Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Cardinal Sebastián Aguilar : “l’homosexualité est une manière déficiente de manifester sa sexualité”

Mgr Fernando Sebastián Aguilar, archevêque émérite de Pampelune (Espagne), âgé de 84 ans, fait partie des 3 nouveaux cardinaux âgés de plus de 80 ans, nommés par le pape François. Il vient de déclarer dans le journal espagnol Sur de Malaga :

S"Qui suis-je pour juger les homosexuels ? Une chose est de manifester de l’affection à une personne homosexuelle et une autre c’est de justifier moralement la pratique de l’homosexualité.

A une personne, je peux lui dire qu’elle a une déficience qui est ce qu’elle est, mais ça ne justifie pas que j’ai arrêté de l’estimer et de l’aider. On va être à ses côté, mais l’Eglise ne peut pas changer les exigences de la morale. L'homosexualité peut être soignée avec un traitement adéquat.

Avec tout mon respect, je dis que l’homosexualité est une manière déficiente de manifester sa sexualité, parce que cette dernière a une structure et un but, la procréation. Dans notre corps, on a tous des déficiences. Moi j’ai de l’hypertension. Dois-je m’énerver parce qu’on me le dit ? C’est une déficience que je dois corriger comme je peux.

Dire qu’être homosexuel est une déficience n’est pas une offense, c’est une aide parce que beaucoup de cas d’homosexualité peuvent être récupérés et normalisés avec un traitement adéquat. Ce n’est pas une offense, c’est de l’estime."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

18 commentaires

  1. Intéressant débat, sauf que pour moi si il y a un handicap à l’altérité sexuelle pour les personnes homosexuelles qui se disent subir une attirance pour les personnes de même sexe, cette attirance, semble-t-il, n’est pas que physique mais aussi affective (et la sexualité n’est pas que physique ou alors reprenons le terme de génitalité cher à Philippe Arino si je ne m’abuse)…
    Le souci est que nous n’avons pas localisé l’origine de cette incapacité à aimer d’amour et à désirer l’autre sexe…
    On a montré du doigt les mères possessives, les pères inexistants pour les garçons, la gémellité,un problème hormonal, un désir d’un enfant de l’autre sexe chez les parents, perturbant la construction identitaire de l’enfant répondant à leur désir, l’écœurement ou le diktat de la pornographie et j’en passe.
    Rien de claire ni de définitif…
    N’ayant pas l’origine (multiple?) de cette inaptitude comment peut-on penser être assuré de la traiter et la solutionner définitivement.
    Il semble que certains parents aient tenté, en toute honnêteté, un couple classique pour finir par briser leur famille en cédant finalement à l’appel de l’homosexualité et de l’amour du même.
    Pouvons nous honnêtement proposer un “traitement” alors que le seul connu aujourd’hui est l’abstinence si difficile à mettre en avant dans notre société épicurienne de l’épanouissement par le plaisir avant tout?
    Que dire alors des personnes bisexuelles que j’avoue ne pas comprendre puisqu’elles peuvent vivre un couple classique dans un bonheur physique partagé, que n’ont-elles besoin de relations homosexuelles en prime?
    Est-on alors dans le vice au sens Mal du terme ?
    Le sujet me semble d’une grande complexité et vu que nous le normalisons ce n’est pas demain que la recherche s’attachera à trouver le sens et les raisons de ces sexualités et couples atypiques…Et donc ne proposera de vrais solutions.
    Le dressage mode USA me semble assez barbare..
    Pour moi il ne reste que la morale et la foi…Chemin combien ardu pour ces personnes qui ont toute ma compassion et mon admiration (Philippe si tu me lis…), chemin si personnel que j’avoue ne pas me sentir le droit de le proposer à autrui…

  2. Bravo à ce nouveau cardinal pour avoir dit la vérité. Et courage à lui, car avec de tels propos, la meute de la bienpensance LGBT ne devrait pas tarder à lui tomber dessus.

