d'association avec l'UE, première étape avant une signature définitive attendue l'an prochain".

 

Lire la suite de l'article

Le rapport Estrela mis au vote du Parlement européen le 10 décembre

Extrait d'un communiqué de LMPT :

"La Manif Pour Tous est déterminée à faire entendre sa voix. Des actions citoyennes et massives sont prévues pour rappeler et soutenir les droits de l’enfant auprès des députés européens : des manifestations sont prévues à Paris le 8 décembre 2013 et en région le 15 décembre 2013.

Le rapport sera voté le 10 décembre 2013 par le Parlement européen réuni en séance plénière. Confronté au désamour des citoyens et à l’approche des prochaines échéances électorales, il est grand temps pour les institutions européennes de prouver qu’elles sont profondément attachées aux valeurs démocratiques chères à leurs fondateurs."

Lire la suite de l'article

Rachida Dati : "Non au rapport Estrella sur la santé et les droits sexuels et génésiques"

Communiqué de Rachida Dati suite au retour du rapport Estrela :

"La commission chargée des droits des femmes au Parlement européen a voté aujourd'hui une nouvelle fois en faveur du rapport dit "sur la santé et les droits sexuels et génésiques".

J'ai été fortement mobilisée pour renvoyer ce texte en commission parlementaire alors qu'il était soumis aux votes de l'ensemble des Députés, en octobre dernier. Nous avions remporté alors une première bataille.

Ce texte invitait en particulier les États membres à permettre aux femmes lesbiennes de bénéficier de services de procréation médicalement assistée. Alors que j'ai été fortement mobilisée en France contre un tel projet lors des débats entourant l'adoption de la loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels, je ne pouvais pas accepter que le Parlement européen exprime sa volonté de l'introduire par la petite porte partout en Europe.

Aujourd'hui, nous remportons une deuxième bataille, alors que les membres de la commission ont supprimé cette injonction faite aux États. Je salue le travail de mes collègues du PPE, membres de cette commission, en particulier Constance Le Grip qui a été très active pour répondre aux craintes exprimées par nos concitoyens.

Je déplore toutefois le déni de démocratie qui a consisté à nous refuser le dépôt de tout amendement en commission. Alors même que tant de Français, d'Européens se mobilisent contre ce texte !

Bien que dilué, ce texte est encore inacceptable, si ce n'est juste parce que je considère que l'Europe n'a pas à se mêler de

Lire la suite de l'article

UE : le rapport Estrela de nouveau adopté en commission

Le rapport Estrela vient d’être adopté en commission des droits des femmes par 19 voix contre 15. Il sera soumis au vote de l’assemblée plénière en décembre.

Le texte n’a pas été substantiellement modifié. La gauche souhaite imposer « son » texte, par un rapport de force.…

Lire la suite de l'article

Rapport Estrela : LMPT dénonce un passage en force

Communiqué LMPT :

"La Manif Pour Tous dénonce une tentative de passage en force de la commission « Droits de la femme et égalité des genres » du Parlement européen en faveur du Gender et de la PMA pour les couples de femmes.

Renvoyé en commission le 22 octobre dernier après un vote en séance plénière, le rapport Estrela fait un retour en force brutal demain au Parlement européen. C’est pourtant le même texte qui sera proposé au vote des députés membres de la commission «Droits de la femme et égalité des genres. » Et un vote en séance plénière est même envisagé dès le mois de décembre. Une situation scandaleuse que dénonce La Manif Pour Tous qui s’était fortement mobilisée avec succès en obtenant, à la surprise générale, le renvoi en commission du texte. De très nombreux sympathisants de La Manif Pour Tous avaient en effet écrit à leurs députés pour les sensibiliser aux dangers de ce texte. Cette proposition de résolution entendait et entend toujours promouvoir, au nom du principe de non-discrimination, « la procréation pour tous » (& 84) en permettant « aux femmes célibataires et lesbiennes de bénéficier de traitements de fertilité et de services de procréation médicalement assistée » (& 8). A l’évidence, dans le cas d’une célibataire ou d’un couple de femmes, il ne s’agit pas d’un problème de stérilité !

