Archives de catégorie : Cathophobie

Nue sur un autel : le ministère plaide la relaxe

En juillet 2009, une chorégraphe dansait nue sur l’autel de la chapelle de Saint-Pierre de Mahalon, près d’Audierne en Bretagne, dans le cadre d’un festival d’art contemporain. Elle est jugée par le tribunal correctionnel de Nantes ce lundi pour injure publique envers un particulier en raison de sa religion. L’association Croyances et Libertés l’attaque pour avoir « délibérément outragé un autel » considéré comme le « lieu le plus sacré de la foi chrétienne ».

« On ne peut pas dépasser la ligne rouge, gronde l’avocat de l’association. Cela porte atteinte à la communauté catholique. Si l’on peut danser et se mettre nu dans les églises, il y a la transgression d’un interdit fondamental. »

Le procureur Pierre Lecat observe un vide juridique entre « la liberté de religion et celle d’expression. »

« Le blasphème a disparu de notre code pénal. Il n’est pas puni, pas réprimé. Or, l’injure est une attaque personnelle et directe ». « Cette danse nue et silencieuse sur un autel sacré est choquante, outrageante. Au sens du blasphème. (…) Mais quel est le message puisque l’on parle d’injure ? L’artiste nous indique qu’elle ne sait pas elle-même… » 

L’artiste se défend en évoquant une simple « performance artistique »

« réalisée dans le cadre d’un festival d’art contemporain. Pour ménager un effet de surprise, elle aurait refusé de dévoiler aux organisateurs le contenu de sa performance. »

Lire la suite de l'article

En Bosnie, les catholiques sont des citoyens de seconde zone

Mgr Franjo Komarica, évêque de Banja Luka et président de la conférence épiscopale de Bosnie-Herzégovine, déclare à l’Aide à l’Église en détresse :

K"Des personnalités politiques occidentales devraient exercer des pressions sur les politiciens bosniaques pour que les réfugiés de guerre catholiques puissent enfin retourner en Bosnie ».

« Pendant des années, les Croates catholiques n’ont pas vu un seul centime des fonds accordés par la communauté internationale pour encourager le retour d’anciens réfugiés. Personne n’élève la voie en leur faveur. »

« Après l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne, de nombreux Croates sont certes devenus citoyens de l’UE à travers leur passeport, mais en Bosnie, ils sont des citoyens sans droits fondamentaux définis ». « Rares sont les personnalités politiques sur place qui s’engagent en faveur des nombreux catholiques croates dépossédés, notamment dans l’entité de la république serbe de Bosnie. Toutefois, ces derniers jours, quelques promesses ont été faites, qui ont éveillé l’espérance de temps meilleurs, du moins pour certaines de ces personnes discriminées»

« Ce pays qui a été scindé en deux parties d’une manière artificielle et injuste suite aux accords de Dayton de 1995, sombre aujourd’hui dans le chaos social et politique. La seule perspective d’avenir que nous voyons est un chaos contrôlé par l’Union européenne et les États-Unis. Mais toute l’expérience d’après-guerre montre que la vie ne peut pas fonctionner ainsi. C’est une trahison des valeurs et principes européens, une preuve de mépris des accords internationaux et une honte autant pour les politiciens locaux que pour les

Lire la suite de l'article

En Avent avec les Chrétiens d'Orient

OO_173x180_urgence_GIF01C’est bien volontiers que je relaye cet appel de l’Oeuvre d’Orient pour venir en aide aux Chrétiens de Syrie, oubliés des médias mais si proches de Dieu. Vous retrouverez cet appel en haut de notre colonne de gauche :

“La situation dramatique vécue par le peuple syrien nous choque et nous interpelle.

Ce qui se passe dans ce pays est un défi à l’humain et une atteinte à nos principes religieux. Nous croyons que l’homme est façonné par le souffle de Dieu. Porter atteinte à l’être humain quel qu’il soit, et pour quelque raison que ce soit, c’est porter atteinte à Dieu.

L’affrontement dont la Syrie est le théâtre et les moyens utilisés par les forces en présence non seulement provoquent des dégâts considérables, matériels et humains, mais tuent l’âme d’un peuple, dont l’une des richesses est d’avoir vécu dans une cohabitation multiséculaire. Cette situation crée des ruptures qui pourraient devenir irréversibles.

Comment dès lors espérer que la paix et l’harmonie puissent s’installer dans ce pays meurtri ?

Nous élevons la voix aujourd’hui :

  • parce que nous sommes convaincus que la paix est un impératif absoluet qu’il n’y a pas de paix sans justice, et parce que nous croyons que cette paix est un don que Dieu fait à tous les hommes.
  • Et pour dire au peuple syrien que nous sommes à ses côtés dans son malheur.

