Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Politique en France / France : Société

Carcassonne : des fidèles caillassés pendant la messe à Saint-Joseph

Après une violation si marquée de la liberté de culte et d'une atteinte à des citoyens en haine de leur foi, nous attendons les réactions normales du nouveau chef de l'Etat, de son gouvernement et de son ministre des cultes. Et qu'on ne nous dise pas qu'ils font le pont de la Pentecôte après avoir bafoué le jeudi de l'Ascension :

"Hier, à 18 h 20, alors que l’abbé Roger Barthès commençait à célébrer la messe, quatre jeunes, âgés de 14 à 18 ans, ont fait irruption dans l’église Saint-Joseph, avant de lancer des poignées de cailloux sur les 150 fidèles présents à l’office. Aussitôt, des hommes se sont lancés aux trousses des jeunes trublions, mais en vain. Ils sont parvenus à s’évanouir dans la nature, en se dirigeant vers la cité La Conte.

Interrompue par cet imprévu regrettable, la messe a finalement pu se poursuivre jusqu’à son terme. Si personne n’a été blessé et que rien n’a été cassé au sein de cette église, sise le long de l’avenue Jean-Moulin, les paroissiens, dont beaucoup sont des personnes âgées, ont été fortement choqués par le geste peu respectueux de ces jeunes d’origine maghrébine. L’un des paroissiens s’est d’ailleurs rendu au commissariat, hier soir, pour y faire une main courante et apporter l’un des cailloux jetés…

Cette affaire rappelle étrangement le caillassage dont avaient été victimes les fidèles de la paroisse de Saint-Jacques, dans le quartier du Viguier, le 2 novembre 2010. Ce jour-là, une statue de la vierge avait été légèrement endommagée. On se souvient également qu’une messe de réconciliation avait été célébrée par Monseigneur Planet, évêque de Carcassonne et Narbonne, quelques jours après, en présence de l’imam du Viguier, Mohamed Hanou…"

Partager cet article

17 commentaires

  1. Messe de réconciliation?
    Ce ne sont pas des musulmans qui ont agressé des catholiques dans leur lieu de culte?
    Dans ce cas, ce ne serait pas logiquement aux musulmans de demander pardon aux catholiques?

  2. Ces petites pourritures se sentent de plus en plus fort parce que les autorités ne font rien pour défendre les chrétiens, et ils savent bien que les seules victimes qui soient considérées, ce sont eux…

  3. “Réconciliation” en forme de dhimitude.
    Tout est inversé… autant leur dire “voyez on ne vous en veut pas ils peuvent recommencer.
    Imaginons un instant une situation symétrique ; que seraient les réactions du gouvernement, des médias, (et de la majorité des évêques)…? On ne le sait que trop!

  4. Mais n’y avait-il pas eu au préalable provocation de la part des catholiques qui, on le sait, ont l’outrecuidance d’observer une doctrine condamnée par le prouphaite, et portent la responsabilité des croisades ?
    Autrement, on ne saurait s’expliquer cette petite chamaillerie de la part de fidèles d’une religion chargée d’amour et de paix, par ailleurs écrasés sous l’intolérance, la discrimination, et aussi le poids de l’inquisition.

  5. L’efficacité des “messes de réconciliation” semble évidente…

  6. Les musulmans prennent la mansuétude et la volonté de vivre avec eux des chrétiens pour de la faiblesse et de la sottise.
    A force de tendre l’autre joue quand on nous frappe, on se retrouvera à genoux, vendus par les politiciens et notre clergé angélique.

  7. Merci au SB pour l’actualité d’aujourdhui : Carcassonne ce sera Zanzibar dans 20 ans .

  8. Ce n’est que le début

  9. Sauf erreur de ma part, c’est la seconde fois que cela se produit à Carcassonne ?

  10. Le ministre, bien sûr, va se déplacer, n’est-ce pas ?

  11. @Nemo : pas dans 20 ans, dans 6 mois…
    Imaginons deux secondes la situation inverse : une bande de petits blancs-becs français de souche allant caillasser les fidèles de la mosquée du coin pendant la prière du vendredi…
    Et hop, on aurait droit aux lamentations habituelles du long cortège des pleureuses officielles, préfet et député en tête, s’offusquant du retour de la Bête, la larme au groin et la cravate en deuil…
    Mais ne rêvons pas, nous sommes des Catholiques et des Français… Autant dit l’avant-garde des cocus, tout juste bons tendre l’autre joue et à servir de moutons expiatoires à de futures hordes talibanisées à coup de subventions et de repentance…

  12. Avant qu’il ne soit trop tard, il serait peut-être temps que les laïcs catholiques lucides exigent de la CEF qu’elle supprime le SRI !
    Imaginez un instant quelle serait la situation de l’Eglise en France s’il avait existé un Service des Relations avec le Nazisme dans les années 1930 ! …

  13. La provocation c’est que des catholiques existent encore dans une terre désormais considérée comme faisant partie de l’Oumma et dans la soumission.
    Certes ce sont des petits voyous mais ils ne font que mettre en application un état d’esprit de plus en plus généralisé.

  14. Comme Exupery, je n’ose imaginer le vacarme médiatique si de jeunes “fachos” avait caillaissé une mosquée ou un synagogue. Nous avons là la preuve que l’indignation médiatique est avant tout à visée politique, il n’y a aucune espèce de véritable compassion.

  15. Le Salon Biege nous tiendra-t-il au courant si un évêque catholique organise une veillée de prière en réparation de cette agression et si un mouvement cahtolique appelle à une manifestation pacifique pour protester contre ces agressiosn ktophobes?
    Je m’y joindrai bvolontiers
    Très sainte Trinité, nous t’adorons

  16. Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne respectent plus leurs pères, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de personnes, alors c’est le début de la tyrannie.
    Platon IVe siècle avant Jésus Christ

  17. @LePog
    Oui c’est toujours vrai, mais à l’époque de Platon c’était le sort de la Cité qui était en jeu. Maintenant c’est le sort du monde Occidental et de la Civilisation qui se joue.
    Lorsque la catastrophe éclatera, les premiers responsables seront ceux qui en seront surpris. Ils n’ont pas voulu voir par asservissement à des idéologies débiles ou perverses.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]