  3. Juste petite remarque pour le titre: Sebastián est le patronyme paternel employé en Espagne quand l’on ne donne pas le patronyme complet Sebastián Aguilar…pour le nouveau cardinal émérite de la Navarre espagnole. Sur le coup je me suis demandé qui était le Cardinal Aguilar!
    Depuis de longues années, Mgr Sébastián a dit des choses percutantes et anti-conformistes par rapport au politiquement correct y compris parfois “catholique”. C’était “un régal” de l’entendre. Il a été sûrement un excellent exemple pour des évêques plus jeunes comme ceux d’Alcalá de Henares, Saint Sébastien, Cordoue, et d’autres encore, qui montent au créneau pour annoncer sans relâche ce qui doit être dit.

  4. Une lecture rapide m’a fait lire “différente” au lieu de “déficiente” dans le titre. Autant vous dire que j’ai eu un choc en le lisant !

  5. Il y a une vérité simple que le comique Bigard a vulgairement exprimé et qui à l’applaudimètre recueille de nombreux suffrages loin d’analyses alambiquées, j’en écrit la synthèse sans la vulgarité :
    les gens sont tellement conditionnés par “le sexe et les copains / copines à tout prix” que les gens délaissés s’inventent une sexualité différente si ils n’en ont pas de normal.
    En bref je cite quand même Bigard :
    “il faut aussi que les petits gros y aient [des relations sexuelles]”
    Cet homosexualité qu’on nous sert est le retour de frustrations créées par les médias qui n’acceptent pas le célibat ou une vis non tournée vers les structures mainstream de vie sociale : sorties, concerts, restos, sexe, etc….
    En bref pas de droit à la différence.
    De nombreux jeunes alimentés par la propagande homo dès l’école tombe dans le panneau, mais il y aura des retours de batons c’est sûr.
    De plus une certaine vulgarité sociale fait que les gens normaux de certains milieux intelectuels ou bien élevés sont mis dans cette catégorie.
    Il est toujours curieux d’entendre des prolétaires de base, notamment dans les services de police, voir des homosexuels là où il y a des intelectuels ayant fait autre chose que des écoles de commmerce.
    On ne peut que sourire devant les “confidences” d’agent de la DCRI affirmant que plus de 50% du personnel de l’Assemblée Nationale est homo ! Ils doivent confondre avec ceux qui savent lire !
    Cette sorte d’homosexualisation obsesionnelle est l’équivalent des blagues sur les blondes pour les femmes : une chasse à un certain état d’esprit intelligent, beau et mesuré, est ouverte.
    Quand on parlé une fois dans sa vie aux beaufs des services de police ou soi-disant secrets on comprend que leur pipo analyse de la société repose surtout sur leur petit niveau tant intelectuel que physique.
    Le livre des critiques des carnets noirs d’Yves Bertrand est plus que symptomatique.

  6. Bravo à ce cardinal d’affirmer sans agressivité que les comportements homosexuels n’ont pas à être banalisés et encore moins normalisés. J’eus aimé qu’il parle de “comportement peccamineux”, au même titre que l’adultère par exemple. On est dans le “va et NE PECHE plus”. Le Christ pardonne tous nos péchés dans la mesure où avec un regret sincère,nous faisons une démarche de demande de pardon. Cette notion de “péché”, qui touche chaque homme, n’est pratiquement plus utilisée et pourtant…Il n’y a pas lieu d’avoir honte d’utiliser ce mot ! En tout cas c’est mon point de vue…