Être à ses côtés n’est pas seulement une posture morale dont notre distance géographique limite le contenu et la portée, mais c’est aussi dire

Lire la suite de l'article

Violence antichrétienne des militants de l'avortement

en Argentine. Le calme dont font preuve les chrétiens face aux excités est impressionnant. Des femmes pro-avortement agressent des jeunes  catholiques qui prient devant une église. La phrase entendue dans la vidéo entre les «  Je vous salue Marie » est la suivante:  Iglesia basura vos sos la dictadura. Eglise, ordure, vous êtes la dictature.…

Lire la suite de l'article

Des moines bénédictins persécutés à Jérusalem

Lu dans Le Figaro :

"Crachats, pneus crevés, graffitis blasphématoires: les moines bénédictins de l'abbaye de la Dormition, à Jérusalem, sont depuis plusieurs mois la cible d'un harcèlement incessant. Début octobre, la tension est montée d'un cran lorsqu'une quinzaine de tombes ont été vandalisées dans un cimetière protestant attenant au monastère. «Nous ne sommes plus dans le cadre d'une simple querelle de voisinage, s'inquiète le Frère Nikodemus, porte-parole de la communauté, et nul ne sait comment tout cela va finir…»

Les douze moines et la vingtaine d'étudiants qui ont élu domicile au sommet du Mont Sion, à deux pas de la Vieille Ville, imputent leurs tourments à de jeunes extrémistes juifs qui gravitent autour de l'école talmudique voisine. […]

[L]es autorités ne montrent qu'un empressement limité à réprimer ces agissements."

Lire la suite de l'article

L'église saint Vincent-de-Paul de Carcassonne victime d'un incendie d'origine criminelle

Lu ici :

"Dans la nuit de dimanche à lundi, l’église saint Vincent-de-Paul du quartier Ozanam a été la cible d’un incendie d’originaire volontaire. Des objets de liturgie ont été détruits. Le feu a également endommagé le chœur et la sacristie.

«On s’indigne toujours avec force et détermination lorsque l’on touche à une synagogue ou à une mosquée». Le visage fermé et la voix grave, Jean-Claude Pérez a condamné hier après-midi, avec la plus grande fermeté, «l’acte scandaleux et intolérable» dont la chapelle saint Vincent-de-Paul a été la cible dans la nuit de dimanche à lundi. «Je trouverai scandaleux que l’on banalise un tel acte lorsqu’une église est touchée», martèle encore le député-maire, devant des objets de culte noircis par les flammes et rendus difformes sous l’effet de la chaleur.

Vandalisme (camabriolage susuivi d’un incendie pour effacer les traces ?) ou acte prémédité, les services de police qui ont ouvert dès hier matin une enquête, n’excluent pour le moment aucune hypothèse, mais il ne fait aucun doute que le feu a été mis de façon délibérée (…)

À quelques mois d’échéances électorales et dans un climat général de plus en plus délétère, l’indignation est perceptible. «C’est un acte parfaitement inexcusable», affirme pour sa part le sous-préfet Sébastien Lanoye, venu lui aussi apporter son soutien à la communauté catholique, au nom de l’État. Luc Caraguel, le vicaire général du diocèse, manifeste la même indignation".

Lire la suite de l'article

Le cimetière de Bonnebosq (Calvados) profané

Ces quelques lignes dans la presse locale :

"La stèle de la tombe d’une enfant âgée de trois ans a notamment été volée. Trois autres plaques d’ornement, situées à proximité, ont été cassées et laissées sur place.

Les tombes vandalisées appartiennent à des familles distinctes. Les auteurs des faits sont toujours recherchés par la compagnie de gendarmerie de Deauville".

Lire la suite de l'article

Le christianisme, religion la plus agressée en France

Alexandre del Valle, journaliste et géopolitologue, compare notamment les chiffres de l'Observatoire de l'islamophobie (qui pointe une augmentation de 11% des actes islamophobes sur les 9 premiers mois de l'année par rapport à l'année précédente) et ceux de l'Observatoire de la christianophobie :

Selon l’Observatoire national contre l’islamophobie, les actes islamophobes sont en hausse de 11,3% sur les neufs premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2012.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/ophislamophobie-ou-sentiment-anti-religieux-global-chiffres-actes-anti-musulmans-antisemites-ou-anti-chretiens-et-maniere-dont-o-909624.html#kvbjyexoJ3g8UEt6.99

"L'augmentation des actes islamophobes est inquiétante. Pour autant les agressions de musulmans en raison de leur appartenance religieuse sont-elles plus importantes que les agressions christianophobes  ?

Les chiffres sont difficilement comparables car l'Observatoire de l'islamophobie dans son recensement ne fait pas la distinction entre ce qui relève de la critique de l'islam et ce qui relève de l'agression tandis que les critiques de la religion chrétienne ne sont pas classées dans la catégories des actes christianophobes. Les chiffres de l'islamophobie englobent les "actions et menaces", mais sur les 157 actes recensés très peu concernent des agressions physiques ou des destructions de mosquées. Il s'agit essentiellement de critique de la religion islamique et on y inclut par exemple des gens très "laïcards" qui seraient un peu blasphémateurs. En revanche, depuis 9 mois l’Observatoire de la christianophobie a recensé 250 manifestations publiques de christianophobie : notamment 8 agressions de prêtres, 17 tentatives d’incendies et incendies d’églises ou de lieux de culte chrétiens, 25 cas de profanations et actes de vandalisme de cimetières chrétiens et 70 cas de

Lire la suite de l'article