Pour la Manif Pour Tous, les mots d’ordre sont clairs :

  • Priorité au respect du droit de l’enfant à avoir un père et une mère !
  • Non à

Lire la suite de l'article

L'équi-taxe a été décidée par l'UE en 2006

La hausse de la TVA de 7 à 20% sur les sports hippiques a été décidée par les articles 96 à 99 de la directive 2006/112/CE du Conseil, du 28 novembre 2006, relative au système commun de taxe sur la valeur ajoutée. Cette directive de 414 articles et 12 annexes (sic) a été élaborée par la Commission européenne en 2004. Elle a été adoptée par le Parlement européen le 10 mai 2005, par un vote à main levée. Et la directive fut adoptée par le Conseil européen, c’est-à-dire les ministres des Finances, le 28 novembre 2006.

Et l'UMP comme le PS vont nous rappeler que l'UE est cette chose merveilleuse qu'il ne faudrait pas briser par "populisme".…

Lire la suite de l'article

Alerte ! Le rapport Estrela revient au Parlement européen

Lu ici :

"Il aura fallu à peine 15 jours pour que le rapport Estrela si controversé sur "La santé sexuelle et les droits sexuels et génésiques" soit annoncé pour la réunion du 26 novembre de la commission des Droits des Femmes. Le vote en plénière est prévu en décembre. Le texte soumis au vote des députés européens est rigoureusement le même que celui qui a été renvoyé en commission.

Pourquoi cette précipitation ?
Le rapport Estrela été renvoyé en commission des droits des Femmes, le 22 octobre par 358 voix pour et 319 contre. Or la commission des Droits des Femmes propose un nouveau vote sans modification du texte, mardi 26 novembre, sans débat, sans réexamen sérieux qui prenne en compte les remarques des députés et des citoyens européens qui se sont exprimés en masse juste avant son rejet. Ce refus de dialogue et de débat démocratique des partisans de ce rapport, ne fait pas honneur au Parlement européen, ni aux députés européens, à quelques mois de leur réélection.

L’expression "droits sexuels et génésiques" a été lancée dans les années 1990 par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), mais n'a jamais été intégrée dans le droit international ou européen. Ce rapport concerne la contraception, l'avortement, le recours à la PMA, l’éducation sexuelle des enfants, l’égalité des genres….. Ainsi, le rapport Estrela est contraire aux principes du droit européen, notamment le principe de subsidiarité, puisque ces questions relèvent de la compétence des Etats membres.

Le Parlement européen

Lire la suite de l'article

"La construction européenne n'a que peu à voir avec la paix"

Sur Radio Espérance, Guillaume de Prémare répond au discours europhile prononcé par Mgr Pontier à Lourdes :

"Dans son discours de clôture de l’assemblée des évêques à Lourdes, Mgr Pontier a rendu un hommage appuyé aux institutions européennes, lesquelles « ne cessent de poursuivre leur évolution et leur adaptation aux dimensions prises par cette union européenne dont nous pouvons être fiers ». Et le président de la Conférence épiscopale d’appeler – dans la perspective des élections européennes de 2014 – à poursuivre l’œuvre commune : « Le moment est à nouveau venu de poursuivre ce beau projet porteur de paix et de solidarité entre les peuples ».

Il est permis d’avoir une autre vision. De Gaulle pensait que la construction européenne ne pouvait qu'être un grand "machin" ingérable dirigé de l'extérieur. L'histoire lui a donné raison. Elle a aussi donné raison à Chevènement ou Séguin par exemple, qui s’étaient opposés à la perte de souveraineté politique sur la monnaie, via un euro dirigé par une banque centrale indépendante.

Les affaires de la Cité, ce n'est pas principalement un grand dessein abstrait, c'est au contraire très terre-à-terre. Il s'agit d’abord de savoir qui est le patron – qui sont les patrons – et quels sont les grands principes de la souveraineté. Qui garantit les frontières ? Qui bat monnaie ? Qui lève l'impôt ? Qui protège la communauté politique ?

La construction européenne consiste à substituer – par étapes – aux principes de la souveraineté politique une souveraineté supra-politique – au-dessus du politique. Le

Lire la suite de l'article