  7. En réponse à logorrhée.
    Comment pouvez-vous dire qu’il ne “reste que la morale et la foi” si vous y croyez, et juste après: “j’avoue ne pas me sentir le droit de le proposer à autrui.”
    C’est comme ne pas tendre une main à quelqu’un qui se noie,ou encore tourner la tête devant un crime qui se passe devant vous, sans aller aider la victime..ce qu’on voit tous les jours à Paris quand quelqu’un est agressé…le courage !! l’Amour! Le Christ n’est-IL pas allé jusqu’à la Croix pour nous montrer qu’il ne faut pas avoir peur de dire la vérité? comme cet évêque…il ne fait que dire la vérité.
    La vraie compassion n’est pas de laisser la personne dans l’enfer qu’elle croit avoir choisi, mais de lui dire avec tout notre amour qu’elle se trompe en croyant vivre là le véritable amour.
    Si nous croyons vraiment en l’Amour de Dieu pour nous, nous devons le proposer à tous ceux que nous voyons et aimons, et il ne faut pas voir peur d’aimer en vérité;sinon, nous nous trompons nous-même . Beaucoup ont besoin de ré-entendre la Vérité , car ils n’en connaissent que les rudiments.Même chez les chrétiens, qui souvent ne donnent pas forcément envie….
    Quant aux autres problèmes que vous soulevez, sur le pourquoi de ces tendances et diverses sexualités, il ne faut pas aller très loin non plus pour trouver la réponse à ces questions:la sexualité est LE POINT central qui unit l’Homme au Créateur, de par le fait que Dieu , qui est VIE, se donne en donnant la vie, et la vie, en l’Homme , passe par ce qu’il est avant tout dans sa sexualité,faite pour donner la vie et vivre le véritable amour dans un vrai épanouissement sexuel…..ce dont on est bien loin!
    . Il est donc “normal ” et logique, que tout ce qui touche à la sexualité humaine soit le point central du combat POUR ou CONTRE la VIe; d’où toutes ces déviances et tous les errements de l’Homme en ce domaine, porté à ne plus écouter que lui et ses bas instincts . Facile!
    Vous savez, demander au sujet des bixuels pourquoi? je dirai juste, parce que l’homme-homme ou femme j’entends- s’il ne fait qu’écouter son propre moi et se laisser gagner par ce qu l’entoure, qui incite tout le monde à tromper tout le monde et à exploiter tout dans ce domaine, , à faire toutes les expérience, il n’est pas anormal qu’arrive tout cela…aucune limite aux désordres humains. Au nom de quoi ne ferai-je pas tout cela? si j’ai envie…tout cela est fait pour tuer le corps et l’âme de chaque être humain;
    Car le grand combat de la vie et de la mort ne finira qu’à la fin des temps.
    A nous de le comprendre et de trouver les réponses, de plus en plus évidentes!!
    En tout cas, pour l’homosexualité des filles, de + en plus jeunes, sachez que personne ne le dit, car cela remet en cause la pilule et l’avortement,et la soi-disant libération de la femme, mais elles sont tellement dégoûtées des expériences sexuelles ratées évidemment -car à 14 ans, que voulez-vous? ce n’est pas d’une romantisme absolu!-qu’elles se tournent vers le même sexe afin, croient-elles de moins souffrir-à tous points de vue-
    Bref, tout ce qui s’implante sur de telles blessures ne peut être guéri et sauvé que par Dieu…il faut le dire et le redire, de + en + car LUI seul sauve.
    Alors, oui, le pb est à la fois complexe et pas du tout…car au final, cela ne revient -il pas à nous demander si oui ou non nous voulons VIVRE, tout simplement?en reconnaissant que notre corps nous apartient certes car il nous est donné, mais Vient de Dieu avant d’y retourner, alors, le plus simple ne serait-il pas de LUI demander à LUI comment fonctionner au mieux pour arriver à la plénitude de l’Amour, et de descendre de nos petits perchoirs miteux pour enfin aller respirer l’air des vrais sommets? Car enfin… si l’Homme et la femme dans leurs désordres était rayonnants et attirants, Beaux et respirant la sexualité épanouie,étaient heureux ainsi, la question ne se poseraitpas, je dirai…OK, on fonce..Mais là…on est loin du but, puisque tout est fait pour tuer l’Amour…et dégoûter de l’Amour…en faisant croire aux gens que là est leur bonheur..Alors, ne tombons pas dans le panneau!!

  8. Très enrichissante réponse résurrection, je vous en remercie… à laisser résonner..

  9. Un des plus profonds désirs de l’homme est l’amitié .Pour nombres de personnes qui se disent homosexuelles , le moteur souvent inconscient est ce besoin d’amitié .
    Mais qui parle d’amitié aujourd’hui ?
    Les personnes homosexuelles pour justifier leur tendance ne parlent en fait que d’amitié même s’ils utilisent le mot amour . L’amitié c’est de l’amour sans sexe car” il n’y a pas besoin”,” cela n’a pas de sens”.Beaucoup de personnes homosexuelles ont “un ami” officiel et vivent leur vie sexuelle ailleurs.
    Les personnes qui se croient homosexuelles ne sont pas malades :RIEN , pas une cellule , pas un neurone ,pas une spécificité ADN ne permettent de définir cette différence.
    C’est une illusion .
    Le terrain (encore vierge)à explorer serait de comprendre des mécanismes de cette illusion : de même vous VOYEZ un oeuf sortir de l’oreille d’un illusionniste alors que vous savez qu’il y a un truc ,de même il faudrait approcher l’illusion de l’homosexualité .
    Repenser à ce besoin d’amitié qui est inscrit au fond de chacun de nous est un beau chemin pour sortir de l’impasse de l’homosexualité .
    Pour notre seigneur Jésus Christ l’amitié était fondamentale :
    “Je vous appelle mes amis !”

