Carriérisme ministériel

Jacques Bichot critique le rythme effréné des remaniements et des changements d'attributions ministérielles :

"Reste à constater ce que sont aujourd’hui les remaniements ministériels
: des occasions pour le Prince de distribuer promotions et punitions.
Une responsabilité ministérielle n’est pas tant l’occasion de servir
son pays en dirigeant une partie de l’administration publique et en
prenant des décisions en cohérence avec les autres membres du
gouvernement, qu’une étape dans une carrière."

5 réflexions au sujet de « Carriérisme ministériel »

  1. Journé Nicolas

    Les ministres paraissent être traités comme les serviteurs philippins au royaume du Quatar ou autre régime tribal.
    On prend et on jette quand ça n’est plus utile.
    La population active devrait méditer sur la protection qui est la leur. Imaginez un peu qu’un patron du privé agisse comme vient de le faire le chef de l’état? Bernard Thibault ne dirait rien car il serait mort d’une crise d’ahurissement aigü!

  2. Jean

    Du point de vue étymologique, “ministre” signifie “serviteur”. “Ministre du culte” = serviteur de Dieu. “Ministre de la Ripoublique” = serviteur des ripoux.
    On voit maintenant Laporte se lâcher sur Dati et Kouchner, mais que ne leur a-t-il rien dit quand il était secrétaire d’Etat ?
    http://www.lefigaro.fr/politique/2009/06/30/01002-20090630ARTFIG00397-chasse-du-gouvernement-laporte-tacle-kouchner-et-dati-.php
    On a vu Devedjian insister pour avoir un portefeuille consacré à la Relance, dont il faudra nous expliquer l’intérêt…
    Avoir des ministres d’ouverture c’est aussi utile pour un président en vue d’une réélection souhaitée, mais pas pour son pays.

  3. Jean Theis

    A part quelques froissements de susceptibilités, un ministre (même un jour seulement) aura toujours le titre de ministre, les avantages d’un ancien ministre, une retraite de ministre, etc.
    Donc les chaises musicales sont de leur intérêt. On ne voit pas pourquoi Mme Boutin gémit. De toute façon elle aura sa retraite et ses avantages fiscaux et autres de ministre.
    A un moment où tant de salariés deviennent des chômeurs, ces criailleries sont vraiment indécentes.

Laisser un commentaire