Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Espagne

Campagne choc contre l’avortement en Espagne

A l'initiative du Centre pour la réforme bioétique et du site Internet AbortoNo.org (âmes sensibles, s'abstenir de cliquer), un bus recouvert d'images géantes de bébés avortés à 10, 11 et 24 semaines de gestation circule dans les rues de Madrid pour montrer la réalité de l'"IVG" et réveiller les consciences (photo du bus). Le secrétaire général adjoint du PSOE (parti socialiste) dénonce le "terrorisme" d'une telle campagne de publicité, délaissant, comme à l'acoutumée, la question de fond pour celle de la forme.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. Pour répondre au PSEO : l’horreur n’est pas de montrer les photos mais d’avoir promu des lois qui permettent ce massacre !

  2. Ouch… Si cette campagne n’était pas visible des enfants, je la soutiendrai à 100%…
    Là, je suis bien plus partagé…

  3. Bravo ! Qu’attend on en France pour faire la même chose ? Les UMPS n’hésitent pas à faire des campagnes de réalisme quand il s’agit des accidents de la route…..

  4. Comment peut on imaginer la terreur du bébé à naître quand il sent les instruments de charcuterie qui vont le réduire à l’état de bouillie sanguinolente.
    Il faut montrer le crime et ses conséquences pour mieux le combattre !

  5. De quoi traumatiser des enfants qui n’y sont pour rien, non? Et pourtant Dieu sait si je me bats contre l’avortement!

  6. L’avortement est un meurtre, faire circuler en public des images d’horreur est un crime commis par des gens qui ne respectent pas les enfants (ni les autres).

  7. La politique de l’autruche est la pire des politiques .Faire comme si l’horreur des enfants avortés n’existait pas est la vraie “t’erreur”.

  8. Ces images sont certainement horribles, mais sans doute nécessaires et hélas, les enfants aujourd’hui voient tant d’horreurs complaisantes à la TV ou au cinéma que malheureusement, ils ne sont plus si sensibles je le crains !
    Il faut probablement un électrochoc dans cette société aseptisée pour tout ce qui touche à la mort, spécialement en milieu hospitalier, les médecins y ayant leur large part de responsabilité, mais la réalité est tout autre et il faut la regarder en face.

  9. Tout-à-fait d’accord avec “PN | 30 nov 2013 11:48:11”: l’horreur ce n’est pas l’affichage, mais les faits dont ces images témoignent.
    De quoi traumatiser des enfants? Mais ils voient bien pire ailleurs: les familles sont là pour discuter avec eux, commencer à expliquer … avant qu’en classe on leur bourre la tête!

  10. Je suis désolée C.B. mais par exemple mes enfants (dans les 7 ans) ne voient pas ça ou pire ailleurs. Et je pense qu’ils seraient vraiment traumatisés. Pourtant ils ne sont pas sur-protégés.
    Expliquer, je suis d’accord, mais à cet âge là, on n’est pas prêt à affronter de telles images! Déjà au nôtre c’est pas facile…
    Et bien heureusement on ne leur bourre pas la tête aussi jeune à l’école publique sur ce sujet.

  11. Oui chez nous on a interdit depuis longtemps la diffusion de ce genre d’images.
    Ils veulent bien tuer les enfants (ou plutôt les massacrer…) mais ils ne veulent pas les images !
    Cela réveille le peu de conscience qu’ils ont et ils n’aiment pas du tout ça alors cela devient du terrorisme rien que ça.
    Ils ne veulent pas voir non plus les poubelles remplies de cadavres.
    Ils ne veulent pas non plus qu’on leur parle des fours pour incinérer les petits corps.
    Ils ne veulent pas non plus qu’on leur montre des chaussons de bébé et cela devient du terrorisme également…
    L’holocauste oui mais en silence… Et sans images…
    Les nazis n’avaient pas pensé à cela, faire interdire les images…

  12. S’il y avait eu des bus comme celui-ci en Allemagne en 1942 montrant des photos d’Auswitch il y aurait certainement eu beaucoup moins de victimes dans les camps de concentration.
    Pour le socialiste espagnol, le terrorisme ce n’est pas l’avortement lui-même, mais c’est de montrer la victime d’un avortement. Admirez la perversité du langage.
    Puisque le socialisme est très fier de ce “progrès” qu’est l’avortement, pourquoi veut-il cacher au peuple les effets de ce “progrès”.

  13. Les photos des paquets de cigarettes sont aussi peu avenantes. Et pourtant je suis sûr que vous les laissez traîner chez vous.
    Certes c´est violent. Mais c´est la réalité de l´IVG. Malheureusement…

  14. @Marie
    Moi qui a connu jusqu’à mes 5 ans les horreurs de la guerre, le sang et les morts et tout ce qu’un enfant ne devrait jamais voir , ce n’est pas cela qui m’a le plus traumatisé mais bel et bien les mensonges des adultes !
    TENEZ LE VOUS POUR DIT !!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services