  10. Étant donné que la tentation (même homosexuelle) n’est pas un péché, il serait bon de rappeler l’existence de l’abstinence, il y a plein de gens qui la pratiquent, y compris hétéro, et ce n’est pas une maladie.

  11. Ce n’est pas déficient, c’est contre-nature, c’est dans le désordre, et cela provient comme le dit l’Apôtre dans le premier chapitre de l’épitre aux Romains d’un châtiment suite à l’impiété.

  12. Les propos de ce cardinal sont particulièrement intéressants, et charitables, de la vraie charité, celle qui ne nie pas la vérité, vis à vis des homosexuels.
    Si l’on s’en tient à l’ordre naturel, biologique, accessible aux croyants et non croyants, la sexualité est la fonction biologique qui permet le renouvellement des générations.
    Donc elle est forcément hétérosexuelle …
    Le terme même d’hétérosexuel” est un pléonasme!
    Et le terme d’ “homosexuel”, un non-sens. il faudrait parler “d’utilisation de la sexualité vers une personne de même sexe”, c’est effectivement un peu long !
    Bien sur chez l’humain, fait à l’image de Dieu, .., la sexualité est beaucoup plus que seulement biologique , elle allie l’affectif et le spirituel.
    Mais cette vérité biologique basique reste vraie, et la nier annihile tout discours.
    Je n’ai jamais rien lu d’aussi beau et profond et accessible, sur la théologie du corps de Jean Paul II que le petit opuscule d’Aline Lizotte : “le don des époux”, que je vous recommande.

  13. “un traitement adéquat” !!!
    J’espère ne pas avoir compris que cette phrase nous ramenait au “jardin d’acclimatation” le roman d’Yves NAVARRE.

  14. L’homosexualité n’est pas une maladie et elle ne se soigne pas !
    Si elle se soignait il n’y aurait tout simplement pas ou plus d’homosexuels.
    Aucun Laboratoire ne peut déceler si vous l’êtes par une prise de sang !
    C’est un défaut ou un handicap et qui n’est pas fondamentalement pire que d’être un menteur, un meurtrier, une nymphomane, un cleptomane, un voleur, un handicapé moteur, un déficient visuel etc.
    On accepte plus facilement les handicaps physiques ou ceux qui ne se voient pas.
    Vous pouvez fréquenter très longtemps des voleurs tout simplement parce que vous ne savez pas qu’ils le sont.
    L’homosexualité a toujours plus ou moins existé, mais elle a tendance à se multiplier et à proliférer dans les sociétés corrompues ou décadentes.
    Certains naissent homosexuels mais beaucoup le deviennent…
    Mouvement féministes, égalitarisme à tout crin et masculinisation de plus en plus évidente de la femme sont, de manière certaine, des catalyseurs de l’homosexualité qui contribuent à son expansion.
    Les garçons se dévirilisent et ne voient plus dans les filles en pantalon l’être complémentaire…
    Les filles finissent par succomber à des filles devenues de véritables garçons manqués…
    Des garçons mariés finissent par être attirés par des garçons qui sont plus féminins et plus soumis que leur propre épouse…
    Commençons par nous interroger sur la société que nous avons crée et qui génère la même chose que la Grèce antique ou que Sodome et Gomorrhe…
    La tendance homosexuelle existe probablement de façon plus ou moins latente et ne se développe que dans un certain terreau…
    Dans le sexe pour le plaisir plutôt que pour reproduire.
    Elle est peut être aussi une façon d’échapper à la contraception…
    Nous avons tous une ou plusieurs croix à porter, les homosexuels portent la leur.
    On ne doit pas accepter l’homosexualité comme une norme, elle ne saurait l’être.
    On ne doit pas accepter non plus sa progression
    Par contre les personnes doivent être respectées !
    On ne choisit pas ses défauts ou handicaps, on vit avec.

  15. @ duport a bien dit les choses, il-y-a plusieurs “homosexualités”, l’âme humaine est complexe, le sujet nous entraînerait si loin ! En FAIT, à toute époque, sous toutes les civilisations, on CONSTATE chez de petits enfants des “tendances” non pas sexuelles mais comportementales proches du sexe opposé, “garçons ou filles manqués”. Ces tendances semblent tellement innées, engendrent plus tard de telles souffrances qu’elles devraient susciter la compassion de ceux qui sont nés “normaux”. Ainsi, certaines sociétés tolèrent ces efféminés, pour ne parler que des invertis masculins, au prix, toujours, d’une certaine marginalisation. Saint Paul parle plus du péché sexuel (luxure) entre personnes du même sexe que de cette inversion qui prend naissance dans la petite enfance, avant que n’apparaisse un quelconque rapport avec le plaisir sensuel. L’Ancien Testament précise des lois sévères car l’homosexualité y est en cause comme nuisant à la reproduction du petit peuple élu.Or, je le répète, ce phénomène est universel ! Toute époque décadente, également, promeut la sexualité débridée comme “drogue” du peuple ou seulement d’élites privilégiés et Dieu nous montre le chemin de la pureté, de l’abstinence, de la continence, Il donne le libre arbitre ! Mais l’homosexualité innée, si elle existe bien réellement ( mon avis est critiquable) demeure un mystère. N’y voyons surtout pas que le côté débauché et pécamineux et soyons compatissants.

  16. Le Cardinal Sebastián Aguilar affirme: « L’homosexualité peut être soignée avec un traitement adéquat ».
    Pourquoi oublie-t-on que Jésus a le pouvoir de libérer une personne de l’homosexualité ?
    Pourquoi laisse-t-on souffrir les homosexuels sans leur apporter cette Bonne Nouvelle ?
    Cherchez dans la Bible, dans le livre Lévitique chapitre 18, verset 22 et vous lirez « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on fait avec une femme : c’est une abomination ».
    Si Dieu dit que c’est une abomination, donc l’homosexualité est une malédiction. Elle n’est pas une maladie.
    Demandons à un prêtre de couper cette malédiction, puis de chasser les esprits impurs d’homosexualité, d’impureté, de traumatisme, de blessure et toutes les autres pratiques qui pourraient être à l’origine de liens maléfiques…Et Jésus libère et guérit. Proclamons Ses Merveilles !

  17. Un sexologue et consieller conjugal du CLER, m’expliquait un jour que, bien que ne sache pas précisément d’où vient l’homosexualité, on a qund même quelques études scientifiques qui ont été menées. l’attirance est générée par la production de certaines hormones. Les femmes produisent ces hormones en voyant des hommes et inversement. Mais on a constaté que certaines femmes produisaient ces hormones en voyant des femmes et certains hommes en voyant des hommes.
    Et même on a constaté que ce n’était pas binaire et qu’il y avait plein de nuances entre les 2 extrêmes, càd que certains peuvent produire beaucoup de ces hormones ou peu ou alors en produire en voyant hommes et femmes…
    Bref, il y a quand même quelque chose de l’ordre du chimique du corps humain. Ce n’est pas uniquement du psy.
    Ma compréhension c’est que pour certains homosexuels (ceux notamment qui le sentent depuis tout petit), il y a un bug hormonal qui vient perturber leur construction affective.
    Et ça n’a rien d’étonnant: d’autres zones du cerveau peuvent être déficientes pour cause hormonale et c’est bien pour ça que certaines personnes qui ont des troubles du comportement (angoisse maladive, toc, etc…) peuvent être soignée en prenant des médicament qui sont des molécules qui viennent combler le déficit ou contre la surproduction de certaines hormones.
    Tout cela sont des pistes, mais nous sommes loin de bien comprendre toutes ces maladies et loin de bien comprendre les causes de l’homosexualité, qui je reste convaincue, sont multiples.

  18. J’avais vu juste dans mon commentaire du 20 janvier (en même temps, c’était facile) :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/culture_de_mort_homosexualit/

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services